1.         Ensemble historique du Palais du Potala, Lhasa (Chine) (C 707ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (i)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/707/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/707/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/707/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2000

Précédents débats :
Vingt-troisième session du Bureau – paragraphe IV.53
Vingt-troisième session du Comité – paragraphe X.46 et Annexe VIII

Nouvelles informations : Le Secrétariat a reçu de diverses sources – dont la presse et des visiteurs – des rapports de témoins oculaires sur la démolition de bâtiments traditionnels du Shol (district administratif du Palais du Potala) qui fait partie de l'aire protégée classée patrimoine mondial en 1994. Selon ces rapports, la démolition en cours ne se limite pas aux ajouts ultérieurs à 1959 aux bâtiments traditionnels mais comprend également des bâtiments originaux importants pour la compréhension historique du secteur du Shol par rapport au Palais du Potala Palace. On signale un embellissement des bâtiments les plus importants pour les transformer en boutiques de souvenirs ou en galeries d'art, ainsi que le défrichage de terrains pour créer une zone verte à l'intérieur du Shol. Tout cela se ferait en expulsant les habitants et en démolissant les maisons pour aménager des installations touristiques.

Action requise

Le Bureau note les efforts actuels des autorités nationales et locales pour favoriser la sensibilisation du public à l'utilisation de matériaux de construction traditionnels et de méthodes de construction éprouvées pour préserver les caractéristiques architecturales originales du site, comme cela a été mentionné à la vingt-troisième session du Bureau du patrimoine mondial. Le Bureau se déclare toutefois préoccupé de rapports signalant la transformation des caractéristiques historiques du Shol, ancien secteur administratif dont l'histoire est inséparable du Palais du Potala. Tout en reconnaissant l'importance du tourisme et la nécessité d'installations adaptées pour les visiteurs, le Bureau demande à l'Etat partie de maintenir l'authenticité du secteur et de fournir un rapport sur le plan de rénovation du Shol avant le 15 septembre 2000, pour examen par la vingt-quatrième session extraordinaire du Bureau.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2000

Lors de sa vingt-quatrième session, le Bureau a demandé à l’Etat partie de préserver l’authenticité de la zone et de fournir au Secrétariat d’ici le 15 septembre 2000 un rapport sur le plan de conservation de Shöl pour examen par la 24e session extraordinaire du Bureau. Le 25 septembre 2000, le Secrétariat a reçu un rapport sur la protection de la zone de Shöl sous la colline du palais de Potala et les projets correspondants élaborés par l’administration nationale du patrimoine culturel de la Chine. Ce rapport a été transmis à l’ICOMOS pour examen et commentaires. Le Secrétariat a été informé que les autorités locales ont mis un terme aux activités du « Fonds du Patrimoine Tibétain », une ONG soutenue par plusieurs gouvernements européens qui travaille à Lhassa pour la préservation de bâtiments traditionnels dans la région de Barkhor (aux environs du temple de Jokhang). Il est proposé d’élargir le site du Patrimoine mondial du Palais de Potala à cette région.

Le rapport présenté par le gouvernement chinois indique que « selon des rapports du Bureau du patrimoine culturel de la région autonome du Tibet, il y avait des projets de démolition de bâtiments anciens ou de construction d’installations touristiques dans la zone de Shöl par des organismes ou individus sans lien avec l’administration du patrimoine culturel. Mais le Bureau du patrimoine culturel du Tibet, autorité compétente de la région autonome du Tibet, a suspendu tous les projets. La région a comme plan à venir le déplacement des résidents qui ne sont pas originaires de cette région, afin de mieux préserver les bâtiments traditionnels dans leur état d’origine. On a également appris que les Archives tibétaines, avec le soutien financier d’une organisation non gouvernementale étrangère, le Fonds du patrimoine tibétain, avaient également entrepris de restaurer les ruines d’un bâtiment ancien sans l’autorisation des autorités compétentes ; celles-ci ont lancé une enquête pour régler cette affaire ».

Par ailleurs, le Secrétariat a été informé que la zone de protection du palais de Potala a été redéfinie conformément aux « Mesures relatives à la protection et à la gestion du palais de Potala » adoptées en vertu de l’Ordre n° 10 du gouvernement populaire de la Région autonome du Tibet. La zone de protection délimitée par les murs d’enceinte est le cœur de la zone, ainsi que la pointe nord-est de la Colline rouge où se trouve le palais de Potala. La zone tampon est clairement indiquée sur la carte jointe au rapport. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 24 BUR IV.B.58

Le Secrétariat a informé le Bureau que des informations de diverses sources avaient été reçues concernant la démolition en cours des bâtiments traditionnels du secteur du Shöl (district administratif du Palais du Potala) qui fait partie de l'aire protégée classée patrimoine mondial en 1994. L'embellissement des bâtiments les plus importants – comme dans beaucoup d'autres zones historiques d'Asie – pour les transformer en boutiques de souvenirs et en installations touristiques, entraîne une diminution de l'usage résidentiel et porte atteinte à l'authenticité du site.

Le Bureau a noté les efforts des autorités nationales et locales pour favoriser la sensibilisation du public à l'utilisation de matériaux de construction traditionnels et de méthodes de construction éprouvées pour préserver les caractéristiques architecturales originales du site, comme cela a été mentionné à la vingt-troisième session du Bureau. Le Bureau s'est toutefois déclaré préoccupé de rapports signalant la transformation des caractéristiques historiques du Shöl, ancien secteur administratif dont l'histoire est inséparable du Palais du Potala. Tout en reconnaissant l'importance du tourisme et la nécessité d'installations adaptées pour les visiteurs, le Bureau a demandé à l'Etat partie de maintenir l'authenticité du secteur et de fournir un rapport sur le plan de rénovation du Shöl avant le 15 septembre 2000, pour examen par la vingt-quatrième session extraordinaire du Bureau.

Décision adoptée: 24 COM VIII.iii.35-43

VIII.35 Brasilia (Brésil)

Site de l'Homme de Pékin à Zhoukoudian (Chine)

Palais du Potala, Lhasa (Chine)

VIII.36 Le Caire islamique (Egypte)

VIII.37 Trèves, monuments romains, cathédrale et église Notre-Dame (Allemagne)

Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne)

Weimar classique (Allemagne)

Parc national de l'Hortobagy (Hongrie)

VIII.38 Ensemble monumental de Khajuraho (Inde)

Temple du soleil à Konarak (Inde)

Petra (Jordanie)

Luang Prabang (République démocratique populaire lao)

Byblos (Liban)

Ksar Aït Ben Haddou (Maroc)

VIII.39 Ile de Mozambique (Mozambique)

Lumbini, lieu de naissance du Bouddha (Népal)

Fortifications de la côte caraïbe du Panama : Portobelo-San Lorenzo (Panama)

Site archéologique de Chavin (Pérou)

VIII.40 Rizières en terrasses des cordillères des Philippines (Philippines)

VIII.41 Eglises baroques des Philippines (Philippines)

VIII.42 Paysage culturel de Sintra ( Portugal)

VIII.43 Istanbul (Turquie)

Ensemble de monuments de Huê (Viet Nam)

 

Décision adoptée: 24 COM X.C.2

Nom du bien : Le palais du Potala et le monastère du temple du Jokhang, Lhasa

N° d'ordre : 707 Bis

Etat partie : Chine

Critères : C (i) (iv) (vi)

Le Comité a décidé d'approuver l'extension du site du Palais du Potala afin d'y inclure le Monastère du Temple de Jokhang.

Le Comité a décidé d'intégrer le nom de la ville (Lhasa) au nom de ce bien.