1.         Levoča, Spišský Hrad et les monuments culturels associés (Slovaquie) (C 620bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/620/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1995-2001)
Montant total approuvé : 43 333 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/620/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Carrière de travertin le long de la limite sud-ouest du site classé

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/620/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

Centre du patrimoine mondial :

Un rapport détaillé sur l’état de conservation d’ensemble du site et ses monuments associés, établi par le Ministère de la Culture de la République slovaque, a été reçu le 30 septembre 2002. Concernant les impacts de la carrière sur la conservation de Spišsky Hrad et ses monuments culturels associés, le rapport précise que les activités d’extraction sont menées strictement dans la zone minière fixée et qu’elles remplissent les conditions spécifiées par les Services des Mines du district, en accord avec les autorités de l’Etat chargées de la protection des paysages. C’est ainsi que les travaux ont été arrêtés sur l’un des sites de travaux. Le rapport signale en outre des travaux de conservation menés au Château de Spiš et des travaux de restauration dans les villes de Spišské Podhradie et Spišska Kapitula. De manière générale, le caractère du territoire classé et son patrimoine culturel ont été préservés.

ICOMOS :

L’ICOMOS félicite l’Etat partie des mesures prises pour assurer la conservation du site. Il note cependant que l’Etat partie devrait tenir compte des difficultés concernant l’intensification de la circulation, l’environnement (abattage d’arbres le long des routes d’accès et entretien de la végétation le long des voies navigables) ainsi que la conservation des monuments historiques inhabités et il encourage l’Etat partie à continuer à assurer la préservation du site. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 27 COM 7B.75

Le Comité du patrimoine mondial [44],

1. Remerciant l'État partie du rapport sur la conservation d'ensemble du bien,

2. Demande à l'État partie de tenir le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS informés de tous projets futurs susceptibles d'avoir un impact sur le bien, et de fournir un rapport au Centre du patrimoine mondial sur les questions de circulation et de conservation du bien, pour le 1er février 2004, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l'état de conservation du bien à sa 28e session, en 2004.

[44] Décision adoptée sans discussion.