1.         Butrint (Albanie) (C 570ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-1997)
Montant total approuvé : 106 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1997

Le Secrétariat a pris note d'un rapport de presse de l'Agence France-Presse (AFP) daté du 28 mars 1997 selon lequel le site de Butrinti et son musée auraient été pillés au cours des troubles civils en Albanie. Ces informations ont été confirmées par la Fondation Butrinti et au cours d'une réunion avec l'Ambassadeur et Délégué permanent de l'Albanie auprès de l'UNESCO le 16 avril 1997.

Lors de cette réunion, à laquelle assistaient également le Bureau des relations extérieures (BRX/EUR-PROCEED) et le Secteur de la Culture de l'UNESCO, ainsi que l'ICOMOS, il a été convenu que le Centre du patrimoine mondial prendrait les dispositions nécessaires pour une rapide mission d'évaluation UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrinti à Butrinti, et si possible aux quatre sites inclus dans la liste indicative de l'Albanie, dès que les conditions de sécurité dans le pays le permettraient.

Le Secrétariat fournira un rapport à jour au Bureau lors de sa session.

Action requise

Le Bureau, à partir des informations complémentaires disponibles lors de sa vingt et unième session, pourrait recommander des mesures appropriées au Secrétariat, à l'Etat partie et au Comité, y compris l'éventuelle inscription de Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril.


21e session extraordinaire du Bureau en 1997:
Le Bureau a étudié le rapport de la mission d ‘évaluation UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint sur le site du patrimoine mondial de Butrinti, Albanie (document d’information WHC-97/CONF. 207/INF.5). Il a pris note de la lettre du ministre albanais de la Culture datée du 20 novembre 1997 par laquelle elle souscrit entièrement au rapport et demande au Comité d’inscrire le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le Bureau a décidé de recommander au Comité d’inscrire le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et d’adopter le texte suivant :

"Le Comité prend note du rapport de la mission d’évaluation UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint sur le site du patrimoine mondial de Butrinti, Albanie. Il se déclare sérieusement préoccupé par les dommages causés au site du patrimoine mondial et par son état de protection, de gestion et de conservation.

Le Comité note que le ministre de la Culture d’Albanie, par lettre datée du 20 novembre, a souscrit en tout point au rapport et a demandé au Comité du patrimoine mondial d'inscrire Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité se félicite du fait que le ministre ait confirmé la préoccupation du gouvernement albanais et son engagement à préserver les sites. 

Le Comité, considérant que les critères stipulés au paragraphe 78 des Orientations devant guider la mise en oeuvre de la Convention sont remplis, décide d’inscrire Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le Comité demande au Secrétariat de collaborer avec le gouvernement albanais à la mise au point d’un programme d’action de réhabilitation et d’entreprendre la coordination nécessaire pour sa mise en oeuvre avec le gouvernement albanais, d’autres organisations et agences internationales telles que la Banque mondiale et l’Union européenne, ainsi que des organisations non gouvernementales, particulièrement la Fondation Butrint.

Le Comité alloue un montant de 100 000 dollars EU pour l’assistance d’urgence, dont 47 000 dollars EU pour la mise en oeuvre des mesures immédiates proposées dans le rapport de la mission. Les sommes résiduelles devraient être affectées, après consultation avec le Président du Comité, au développement et à la mise en oeuvre du programme de réhabilitation.

Le Comité demande au Secrétariat de présenter un rapport sur l’état d’avancement relatif aux mesures prises à la vingt-deuxième session du Bureau du Comité du patrimoine mondial."

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1997

Le Secrétariat et l'ICOMOS présenteront un rapport sur la mission d'évaluation à Butrinti au cours de la session.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations qui seront fournies au moment de sa session et considérer si ce bien doit ou non être inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 21 BUR IV.B.37

Le Secrétariat a informé le Bureau de rapports de presse selon lesquels le site de Butrinti et son musée auraient été pillés au cours des troubles civils en Albanie. Ces informations ont été confirmées par la Fondation Butrint et au cours d'une réunion avec l'Ambassadeur et Délégué permanent de l'Albanie auprès de l'UNESCO, le 16 avril 1997, durant laquelle il a été décidé d'organiser une mission conjointe UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint sur le site. Les conditions de sécurité dans le pays n'ont pas permis que la mission soit entreprise avant cette session du Bureau.

Le Bureau s'est montré très préoccupé par les dommages causés au site de Butrinti et par les conditions de protection, de gestion et de conservation actuelles. Le Bureau a demandé au Secrétariat d'entreprendre une mission sur le site dès que les conditions de sécurité dans le pays le permettraient et de soumettre un rapport à la vingt et unième session du Comité du patrimoine mondial. Ce rapport devrait faire une évaluation des dommages causés au site et de son état de conservation actuel, ainsi qu'une recommandation sur l'éventuelle inscription de Butrinti par le Comité sur la Liste du patrimoine mondial en péril, et des propositions en vue d'actions futures dans le cadre de la Convention du patrimoine mondial et de la résolution adoptée par le Conseil exécutif de l'UNESCO à sa 151e session qui "prie instamment le Directeur général, en étroite coopération avec les autorités compétentes de la République d'Albanie et en étroite coordination avec les autres organisations internationales concernées, d'élaborer un plan d'action pour la remise en état des institutions éducatives, culturelles et scientifiques et la restauration du patrimoine culturel et architectural en Albanie".

Décision adoptée: 21 BUR IV.B.63

A la suite des discussions sur le pillage du musée de site de Butrinti, Albanie, le Secrétariat a rappelé que le trafic illicite était une grave problème dans un certain nombre de sites du patrimoine mondial (Angkor, Baalbek, Petra, la Vallée de Kathmandu, Saqqara, etc.) et que l'on pouvait trouver un appui auprès de l'UNESCO pour la formation, nouer des contacts avec d'autres réseaux internationaux tels qu'INTERPOL et l'ICOM et contribuer au recouvrement des objets (communiqués de presse de l'UNESCO et notices de biens culturels volés). L'UNESCO pourrait également aider les Etats à mettre en oeuvre la Convention de l'UNESCO sur le trafic illicite (1970) et la Convention UNIDROIT sur les biens culturels volés ou illégalement exportés (1995). La Convention du patrimoine mondial compte 150 Etats parties, contre seulement 86 pour la Convention de 1970. Il a été demandé de fournir davantage d'informations sur la participation des Etats à ces conventions et un tableau informatif à été distribué.

Décision adoptée: 21 COM VII.C.44

VII.44 Butrinti (Albanie)

Le Comité a pris note du rapport de la mission d'évaluation UNESCO-ICOMOS-Fondation Butrint sur le site du patrimoine mondial de Butrinti, Albanie. Il s'est déclaré sérieusement préoccupé par les dommages causés au site du patrimoine mondial et par son état de protection, de gestion et de conservation.

Le Comité a noté que le ministre albanais de la Culture, par lettre datée du 20 novembre, avait souscrit en tout point au rapport et a demandé au Comité du patrimoine mondial d'inscrire Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité s'est félicité du fait que le ministre confirmait la préoccupation du gouvernement albanais et son engagement à préserver le site.

Considérant que les critères stipulés au paragraphe 78 des Orientations étaient remplis, le Comité a décidé d'inscrire Butrinti sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le Comité a demandé au Secrétariat de collaborer avec le gouvernement albanais à la mise au point d'un programme de mesures correctives et d'entreprendre la coordination nécessaire pour sa mise en oeuvre avec le gouvernement albanais, d'autres organisations et agences internationales telles que la Banque mondiale et l'Union européenne, ainsi que des organisations non gouvernementales, particulièrement la Fondation Butrint.

Le Comité a alloué un montant de 100 000 dollars EU pour l'assistance d'urgence, dont 47 000 dollars EU pour la mise en oeuvre des mesures immédiates proposées dans le rapport de la mission. Les sommes résiduelles devraient être affectées, après consultation avec le Président du Comité, au développement et à la mise en oeuvre de son programme de mesures correctives.

Le Comité a demandé au Secrétariat de présenter un rapport sur l'état d'avancement relatif aux mesures prises à la vingtdeuxième session du Bureau du Comité du patrimoine mondial.

 

Décision adoptée: 21 COM VIII.C

Le Comité a étudié les rapports sur l'état de conservation de biens figurant dans le document de travail WHC- 97/CONF.208/8B.Rev. et a décidé d'inclure le bien culturel suivant sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

- Butrinti (Albanie)

 

Décision adoptée: 21 COM X.1-2

X.1 Le Comité a examiné les demandes d'assistanceinternationale présentées par les Etats parties et les organesconsultatifs dans le Document de travail WHC-97/CONF.208/12Rev.Conformément aux paragraphes 91-117 des Orientations, le Comitéa pris des décisions concernant les demandes d'assistanceinternationale se rapportant au patrimoine naturel et culturelpour un montant supérieur à 30.000 dollars EU.

X.2 Les décisions et les commentaires du Comité concernantles demandes d'assistance internationale se rapportant aupatrimoine naturel et culturel ont été résumés dans les tableauxsuivants.

Patrimoine naturel

1. Formation
Inde Réunion des centres régionaux de formation et d'instituts universitaires/de formation choisies pour mettre au point des programmes et matériels de formation, Wildlife Institute of India 41,000. 30,000. Le Comité a demandé à l'Etat parite d'envisager de prendre en charge les frais de participation des gestionnaires et des specialistes des sites naturels indiens du patrimoine mondial.
Sous-total : Formation 41,000. 30,000.  
2. Cooperation technique
Inde Renforcement de la protection du Parc national de Kaziranga 50,000. 50,000. Le Comité a approuvé un montant de 50.000$ EU au titre de ce projet pour 1998, pour permettre la construction de 10 camps de gardes (25.000 $EU), 5 refuges pour la faune sauvage dans les hautes terres (21.000 $EU) et l'achat de matériel audiovisuel pour le Centre d'information du Parc à Kohara (4.000 $EU). En référence de la Thaïlande s'est dissocié de cette décision.
Niger Achat de matériel pour le Parc nationale du W 75,000. 50,000. Après discussion au sujet d'une intervention du délégué de la Thaïlande pour savoir si l'article 22(d) de la convention excluait ou non la construction de logements et de postes de garde, le Comité a demandé au Centre, à la Division de l'Equipement de l'UNESCO et à l'Etat partie d'acheter le matériel en lançant des appels d'offres compétitifs dans un souci de rentabilité optimale. Le comité a décidé que les fonds ne devaient etre utilisés ni pour des projets de construction ni pour l'entretien des véhicules, et a demandé à l'Etat partie de coopérer avec le Centre et de soumettre à la 22e session du Bureau, un rapport sur l'etat d'avancement de la mise en œuvre du projet.
Sous-total : Coopération technique 125,000. 100,000.  
3. Assistance d'urgence
République democratique du Congo Achat de véhicules pour 4 sites du patrimoine mondial 88,400. 45,000. Le Bureau, tout en reconnaissant le besoin de véhicules pour les 4 sites, s'est dit préoccupé de la situation actuelle en matière de sécurité à l'est du pays et de son impact sur l'assurance de la livraison et le bon usage et entretien des véhicules. Par conséquent, le Bureau a recommandé au Comité, dans un premier temps, d'approuver un montant de 45000 $EU pour 2 véhicules (sur les 90000 $EU demandés pour 4 véhicules) pour 2 des 4 sites en cours d'examen, et de demander à l'Etat partie de coopérer avec le Centre du patrimoine mondial afin de présenter un rapport d'avancement sur le projet à la 22e session du Bureau. De plus, le Bureau a suggéré au Comité de demander au Centre de coopérer avec les ONG traitant de la conservation pour assurer la livraison et le bon usage et entretien des véhicules.
Inde Contribution à la mise en application d'un Plan de réhabilitation d'urgence du Sanctuaire de faune de Manas 160,000. 90,000. Le Bureau a recommandé l'approbation par le Comité d'une somme supplémentaire de 90000.$EU au titre de l'Assistance d'urgence couvrant: achat de 2-3 autres bateaux de bois/fibre (5000$EU), achat de 400 tenues de patrouille (15000$EU) et contribution pour la construction de bâtiments (70000$EU)
Sous-total: Assistance d'urgence 248,400. 135,000.  
Total : Patrimoine naturel 414,400. 265,000.  

Patrimoine culturel

1. Formation
Autriche Cours de formation sur l'examen et la conservation des surfaces architecturales 35,000. 35,000. Un Délégué a demandé si les demandes des pays développés devaient etre soumises, compte tenu des ressources limitées du Fonds du patrimoine mondial. Il a , par ailleurs, demandé d'inscrire à ce cours les participants des pays en developpement. L'ICCROM a précisé que cette activité de formation s'adressait avant tout à des participants d'Europe centrale et orientale, où la conversation des surfaces architecturales est particulièrement nécessaire, mais où les pays avaient des difficultés à traiter ce problème.
Brésil Cours inter-régional de troisième cycle sur la conservation des Monuments et la réhabilitation des Villes historiques 50,000. 50,000.  
Ghana Bâtiments traditionnels asante 47,000. 47,000. Le Comité a demandé à l'Etat partie de donner des éclaircissements sur les bénéficiaires de cette activité de formation dans le développement de son programme.
ICCROM Elaboration d'une stratégie de formation et d'une procédure d'évaluation 50,000. 40,000. Le Comité a approuvé la somme de 40.000 $EU pour financer la réunion déxpertd afin de préciser la Stratégie générale et d'etudier la Stratégie de développement pour l'Amérique latine.
Sous-total : Formation 182,000. 172,000.  
2. Cooperation technique
Mexique Cours spécial sur la Convention du patrimoine mondial pour l'Amérique latine et les Caraïbes 30,000. 30,000.  
Vietnam Révision des réglementations d'urbanisme du Complexe de Hué 35,000. 35,000.  
Zimbabwe Préparation d'un plan de conservation des Ruines de Khami 76,900. 36,900.  
Sous-total : Coopération technique 141,900. 101,900.  
3. Assistance d'urgence
Albanie Butrinti 47,000. 100,000. Le Comité a alloué un montant de 100.000 $EU pour l'assistance d'urgence, dont 47.000 $EU pour la mise en œuvre des mesures immédiates comme demandé. Les sommes résiduelles devraient etre affectées, aprés consultation avec le Président du Comité, au développement et à la mise en œuvre de son programme de mesures correctives.
Sous-total : Assistance d'urgence 47,000. 100,000.  
Total: Patrimoine culturel 370,900. 373,900.