1.         Parc national historique et culturel de l’« Ancienne Merv » (Turkménistan) (C 886)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1999

Critères  (ii)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/886/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2000-2002)
Montant total approuvé : 98 814 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/886/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression de l’agriculture ; manque de capacité en matière de techniques de conservation, absence de mécanisme de gestion (notamment législatif), absence de présentation et d’interprétation ; tremblement de terre ; pillage/vols

Informations complémentaires :

Manque de coordination entre les équipes internationales qui travaillent sur place

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/886/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2003

Des fouilles illicites dans des endroits reculés de la zone protégée de l’Ancienne Merv, classée patrimoine mondial, ont été à maintes reprises constatées avec inquiétude par le personnel du Centre du patrimoine mondial et les experts de l’UNESCO lors des missions. Depuis 2001, le Centre du patrimoine mondial organise, en étroite coopération avec des experts de CRATerre-EAG, l’élaboration d’un suivi systématique de plusieurs monuments du site avec les autorités. Cette activité a été lancée avec succès et un stage de formation dans le domaine de la conservation, de la protection et de la restauration de l’architecture en terre visant à renforcer les capacités des autorités a également démarré sur place. De plus, des fouilles et des travaux de conservation sont en cours sur le site, notamment le Projet international pour Merv (coopération archéologique turkméno-britannique), un projet conjoint turkméno-turc pour la conservation et la restauration du mausolée du Sultan Sanjar commencé en 2002, des fouilles archéologiques russes annuelles dans des nécropoles près de Margus et un projet de renforcement des capacités pour l’enregistrement, la gestion et la conservation des sites culturels de l’Ancienne Merv, financé par le Fonds mondial des monuments.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 27 COM 7B.55

Le Comité du patrimoine mondial [34],

1. Exprime sa gratitude à l'Etat partie, à CRATerre (Centre régional pour l'architecture en terre) et au Centre du patrimoine mondial pour leur coopération continue en vue d'améliorer la conservation et la gestion de ce bien de grande étendue ;

2. Demande à l'Etat partie de renforcer la protection juridique et le mécanisme de gestion pour sauvegarder ce bien, en particulier pour empêcher le pillage des zones de fouilles archéologiques, notamment les nécropoles, et pour améliorer la communication entre les diverses équipes internationales qui travaillent sur place et qui devraient être coordonnées et contrôlées par le Département pour la protection et la restauration des monuments du ministère de la Culture ;

3. Demande à l'Etat partie de soumettre avant le 1er février 2004 un rapport sur les progrès accomplis pour améliorer la conservation et la gestion du bien, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l'état de conservation du bien à sa 28e session, en 2004.

[34] Décision adoptée sans discussion.