Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Abou Mena

Égypte
Facteurs affectant le bien en 2011*
  • Eau (pluie/nappe phréatique)
  • Effets liés à l’utilisation des Infrastructures de transport
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Élévation du niveau de la nappe phréatique 
  • Impact sur les structures des vibrations et autres formes de dommages susceptibles de résulter de l’utilisation d’engins de terrassement lourds 
  • Absence de plan de conservation définissant les objectifs à court, moyen et long termes et établissant des paramètres techniques (matériaux, techniques, etc.) 
  • Nécessité d’un plan de gestion comprenant les travaux de recherche, la mise en valeur et l’interprétation, le rôle des partenaires concernés (par ex. la communauté de Mar Mena), la dotation en personnel, les aménagements pour les visiteurs, l’accès, etc.
Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril
  • La réalisation d’un programme de mise en valeur des terres et d’un projet d’irrigation
  • sans mécanisme de drainage adapté, en vue du développement agricole de la région, a causé une élévation spectaculaire du niveau de la nappe phréatique 
  • La destruction de nombreuses citernes, disséminées autour du bien, a entraîné l’effondrement de plusieurs structures supérieures. D’énormes cavités souterraines se sont ouvertes dans la partie nord-ouest du bien 
  • Une large route surélevée a été construite pour permettre les déplacements à l’intérieur du bien
Mesures correctives pour le bien

a) Réalisation d’une étude rapide de l’état des vestiges mis au jour et demesures urgentes de conservation, afin de protéger les structures contre les vibrations et autres formes de dommages qui pourraient résulter de l’utilisation d’engins de terrassement lourds

b) Abaissement du niveau de la nappe phréatique à l’aide de tranchées et canalisations de drainage, à l’intérieur et autour de la zone archéologique

c) Mise en place d’un système efficace de surveillance du niveau de la nappe phréatique sur le site archéologique et dans les zones environnantes

d) Élaboration d’un plan de conservation définissant des objectifs à court, moyen et long termes et établissant des paramètres techniques (matériaux, techniques, etc.)

e) Consultations avec les parties prenantes concernées dans le but de préparer un plan de gestion qui incluera les travaux de recherche, la mise en valeur et l’interprétation, le rôle des parties concernées (par ex. la communauté de Mar Mena), la dotation en personnel, le mécénat, les aménagements pour les visiteurs, l’accès, etc.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives
Dans le rapport présenté en 2007, l’État partie a annoncé la fin des travaux avant 2010
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2011
Demandes approuvées : 1 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 7 000 dollars E.U.
2001 Technical advice on ground water related problems at ... (Approuvé)   7 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2011**

2002 : mission d’expert ; 2005 : mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; décembre 2009 : mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2011

L’État partie n’a pas soumis le rapport sur l’état de conservation qui avait été demandé par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session (Brasilia, 2010). En raison du soulèvement populaire du début 2011 et du contexte politique actuel, aucune information officielle n’a été reçue sur l’état de conservation du bien ni sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des mesures correctives qui ont été identifiées pour le bien. Les facteurs prioritaires restant à traiter comprennent l’achèvement de l’étude sur l’état des vestiges, afin de prescrire des mesures pour un plan de conservation holistique qui inclurait des propositions d’intervention, de suivi et d’entretien, ainsi que la finalisation et la mise en œuvre du plan de gestion, la définition de la zone tampon et l’élaboration et l’application de mesures de contrôle visant à assurer la protection efficace du bien inscrit.

 

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2011

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives aimeraient souligner l’importance de la continuité dans la mise en oeuvre de mesures pour traiter les menaces justifiant l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril et considèrent qu’à la lumière de la situation actuelle, une assistance supplémentaire sera requise pour assurer un soutien d’un niveau plus élevé, aux plans national et international, afin de poursuivre la mise en oeuvre des mesures correctives identifiées.

Décisions adoptées par le Comité en 2011
35 COM 7A.19
Abou Mena (Égypte) (C 90)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7A.Add,

2. Rappelant la décision 34 COM 7A.17, adoptée à sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Demande à l'État partie de poursuivre ses travaux sur toutes les mesures correctives adoptées à sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

4. Réitère sa demande de réviser le projet de Déclaration rétrospective de valeur universelle exceptionnelle et de développer une proposition pour un état de conservation souhaité, avec un calendrier révisé, en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012;

5. Réitère son invitation à l'État partie de soumettre une demande d'assistance internationale au Fonds du patrimoine mondial, en vue de préparer les plans de gestion et de conservation demandés et fournir une base pour structurer et énoncer les besoins prioritaires;

6. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2012, un rapport mis à jour sur l'état de conservation du bien et la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012;

7. Décide de maintenir Abou Mena (Égypte) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

35 COM 8C.2
Établissement de la Liste du patrimoine mondial en péril (biens maintenus)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-11/35.COM/7A, WHC-11/35.COM/7A.Add, et WHC-11/35.COM/7A.Add.Corr),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

  • Afghanistan, Minaret et vestiges archéologiques de Djam  (décision 35 COM 7A.24)
  • Afghanistan, Paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan  (décision 35 COM 7A.25)
  • Belize, Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize (décision 35 COM 7A.15)
  • Chili, Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura  (décision 35 COM 7A.32)
  • Colombie, Parc national de Los Katios (décision 35 COM 7A.16)
  • Côte d'Ivoire, Parc national de la Comoé  (décision 35 COM 7A.2)
  • Côte d'Ivoire / Guinée, Réserve naturelle intégrale du mont Nimba  (décision 35 COM 7A.3)
  • Égypte, Abou Mena  (décision 35 COM 7A.19)
  • États-Unis d'Amérique, Parc national des Everglades (décision 35 COM 7A.14)
  • Ethiopie, Parc national du Simien  (décision 35 COM 7A.9)
  • Géorgie, Cathédrale de Bagrati et monastère de Ghélati (décision 35 COM 7A.29)
  • Géorgie, Monuments historiques de Mtskheta (décision 35 COM 7A.30)
  • Iraq, Assour (Qal'at Cherqat)  (décision 35 COM 7A.20)
  • Iraq, Ville archéologique de Samarra  (décision 35 COM 7A.21)
  • Jérusalem, Vieille ville de Jérusalem et ses remparts  (décision 35 COM 7A.22)
  • Madagascar, Forêts humides de l'Atsinanana (décision 35 COM 7A.10)
  • Niger, Réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré  (décision 35 COM 7A.11)
  • Ouganda, Tombes des rois du Buganda à Kasubi (décision 35 COM 7A.17)
  • Pakistan, Fort et jardins de Shalimar à Lahore  (décision 35 COM 7A.27)
  • Pérou, Zone archéologique de Chan Chan  (décision 35 COM 7A.33)
  • Philippines, Rizières en terrasses des cordillères des Philippines  (décision 35 COM 7A.28)
  • République centrafricaine, Parc national du Manovo-Gounda St. Floris  (décision 35 COM 7A.1)
  • République démocratique du Congo, Parc national des Virunga  (décision 35 COM 7A.4)
  • République démocratique du Congo, Parc national de Kahuzi-Biega  (décision 35 COM 7A.5)
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Garamba  (décision 35 COM 7A.6)
  • République démocratique du Congo, Parc national de la Salonga  (décision 35 COM 7A.7)
  • République démocratique du Congo, Réserve de faune à okapis  (décision 35 COM 7A.8)
  • République islamique d'Iran, Bam et son paysage culturel (décision 35 COM 7A.26)
  • République-Unie de Tanzanie, Ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara (décision 35 COM 7A.18)
  • Sénégal, Niokolo-Koba  (décision 35 COM 7A.12)
  • Serbie, Monuments médiévaux au Kosovo (décision 35 COM 7A.31)
  • Venezuela, Coro et son port  (décision 35 COM 7A.34)
  • Yémen, Ville historique de Zabid  (décision 35 COM 7A.23)
Projet de décision : 35 COM 7A.19

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7A.Add,

2. Rappelant la décision 34 COM 7A.17, adoptée à sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Demande à l’État partie de poursuivre ses travaux sur toutes les mesures correctives adoptées à sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

4. Reitère sa demande de réviser le projet de Déclaration rétrospective de valeur universelle exceptionnelle et de développer une proposition pour un Etat de conservation souhaité, avec un calendrier révisé, en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012 ;

5. Reitère son invitation à l’État partie de soumettre une demande d’assistance internationale au Fonds du patrimoine mondial, en vue de préparer les plans de gestion et de conservation demandés et fournir une base pour structurer et énoncer les besoins prioritaires ;

6. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2012, un rapport mis à jour sur l’état de conservation du bien et la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012 ;

7. Décidede maintenir Abou Mena (Égypte) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Année du rapport : 2011
Égypte
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Culturel
Critères : (iv)
Liste en péril (dates) : 2001-présent
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 35COM (2011)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top