1.         Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle : Camino francés et chemins du nord de l’Espagne (Espagne) (C 669bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (ii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/669/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/669/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/669/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2001

Questions principales : Impact d'un barrage sur une section du chemin.

Nouvelles informations : Le Secrétariat a été informé d'un projet d'agrandissement d'un barrage dans les régions de Navarre et d'Aragon (el embalse de Yesa). Cet agrandissement entraînerait l'inondation de certains sites archéologiques, d'un village, de monuments religieux et d'une bande de cinq kilomètres du Chemin de Saint-Jacques entre les villages d'Artieda et Ruesta. Le projet prévoit de déplacer les monuments les plus importants et de reconstituer le chemin le long du lac. En juin 2000, les autorités espagnoles ont présenté une documentation détaillée sur l'impact éventuel du barrage sur le patrimoine culturel.

En mars 2001, le Secrétariat a reçu un rapport préliminaire du Comité espagnol de l'ICOMOS qui avait examiné la documentation et procédé à une étude sur le terrain. Dans ce rapport, ICOMOS-Espagne se dit très préoccupé par l'impact du barrage sur le Chemin de Saint-Jacques et sur le tissu historique et social des villages et de la région.

Le Secrétariat a transmis toute la documentation à l'ICOMOS pour examen et avis.

Action requise

Le Bureau pourrait souhaiter examiner l'avis de l'ICOMOS au moment de sa session et prendre ensuite la décision qui s'impose.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2001

La vingt-cinquième session du Bureau a demandé à l’ICOMOS de poursuivre son dialogue avec les autorités espagnoles pour évaluer l’impact du barrage, son extension et discuter des mesures palliatives proposées. Le Bureau a demandé à l’ICOMOS et aux autorités espagnoles de rendre compte des résultats de ces consultations.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Le Bureau pourrait souhaiter examiner les informations qui pourraient être disponibles lors de sa session et prendre la décision appropriée à cet égard.