1.         Réserve forestière de Sinharaja (Sri Lanka) (N 405)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1988

Critères  (ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/405/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/405/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/405/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2000

Nouvelles informations : Le Centre et l'UICN ont reçu au début de 2000 des rapports de la Fondation pour le Droit de l'Environnement de Sri Lanka signalant avec préoccupation certaines menaces possibles pour l'intégrité de ce site. Il y a en effet des projets de culture biologique du thé sur une parcelle de terre de 62 hectares à l'intérieur de la limite est du site. Ces rapports ont été transmis au Délégué permanent de Sri Lanka auprès de l’UNESCO pour vérification et commentaires. Aucune réponse n'a été reçue au moment de la rédaction du présent document.

L'UICN a informé le Centre que la propriété de ce terrain n'a pas été officiellement conférée au Département des Forêts (FD) par notification au journal officiel, qui aurait dû être publiée par la Commission des réformes foncières (LRC). Le Conseil provincial de Sabaragamuwa est fermement opposé au projet et la LRC a maintenant informé le Département des Forêts que la concession d'une parcelle de terre de la zone tampon de Sinharaja pour le projet susmentionné a été interrompue. Entre-temps, une action a été engagée et il a été demandé à la LRC de transférer officiellement la propriété de cette parcelle au FD par notification au journal officiel. De plus, l'UICN a noté l'achèvement d'un nouveau relevé des limites de la Réserve forestière de Sinharaja. Le Département des Forêts installe maintenant des poteaux permanents visibles marquant les limites et la protection de Sinharaja est donc mieux assurée. L'UICN à Sri Lanka va également travailler avec le Département des Forêts pour mettre en œuvre un projet de préservation de Sinharaja, qui devrait être financé par le FEM, notamment par le biais d'un programme d'aménagement d'activités dans la zone tampon qui longe la limite sud du site.

Le Secrétariat va demander à l'Etat partie de fournir un rapport détaillé sur les mesures prises pour mettre fin à la concession de terrains du site pour la culture biologique du thé et pour empêcher de nouvelles revendications foncières de ce genre à l'avenir. L'Etat partie sera invité à fournir une description complète du projet d'aménagement de la zone tampon le long de la limite sud du site, pour lequel il demande une subvention du FEM.

Action requise

Note : ce rapport a été présenté au Bureau seulement pour en prendre note.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2000

L'UICN note que lors de l'installation de poteaux permanents visibles pour marquer les limites de ce site lors de la mise en œuvre du plan de gestion de la conservation (1988-1993), il est apparu qu'il existait un certain nombre de foyers de peuplement non autorisés le long de la limite sud de la forêt. Le Département des Forêts a lancé une action pour une nouvelle démarcation des limites, en excluant ces foyers de peuplement. Au cours de ce processus, on a pu recenser plus de 1.000 hectares de forêt naturelle le long de la limite est du site. Il est prévu de les intégrer à la Réserve. On espère que l'Etat partie proposera cette aire pour inscription au site du patrimoine mondial en temps voulu.

L'UICN a étudié la lettre datée du 2 août 2000 adressée par le Département des Forêts du Sri Lanka en réponse aux observations et recommandations de la vingt-quatrième session ordinaire du Bureau. De plus, le Centre a transmis à l'UICN une autre lettre, datée du 30 mai 2000, de Sinharaja Plantations Organic Ltd. Le Département des Forêts a confirmé que le processus de concession de terres à Sinharaja Plantations Organic a été stoppé et que le Département prend des mesures pour obtenir la propriété légale des terres. La société Sinharaja Plantations Organic a prétendu qu'elle avait suivi toutes les filières légales pour devenir propriétaire de ces terres et en faire une plantation biologique de thé. La société conteste le fait que ces terres et la plantation aient un impact quelconque sur la Réserve forestière car les terres sont situées à 4,8 km des limites du site du patrimoine mondial.

UICN-Sri Lanka va travailler avec le Département des Forêts pour réaliser un projet de programme financé par le FEM afin de protéger les forêts pluviales du Sud-Ouest du Sri Lanka. Ce projet profitera à la partie sud du site du patrimoine mondial, en particulier aux villages de la zone tampon en créant des débouchés pour l'industrie artisanale essentiellement basée sur les produits forestiers, à l'exception du bois de construction. Le projet financera également le marquage des limites et la sensibilisation des communautés rurales à la protection de la biodiversité et au tourisme écologique.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 24 BUR IV.B.78

Rapports sur l’état de conservation de biens dont le Bureau a pris note

Le Bureau a pris note des informations fournies dans le document de travail sur l'état de conservation des biens suivants :

PATRIMOINE NATUREL

Parc national de la Comoé (Côte d'Ivoire)

Grottes du karst aggtelek et du karst slovaque (Hongrie et Slovaquie)

Le délégué du Maroc a signalé l’importance de la protection des eaux superficielles dans les systèmes karstiques

Parc national de Kaziranga (Inde)

Parc national de Lorentz (Indonésie)

Volcans du Kamchatka (Fédération de Russie)

Réserve forestière de Sinharaja (Sri Lanka)

Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda)

PATRIMOINE CULTUREL

Eglises creusées dans le roc de Lalibela (Ethiopie)

Centre historique de Vilnius (Lituanie)

Ville de Cuzco (Pérou)

Site archéologique de Chavin (Pérou)

Lignes et géoglyphes de Nasca et de Pampas de Jumana (Pérou)

Décision adoptée: 24 COM VIII.iii

Rapports sur l'état de conservation de biens naturels dont le Comité a pris note:

La forêt de Belovezhskaya Pushcha/Bialowieza (Bélarus/Pologne)

Parc national de Pirin (Bulgarie)

Réserve de faune du Dja (Cameroun)

Parc national du Gros Morne (Canada)

Parcs des Rocheuses canadiennes (Canada) 

Parc national de la Comoé (Côte d'Ivoire)

Iles Galapagos (Equateur)

Parc national de Komodo (Indonésie)

Parc national de Lorentz (Indonésie)

Parc national /Forêt naturelle du Mont Kenya (Kenya)

Te Wahipounamu - Zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande (Nouvelle-Zélande)

Sanctuaire de l'oryx arabe (Oman)

Parc national de Huascaran (Pérou)

Delta du Danube (Roumanie)

Lac Baïkal (Fédération de Russie)

Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal)

Parc national de Doñana (Espagne)

Réserve forestière de Sinharaja (Sri Lanka)

Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda)

Ile de Gough (Royaume-Uni)

Zone de conservation de Ngorongoro et Parc national de Serengeti (République-Unie de Tanzanie)

Baie d'Ha-Long (Viet Nam)

Mosi-oa-Tunya/Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe)