1.         Région d'intérêt panoramique et historique de Wulingyuan (Chine) (N 640)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (vii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/640/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1998-1998)
Montant total approuvé : 60 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/640/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

septembre 1998: mission Centre du patrimoine mondial / UICN

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/640/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1998

Le Bureau a été informé des conclusions d'une mission Centre-UICN sur site en septembre 1998. La mission a jugé que le site était envahi d'installations touristiques qui avaient une incidence préjudiciable considérable sur ses qualités esthétiques. Les autorités chinoises n'ont pris aucune mesure pour appliquer la recommandation faite par le Comité lors de l'inscription du site en 1992, consistant à préparer un rapport de conservation sur la situation des espèces afin de définir si le site pourrait prétendre à une inscription au titre du critère (iv) de patrimoine naturel. Actuellement, le site est inscrit uniquement au titre du critère (iii) de patrimoine naturel. L'équipe de la mission a constaté que plusieurs bâtiments et routes avaient été sérieusement endommagés par les récentes inondations en Chine. La direction du site a été incitée à considérer la présentation d'un plan de réhabilitation des zones endommagées dans le périmètre du site, ainsi qu'une demande d'assistance d'urgence au Fonds du patrimoine mondial. Le site nécessite un appui accru des gouvernements central et provincial chinois en raison de sa situation dans une région relativement isolée à l'économie peu développée.

Le Bureau a invité les autorités des gouvernements central et provincial à augmenter les ressources consacrées à la gestion du site. Une coopération avec l'Académie chinoise des Sciences et d'autres institutions similaires pourrait s'avérer nécessaire pour l'évaluation des valeurs de patrimoine mondial de la biodiversité du site. Le Bureau a attiré l'attention de l'Etat partie sur l'importance d'une gestion du développement du tourisme dans le périmètre du site sur une base durable. Par ailleurs, le Bureau a engagé vivement l'Etat partie à évaluer l'étendue des dommages causés au site par les récentes inondations et à préparer un plan de réhabilitation à mettre en œuvre avec une assistance financière des gouvernements provincial et central, du Fonds du patrimoine mondial et d'autres sources. Le Bureau a recommandé que le rapport de la mission Centre-UICN soit transmis aux autorités chinoises concernées.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 22 COM VII.27

VII.27 Le Comité a pris note des décisions de la vingtdeuxième session extraordinaire du Bureau telles que reflétées dans le Rapport de la session du Bureau (document de travail WHC-98/CONF.203/5) et inclus en Annexe IV, concernant les biens suivants :

En plus du rapport dont le Comité a pris note, (Annexe III), le délégué de l'Australie a informé le Comité que l'Australie avait tenu un colloque international sur la gestion de l'écosystème marin tropical (ITMEMS) qui a lancé un appel à la communauté internationale pour agir d'urgence et coordonner les efforts pour traiter les menaces qui pèsent sur les récifs de corail et les systèmes marins tropicaux. Le Comité a noté et soutenu cette initiative et a incité les Etats parties à définir des zones appropriées de récifs de corail, de mangroves et de prairies sousmarines pour les proposer à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial et demander qu'ils soient protégés au titre d'autres traités internationaux.

Le Comité a noté que la décision du Bureau reflétait également la suggestion de créer un groupe de contact informel sur l'exploitation minière et le patrimoine mondial et que le document de l'UICN intitulé "Draft Policy on mining and protected areas" serait distribué.

L'observateur de la Fédération de Russie a informé le Comité que les autorités fédérales et régionales sont d'accord avec le développement du projet de mine d'or d'Aginskoe dans la province du Kamtchatka. Les données et documents nouveaux ont été transmis au Centre ; ils comprennent une Etude de faisabilité qui faisait état que le projet de développement du projet d'exploitation minière se trouve à l'extérieur du territoire du Parc naturel de Bystrinsky. Le Comité a noté les efforts de l'UICN pour contrôler l'état de conservation de cette zone du site du patrimoine mondial si le projet d'exploitation de la mine d'or d'Aginskoe se poursuit.

Le Comité a noté que le nom officiel de l'Etat partie selon l'appellation des Nations Unies était : "République fédérale de Yougoslavie".

 

Décision adoptée: 22 COM XII

Patrimoine naturel : Demandes examinées par le Comité

Paragraphe No. dans WHC-98/CONF.203/ 14Rev

Etat partie Demandeur

Type d'assistance

Description

Montant approuvé($EU)

Commentaires/Observations/

Conditions

A.2.1.1

Cameroun

Formation

Trois bourses de formation à l'Ecole de formation de spécialistes de la faune sauvage de Garoua pour le cycle universitaire 1999-2001

45.000

 

A.2.1.2

Oman

Formation

Atelier régional de formation de renforcement des compétences pour la promotion de la sensibilisation à la conservation du patrimoine naturel

40.000

Le Comité a demandé à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial et à l'UICN, un projet révisé avec des objectifs clairement définis, une meilleure définition des groupes concernés, les dates exactes de l'atelier et les liens avec les activités UICN/WCPA pour la région arabe. Le séminaire devrait inclure une composante sur le terrain où les participants pourraient étudier le statut du plan de gestion en cours et le projet de démarcation des limites du site du Sanctuaire de l'oryx arabe, et préparer un rapport qui serait soumis à la 23e session du Comité en 1999. Le Comité a accueilli favorablement l'idée d' un rapprochement entre les résultats de cette activité de formation et ses préoccupations concernant l'état de conservation du Sanctuaire de l'oryx arabe d' Oman et a demandé que le même genre de rapprochement  intervienne pour les activités de formation qui seraient organisées à l'avenir.

A.2.1.3

Russie

Formation

Atelier de formation au Lac Baïkal destiné à des gestionnaires de sites naturels russes et transfrontaliers du patrimoine mondial et des gestionnaires de sites en perspective

48.528

Le Comité  a recommandé que l'UICN et le Centre du patrimoine mondial de coopérer avec l'Etat partie pour améliorer la structure et les objectifs de cet atelier de formation. De plus, le Comité pourrait souhaiter recommander à l'Etat partie de soumettre en 1999 un rapport sur les résultats de cette activité de formation à la 23e session du Comité.

A.2.1.4

Centre mondial de surveillance continue de la conser- vation de la nature

Formation

Intégrer la gestion de l'information sur la biodiversité dans les programmes d'établissements de formation à la gestion de la faune sauvage régionale/des aires protégées - Atelier sur l'élaboration du projet

30.000

Le Comité a approuvé les efforts du WCMC dans sa recherche de financement supplémentaire par "l'Initiative Darwin" (Royaume-Uni) pour la mise en œuvre des Phases 2 et 3 concernant la fourniture de matériels de formation et de manuels.

Patrimoine naturel

Sous-total

Formation

 

163.528

 

A.2.2.1

Equateur

Coopéra-tion technique

Suivi écologique dans l'archipel des Galapagos - Création d'un système de quarantaine pour contrôler l'introduction et le développement d'espèces étrangères

61.000

au titre de la coopération technique

31.500 au titre de la formation

Le Comité a félicité l'Equateur de ses efforts pour remédier au problème de l'introduction et le développement d'espèces étrangères. Le Comité a engagé le Centre et l'Etat partie à  coopérer avec des initiatives mondiales lancées ans le cadre d'activités entreprises par la Convention sur la diversité biologique et par des organisations internationales telles que SCOPE (Comité scientifique pour la protection de l'environnement), pour remédier à l'introduction d'espèces étrangères dans le monde.

A.2.2.2

UICN - Centre du Droit de l'Environ-nement

Coopéra-tion technique

Interprétation juridique et application de la Convention du patrimoine mondial

 

Le Comité a invité l'UICN-ELC à diffuser largement la proposition afin de recevoir des commentaires et des suggestions de juristes et d'autres spécialistes, notamment en ce qui concerne le résultat de du projet. Le Comité a demandé à l'UICN-ELC et au Centre du patrimoine mondial de coopérer à l'identification de donateurs qui pourraient apporter une contribution d'un montant de 90.000 $EU nécessaires au financement des honoraires de 2 consultants juridiques (60.000 $EU) et d'un associé de recherche (30.000 $EU), respectivement. Si l'UICN-ELC et le Centre du patrimoine mondial arrivent à rassembler cette somme initiale de 90.000 $EU pour les honoraires des experts pour démarrer le projet, ils pourraient alors soumettre des projets individuels pour l'organisation d'une réunion rassemblant un groupe d'experts et l'organisation d'ateliers techniques régionaux financés, le moment venu.

La déléguée du Canada a fait remarquer qu'il fallait demander à l'UICN d'obtenir des fonds nécessaires pour la mise en œuvre de ce projet d'autres sources que le Fonds du patrimoine mondial.

Le délégué de l'Italie a noté que le projet ne devait pas traiter des résultats attendus aux points (iii) et (iv) étant donné qu'ils faisaient intervenir des prérogatives qui incombent au Comité.

A.2.2.3

Niger

Coopéra-tion technique

Renforcement de la capacité de gestion du Parc national du "W"

45.000

Le Comité a noté que l'Etat partie a informé le Centre qu'il a payé ses contributions au Fonds. D'autre part, le Comité a demandé à 'Etat partie d'accuser réception  au Centre de l'équipement et de fournir un inventaire de l'équipement livré au Parc national du W. Le Comité a demandé à l'Etat parte de finaliser toutes les questions administratives concernant l'achat d'équipement  pour ce financé par les 50.000 dollars des E.-U. approuvés par le Comité en 1997.

Patrimoine naturel

Sous-total

Coopéra-tion technique

 

106.000 au titre de la coopération technique 31.500 au titre de la formation

 

 

 

 

Patrimoine naturel : demandes examinées par le Bureau

N° de paragraphe dans WHC-98/CONF. 203/14Rev

Etat partie ou organe consultatif demandeur

Type d'assistance

Description

Montant approuvé ($EU)

Commentaires/Observations/

Conditions

A.1.1.1.

Tanzanie

Formation

Appui pour trois bourses destinées à des spécialistes africains de la gestion des aires protégées/de la faune sauvage pour l'année universitaire 1999-2000 à l'Ecole de gestion de la faune sauvage africaine de Mweka, Tanzanie

30.000

 

 

Patrimoine naturel

Sous-total

Formation

 

30.000

 

 

N° de paragraphe dans WHC-98/CONF. 203/14Rev

Etat partie ou organe consultatif demandeur

Type d'assistance

Description

Montant approuvé ($EU)

Commentaires/Observations/

Conditions

A.1.3.1.

Chine

Urgence

Réhabilitation de la Région d'intérêt panoramique et historique de Wulingyuan et prévention des dégâts des eaux.

60.000

Le Comité a félicité les autorités chinoises d'investir plus de 2 millions de dollars dans la réhabilitation d'urgence de Wulingyuan. Le Bureau qa demandé aux autorités chinoises de noter de la mission Centre-UICN entreprise en septembre 1998 sur la réhabilitation de Wulingyan ; consolidation des berges et d'autres structures essentielles pour le contrôle du flux de débris en tant qu'urgente priorité; (ii) les autorités chinoises pourraient souhaiter prendre soigneusement en considération le régime hydrologqiue des fleuves, et les risques associés avec la fréquence et la sévérité d'inondations futures éventuelles, ainsi que d'autres facteurs, les emplacements et les projets de la reconstruction prévue de tous les ponts et es routes en vue de faire les changements nécessaires pour améliorer la gestion des flux de visiteurs et les valeurs panoramiques du site; et (iii) l'Etat partie pourrait souhaiter entreprendre une étude approfondie du développement du site avant de commencer les réparations et la reconstruction des routes et des ponts afin de pouvoir améliorer la gestion des flux de visiteurs. Le Bureau a approuvé la contribution de $60.000 demande au titre de l'assistance d'urgence à condition que l'utilisation prioritaire des fonds soit consacré aux études et analyses qui pourraient être nécessaires pour terminer (ii) et (iii) ci-dessus. Le Bureau a demandé aux autorités chinoises de proposer au Centre un budget détaillé pour la dépense de 60.000 $ afin de permettre au Centre d'établir un contrat et de mener à bien toutes les autres procédures administratives nécessaires.

Patrimoine naturel

Sous-total

Urgence

 

60.000