1.         Centre historique de Prague (Tchéquie (la)) (C 616bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (ii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/616/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2003-2003)
Montant total approuvé : 40 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/616/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mars 2008, janvier 2010 : missions de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Développement de constructions de grande hauteur sur la plaine de Pankrác ;

b) Inefficacité des mesures existantes de planification, de gestion et de conservation du bien.

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/616/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2012

Le 31 janvier 2012, un rapport sur l'état de conservation du Centre historique de Prague a été remis par l'État partie, en réponse à la décision du Comité du patrimoine mondial 35 COM 7B.89. Ce rapport aborde tous les sujets évoqués par le Comité et apporte des informations complémentaires relatives aux recommandations de la mission de suivi réactif de 2012, les problèmes actuels de conservation identifiés par les autorités nationales ainsi qu'une description des principaux travaux de restauration, de conservation et de construction qui ont été entrepris depuis le dernier rapport en 2011, y compris des informations sur les travaux prévus conformément au paragraphe 172 des Orientations. L'État partie a également soumis une demande de modification mineure de la zone tampon qui sera examinée par le Comité du patrimoine mondial, au point 8 de l'Ordre du jour (document WHC-12/36.COM/8B.Add).

a) Limitation des constructions de grande hauteur

L'État partie signale que tandis qu'un nouveau règlement d'urbanisme est en cours de préparation, une modification du règlement actuel a été finalisée et est en attente d'un vote du Conseil municipal de Prague, prévu au cours du 1er trimestre 2012. La modification classe les bâtiments de grande hauteur en trois catégories: (1) les bâtiments d'une taille supérieure à 40 mètres, (2) les bâtiments d'une masse ou d'un volume important non compatibles avec les proportions habituellement admises par la ville et (3) les bâtiments susceptibles d'avoir un impact sur les vues panoramiques. Une fois l'arrêté voté et le secteur d'interdiction des bâtiments de grande hauteur étendu, des modélisations en 3D de la ligne d'horizon détermineront les critères et permettront de définir des repères pour accorder des autorisations exceptionnelles à des bâtiments de taille excessive à l'extérieur de la zone d'interdiction.

La plaine de Pankrác fera partie de la zone d'interdiction absolue des bâtiments de grande hauteur. L'État partie fait également état de l'annulation en août 2011 des permis de construire de l'ensemble des gratte-ciels Epoque, accordés avant les recommandations du Comité du patrimoine mondial sur les hauteurs de bâtiments dans sa décision 32 COM 7B.86. 

Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS estiment que l'arrêté de modification du règlement d'urbanisme, une fois adopté, sera une réussite majeure dans la protection du centre historique de Prague et accueille avec satisfaction l'information selon laquelle le permis de construire des tours Epoque a été finalement annulé.

b) Réduction de l’ampleur de l'autoroute de l'Est

Suite aux recommandations de la mission de suivi réactif de 2010, l'État partie s'est engagé à réduire l’ampleur du tronçon Nord-Sud (autoroute de l'Est) dès que le Tunnel Blanka pourra constituer un itinéraire alternatif, ce qui est prévu pour 2014. Un nouveau concept de transformation du tronçon Nord-Sud est actuellement en cours de préparation et devrait être basé sur le principe de la reconversion de la route en un boulevard urbain, de largeur réduite, à deux voies et créant des pistes cyclables et des voies piétonnières.

c) Gares de Vyšehrad et de Žižkov

Selon l'État partie, la réhabilitation de la gare de Vyšehrad comprendra la restauration et la réparation de la structure historique et la construction de deux nouveaux bâtiments aux alentours qui n'excéderont ni la hauteur standard ni les proportions des bâtiments environnants. Le projet de réhabilitation n'a pas encore reçu l'aval des autorités en charge d'accorder les permis de construire. En ce qui concerne la gare de Žižkov, des études de visualisation des différents projets avaient été préparées. Mais dans l'entretemps, le Ministère de la culture a demandé que le groupe de bâtiments soit déclaré "monument culturel", tous les projets devront donc être réétudiés puisqu'aucun d'entre eux n'était conforme aux règlementations et restrictions propres aux monuments culturels. Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS accueillent avec satisfaction l'information selon laquelle une demande de déclaration de la gare de Žižkov en tant que monument culturel a été faite et aimeraient être tenus informés des nouveaux projets.

d) Règlementations sur les espaces interstitiels, la réhabilitation et la conservation

En 2009, le Conseil municipal a adopté le "Concept d'un entretien plus efficace du patrimoine dans la ville de Prague", document préparé par le Service de la culture, de l'entretien des monuments et du tourisme. Ce "concept" comprend des orientations méthodologiques pour des solutions d'urbanisme interne spécifiques à cette zone du bien ainsi qu'une méthodologie d'évaluation des nouvelles structures et des annexes. Suite à une délibération du Conseil municipal en date du 30 août 2011, ces méthodes seront développées et précisées sur la base d'une analyse globale en quatre phases de l'architecture et de l'urbanisme du bien.

e) Plan de gestion

En 2009, l'État partie a remis un projet de plan de gestion pour le bien. Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS encouragent l'État partie à finaliser ce plan de gestion prenant en compte les commentaires de l'ICOMOS de mai 2009 et les recommandations de la mission de suivi Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2010, et, à soumettre le plan de gestion finalisé à l'examen du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS accueillent avec satisfaction les informations reçues et reconnaissent les progrès accomplis. Ils recommandent que le Comité du patrimoine mondial demande à l'État partie de tenir le Centre du patrimoine mondial informé de l'adoption officielle de la modification du règlement d'urbanisme par le Conseil municipal, de proposer d'autres projets de réduction de l’ampleur du tronçon Nord-Sud et de finaliser le plan de gestion. Ils recommandent par ailleurs que le Comité du patrimoine mondial encourage l'État partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, à continuer à tenir le Centre du patrimoine mondial informé de tout projet d'aménagement avant toute prise de décision sur laquelle il pourrait être difficile de revenir.

Décision adoptée: 36 COM 7B.73

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B,

2.   Rappelant la décision 35 COM 7B.89, adoptée à sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.   Accueille avec satisfaction l’information selon laquelle les permis de construire accordés aux tours Epoque dans la plaine de Pankrác ont été annulés et reconnait les progrès accomplis dans la modification des règles d’urbanisme, étendant la zone de restriction de hauteur des constructions, sur la base d’une interdiction des bâtiments d’une hauteur excessive et d’une réglementation précise sur les permis accordés pour la construction de bâtiments de grande hauteur en dehors de la zone d’interdiction ;

4.   Demande à l’État partie de tenir le Centre du patrimoine mondial informé du vote de la modification des règles d’urbanisme par le Conseil municipal de Prague ;

5.   Demande également à l’État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial d’ici le 1er février 2013 le plan de gestion finalisé ;

6.   Encourage l’État partie à continuer à tenir le Centre du patrimoine mondial informé de tout projet d’aménagement, de restauration importante et de réhabilitation, conformément au paragraphe 172 des Orientations ;

7.   Demande en outre à l’État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien, faisant état des progrès accomplis dans le projet de réduction de l’ampleur du tronçon Nord-Sud et dans les projets de réhabilitation des gares de Vyšehrad et de Žižkov. 

Décision adoptée: 36 COM 8B.59

Le Comité du patrimoine mondial,

1.    Ayant examiné les documents WHC-12/36.COM/8B.Add et WHC-12/36.COM/INF.8B1.Add,

2.    Approuve les zones tampons proposées pour le Centre historique de Prague, République tchèque.

Décision adoptée: 36 COM 8D

Le Comité du patrimoine mondial,

 

  1. Ayant examiné le Document WHC-12/36.COM/8D,
  2. Rappelant la Décision 35 COM 8D, adoptée lors de sa 35e session (UNESCO, 2011),
  3. Reconnaît l’excellent travail accompli par les États parties dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;
  4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d’examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial dont les limites à l’époque de l’inscription ne sont pas claires ;
  5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants en réponse à l’Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l’annexe du Document WHC-12/36.COM/8D :

6.    Demande aux États parties n’ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l’Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandée le plus rapidement possible et avant le 1 décembre 2012 au plus tard.