1.         Baie d'Ha-Long (Viet Nam) (N 672bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/672/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/672/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/672/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1995

[Rapport oral de l'UICN]

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 19 COM VII.A.2.23

VII.23 Baie d'Ha-Long (Viet Nam)

Le Comité a rappelé que le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1994 et il a pr.is note d'un rapport 20 présenté par l'UICN. Ce rapport souligne deux menaces potentielles pour le site (a) un nouveau port doit être construit dans la baie qui ferait passer des navires de gros tonnage à travers le site et (b) une licence pour un vaste hôtel flottant sur le site qui renforcerait encore la forte pression touristique dans la baie.

Le Délégué du Japon a fourni de plus amples informations sur le soutien financier apporté au projet par des organismes d'aide japonais pour un montant de 100 millions de $ EU. Il a souligné que le projet est encore à l'étude et que ses impacts écologiques seront évalués. La décision définitive n'a pas été prise mais le projet est considéré comme important pour la poursuite du développement économique du Viêt-Nam. La Déléguée du Canada a soulevé le problème de l'action des sociétés privées et s'est référée à l'Article 6.3 de la Convention qui stipule que "Chacun des Etats parties à la présente Convention s'engage à ne prendre délibérément aucune mesure susceptible d'endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel... situé sur le territoire d'autres Etats parties à cette Convention." Elle a demandé si une intervention pouvait être faite pour réduire les menaces pesant sur le site.

Le Comité a demandé au Centre de prendre contact avec les autorités vietnamiennes pour avoir de plus amples informations sur les menaces potentielles et les mesures prises pour les réduire.