1.         Baie d’Ha Long – archipel de Cat Ba (Viet Nam) (N 672ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/672/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-2000)
Montant total approuvé : 67 615 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/672/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/672/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2002

Précédents débats :
Vingt-cinquième session du Comité – Annexe IX, paragraphes 73-78.

Questions essentielles :      

Développement économique rapide, en particulier des secteurs du tourisme et des transports – y compris du transport maritime. Coordination des bailleurs de fonds. Suivi et établissement de normes environnementales adaptées à une aire protégée d’importance internationale.

Nouvelles informations :

Une réunion internationale d’experts sur l’application de la Convention du patrimoine mondial dans les écosystèmes tropicaux côtiers, marins et des petites îles, organisée conjointement par le Centre et l’UICN, doit se tenir à Hanoï et dans la Baie d’Ha Long du 23 février au 1er mars 2002. Un membre du Centre et plusieurs experts de l’UICN assistent à cet atelier et doivent rendre compte des questions soulevées par la vingt-cinquième session extraordinaire du Bureau en décembre 2001. Le rapport demandé à l’Etat partie pour le 1er février 2002 par la vingt-cinquième session extraordinaire du Bureau n’est toujours pas reçu. Le membre du Centre qui assiste à l’atelier devra vérifier avec les autorités de l’Etat partie la date à laquelle ce rapport pourrait être disponible.

Action requise

Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations complémentaires disponibles lors de sa session et prendre les décisions appropriées.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2002

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 26 COM 21B.29

Le Comité du patrimoine mondial,

Prend note du rapport sur l'état de conservation du site et de la décision du Bureau (document WHC-02/CONF.202/2, paragraphes XII.11)

Décision adoptée: 26 BUR XII.11-13

XII.11            Le Bureau a noté qu’une réunion internationale d’experts sur l’application de la Convention du patrimoine mondial dans les écosystèmes tropicaux côtiers, marins et des petites îles, organisée conjointement par le Centre et l’UICN, s'était tenue à Hanoi et dans la Baie d’Ha Long du 23 février au 1er mars 2002. Un responsable du Centre et plusieurs experts de l’UICN ont assisté à cet atelier et doivent rendre compte des questions soulevées par la vingt-cinquième session extraordinaire du Bureau en décembre 2001. Le rapport demandé à l’État partie pour le 1er février 2002 par la 25e session extraordinaire du Bureau n’a pas été reçu.

XII.12            L’UICN a informé le Bureau de la réduction du nombre de grottes ouvertes au public, de l’augmentation sensible des capacités d’accueil pour la visite des grottes et leur interprétation, de la décision de l’État partie de ne pas ouvrir de nouvelles grottes à la visite, et de l’interruption de l’extraction illégale de corail et autres formes de vie marine pour le marché du tourisme sur le site. La collecte de cycas et autres plantes est cependant plus difficile à contrôler et continue sur place. L’UICN a fait remarquer le nombre de mesures positives récentes dont le Bureau pouvait prendre acte.

XII.13            Le Bureau s’est déclaré préoccupé de la rapidité de la planification et de l’exécution d’aménagements autour du site, alors que les mesures de conservation – comme la mise en œuvre du Plan de gestion de l’environnement financé par le Gouvernement vietnamien et la JICA – semblent plutôt lentes à démarrer. Le Bureau a renouvelé sa demande, faite à sa 25e séance extraordinaire à Helsinki, préconisant au Gouvernement vietnamien, en collaboration avec la JICA et d’autres partenaires si nécessaire, de prendre d’urgence des mesures pour appliquer sans délai les recommandations du Plan de gestion de l’environnement. Le Bureau a invité l’État partie à présenter, dans le cadre de la soumission de rapports périodiques à la 27e session du Comité (2003), un plan de travail pour la mise en œuvre du Plan de gestion de l’environnement de la Baie d’Ha Long, ainsi que des données de référence que l’on pourrait utiliser pour mesurer l’avancement annuel de la mise en œuvre de ce Plan. Il a été indiqué que tous les rapports sur la région Asie-Pacifique pourraient être fournis dans le cadre de l’exercice de soumission de rapports périodiques pour cette région prévu en 2003.