1.         Parc national de l'Iguazu (Argentine) (N 303)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1984

Critères  (vii)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/303/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/303/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/303/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1989

Ces deux parcs, qui ont en commun les célèbres chutes d'eau à la frontière entre l'Argentine et le Brésil, ont été inscrits sur la liste séparément en 1984 et 1987. Depuis, les organismes des deux pays gérant le site ont tenu un séminaire pour coordonner la gestion destinée à protéger le site. Ils ont notamment harmonisé leurs plans de gestion, coordonné la planification du développement touristique et coopéré dans l'application de la loi, la recherche et la surveillance continue. Ces mesures sont très louables car les chutes et la forêt avoisinante constituent effectivement une unité intégrée, aussi convient-il d'encourager une telle coopération transfrontalière entre les Etats parties à la Convention. L'Administration des parcs nationaux argentins a ouvert récemment un centre de recherches sub-tropicales à Iguazu.

Action requise

Le bureau pourrait souhaiter supprimer l'anomalie que constitue la double inscription de ce site à la Liste du patrimoine mondial, en suggérant aux Etats parties à la Convention de le nommer, à l'avenir, "Parcs nationaux d'Iguazu/Iguaçu, Argentine/Brésil".

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1989

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 13 BUR IV.B.7

Le Bureau a noté avec satisfaction que les deux Etats parties avaient récemment pris des mesures pour coordonner la gestion et la protection de ces deux parcs contigus où se trouvent les célèbres chutes. En réponse à la suggestion du représentant de l'UICN invitant les Etats parties à accepter d'inscrire ces chutes sous un seul nom sur la Liste du patrimoine mondial, le représentant du Brésil a déclaré que son gouvernement n'avait pas modifié sa position sur cette question et que les deux sites devaient continuer à être indiqués séparément sur la Liste du patrimoine mondial.