1.         Centre historique de Riga (Lettonie) (C 852)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1997

Critères  (i)(ii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/852/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-2002)
Montant total approuvé : 99 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/852/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/852/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

Le Centre a reçu une lettre datée du 2 avril 2003 de la Commission nationale lettone et de l’Inspection publique pour la Protection du patrimoine l’informant d’un projet de construction d’une tour de 26 étages sur la rive gauche de la Daugava. Le chantier de construction se trouve en face du Centre historique de Riga, dans la zone tampon du site du patrimoine mondial. L’information a été transmise à l’ICOMOS pour évaluation.

L’Ambassadeur de Lettonie auprès de l’UNESCO a également fourni une traduction de la Loi sur la préservation et la protection du Centre historique de Riga, qui a été adoptée par le Parlement (Saeima) le 16 avril 2003. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 27 COM 7B.69

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Notant l'information communiquée par les autorités lettones sur le projet de construction à l'intérieur de la zone tampon du bien,

2. Rappelle les mesures de protection de la Convention du patrimoine mondial et de ses Orientations ;

3. Prend note de l'adoption de la Loi sur la préservation et la protection du Centre historique de Riga en avril 2003, et prie instamment l'État partie de l'appliquer ;

4. Considère que toute construction en hauteur sur le front de mer n'est pas appropriée au cadre urbain peu élevé de Riga, et qu'actuellement un projet de construction est en cours. Son interruption complète pourrait avoir des conséquences économiques sévères pour la ville de Riga ;

5. Demande par conséquent à l'État partie de revoir le projet de construction et de pleinement garantir le respect du plan détaillé approuvé de Kipsala, de manière à protéger le bien du patrimoine mondial et son intégrité visuelle ;

6. Demande en outre de soumettre un rapport à ce sujet au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2004, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l'état de conservation du bien à sa 28e session, en 2004.