1.         Fort et jardins de Shalimar à Lahore (Pakistan) (C 171)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1981

Critères  (i)(ii)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2000-présent

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/171/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1981-2000)
Montant total approuvé : 121 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/171/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

octobre 1999: mission du Centre du patrimoine mondial; septembre 2000: mission de suivi réactif conjointe UNESCO/ICOMOS; avril 2001: mission conjointe Centre du patrimoine mondial / Ville de Strasbourg ;  avril 2001: mission du Centre du patrimoine mondial 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/171/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2002

Au moment de la préparation du présent document, le gouvernement pakistanais soumettait officiellement son plan d’action reformulé pour le développement d’un plan global de gestion des Jardins de Shalimar avec le montant du secours d’urgence,  50.000 dollars, approuvé dans le cadre du budget 2001.

A la suite de la mission entreprise par des experts et la Directrice adjointe du Centre du patrimoine mondial en avril 2001, la proposition d’une demande à présenter au programme Asie-Urbs de l’Union Européenne et au ministère français des Affaires Etrangères a fait l’objet d’un projet : il s’agirait de renforcer la gestion et le développement du voisinage immédiat des Jardins de Shalimar dans la métropole de Lahore. Cette demande, qui émanera conjointement des villes de Lahore, Nancy (France) et Salford (Royaume-Uni), sera présentée à l’Union Européenne en septembre 2002.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 26 COM 21A.13

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Renouvelle la demande faite à l'État partie à sa 24e session de prendre des mesures correctives afin d'éliminer les menaces pesant sur le site, et de clarifier le droit de propriété, l'utilisation du sol et le statut légal du sol à l'intérieur d'une zone de 60 m des travaux hydrauliques partiellement démolis, en particulier compte tenu de l'Ordonnance du Pendjab sur les biens fonciers spéciaux applicable au site ;

2. Prend note avec satisfaction des actions positives prises et prévues par l'État partie et le Centre pour la réhabilitation des Jardins de Shalimar et l'élaboration d'un plan global de gestion du site, tout en regrettant les retards de mise en œuvre de l'activité d'assistance d'urgence et la prise de mesures correctives pour éliminer les menaces qui pèsent sur le bien ;

3. Demande à l'État partie et au Centre de poursuivre leur coopération afin de garantir qu'un plan intégré de conservation, de gestion et de développement soit établi, adopté et appliqué dès que possible ;

4. Demande à l'État partie et au Centre de rendre compte des progrès accomplis afin de supprimer les menaces qui pèsent sur le site, en vue d'un examen par le Comité à sa 27e session en juin/juillet 2003 ;

5. Décide de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.