1.         Butrint (Albanie) (C 570ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    1997-présent

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-1997)
Montant total approuvé : 106 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

octobre 1997: mission commune d’évaluation UNESCO/ICOMOS­/Fondation Butrint

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2000

Résumé des précédents débats :
Vingt-troisième session du Comité – paragraphe X.14.

Nouvelles informations : Aucune confirmation officielle n'a été reçue des autorités albanaises concernant l'inclusion d'une petite aire côtière dans l'aire protégée afin d'empêcher un développement touristique. En conséquence, l'extension du site, approuvée sous conditions par le Comité à sa vingt-troisième session, n'a pas encore été réalisée.

S'agissant de l'assistance d'urgence, un montant de 46.200 dollars avait déjà été engagé au moment de la vingt-troisième session du Comité. Des propositions complémentaires des autorités albanaises concernant un montant de 40.800 dollars ont été acceptées par le Président. Elles concernent des activités dans les domaines de l'information, du renforcement de la sensibilisation, de la coordination avec les autorités responsables de la planification aux niveaux régional et national et l'amélioration de la sécurité du site.

Action requise

Le Bureau engage les autorités albanaises à prendre les mesures nécessaires en vue de l'inclusion de l'aire dans la zone d'extension proposée du site. Il demande aux autorités de soumettre d'ici le 15 septembre 2000 un rapport à ce sujet ainsi que sur la mise en œuvre des recommandations faites par la mission UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint en 1997. Le Bureau recommande que le Comité maintienne ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2000

Le Bureau à sa vingt-quatrième session ordinaire en juin/juillet 2000, a demandé aux autorités de soumettre d'ici le 15 septembre 2000 un rapport sur la mise en œuvre des recommandations faites par la mission UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint en 1997. A ce jour, Centre n'a pas reçu le rapport demandé.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 24 BUR IV.A.16

Le Secrétariat a informé le Bureau qu'il avait reçu le 29 mai 2000 une communication du Ministère albanais de la culture par laquelle celui-ci confirmait que la zone côtière qui avait préoccupé le Comité à sa vingt-troisième session ne serait pas aménagée et serait incluse dans l'aire protégée qui faisait l'objet d'une demande d'extension du site. Une carte a été soumise à cet effet.

Le Bureau a félicité le gouvernement albanais de sa réponse positive à la recommandation du Comité demandant d'inclure une partie de la zone côtière au site du patrimoine mondial. Le Bureau a noté que selon cette communication, l'extension du site – telle que décidée par le Comité à sa vingt-troisième session – prendrait effet immédiatement.

Il a demandé aux autorités de soumettre d'ici le 15 septembre 2000 un rapport sur la mise en œuvre des recommandations faites par la mission UNESCO-ICOMOS-Butrint Fondation en 1997. Le Bureau a recommandé que le Comité maintienne ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 24 COM VIII.16

VIII.16 Butrint (Albanie)

Inscrit sur la Liste du patrimoine mondial : 1992 ; et sur la Liste du patrimoine mondial en péril : 1997 Le Comité a rappelé qu'en octobre 1997, une mission commune UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint avait été entreprise pour évaluer les dommages causés au site par les troubles civils au début de l'année en question. Une somme de 100 000 dollars a été mise à disposition en tant qu'assistance d'urgence en 1997 pour réaliser les activités recensées dans le Programme de mesures correctives mais, à ce jour, aucun rapport n'a été reçu sur sa mise en oeuvre.

Le Comité a de nouveau demandé à l'Etat partie de soumettre un rapport d'avancement, avant le 15 avril 2001, sur la mise en oeuvre des recommandations de la mission commune UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint, pour permettre au Bureau d'étudier ce cas à sa vingt-cinquième session.

Notant les difficultés apparentes de la mise en oeuvre du Programme de mesures correctives - notamment celles qui sont financées au titre de l'assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial -, le Comité a demandé aux autorités albanaises compétentes d'établir les procédures administratives nécessaires pour permettre la mise en oeuvre de ce Programme.

Le Comité a demandé à l'UNESCO et à l'ICOMOS d'entreprendre une mission commune au début de 2001 pour évaluer la situation et rendre compte à la vingtcinquième session du Bureau.