1.         Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne) (C 532ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1990

Critères  (i)(ii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/532/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/532/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

1993: mission conjointe Centre du patrimoine mondial / ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/532/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1997

Le Comité, à sa vingtième session (Mérida, 1996) a étudié en détail l'état de conservation du paysage culturel de Potsdam et les projets de développement urbain aux environs. Il a invité l'Etat partie à fournir un rapport complet sur l'état de conservation du site avant le 15 avril 1997, pour examen par le Bureau à sa vingt et unième session et il a décidé que si d'ici la vingt et unième session du Comité du patrimoine mondial les menaces mentionnées dans ce rapport persistaient, il envisagerait l'inscription du site de Potsdam sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Le ministre des Sciences, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandebourg a fourni un "Second rapport sur l'état de conservation du site du patrimoine mondial des Châteaux et Parcs de Potsdam et Berlin". Ce rapport sera présenté au Bureau en tant que document d'information ; il traite des points suivants :

En réponse aux préoccupations et aux recommandations du Comité du patrimoine mondial, les autorités allemandes présenteront au Centre du patrimoine mondial une proposition d'extension du site du patrimoine mondial des "Châteaux et Parcs de Potsdam et Berlin" au cours du premier semestre 1997.

Par ailleurs, le ministère en Brandebourg a mis en place un "Plan directeur pour le développement urbain du paysage culturel de Potsdam" (Leitplanung zur Entwicklung der Potsdamer Kulturlandschaft im Rahmen der Stadtentwicklung). Ce plan vise à une meilleure coordination de tous les projets de développement immobilier pour la zone entourant le site du patrimoine mondial ainsi qu'à une urbanisation et une gestion harmonieuses. La première phase de ce plan sera déterminée durant le second semestre de 1997 et achevée et mise en œuvre en 1998.

En réponse à la recommandation du Comité, des directives de développement pour le Quartier am Bahnhof/Alter Markt/Lustgarten ont été élaborées et doivent servir de base pour trois concours. Le concours pour le Quartier am Bahnhof (zone de la gare incluant le site du projet d'hôtel) a été lancé et le jury du concours se réunira le 30 septembre 1997. Parallèlement à cela, l'Alte Markt/Lustgarten fera l'objet d'un concours et le jury se réunira le 29 août 1997. Un troisième concours sera organisé pour l'Alte Markt.

En ce qui concerne le "Projet de Transport Unité allemande n° 17", une analyse de l'impact est en préparation. Il n'y aura toutefois aucun travaux de dragage le long des rives de Babelsberg, Neuen Garten, et des parcs des châteaux de Glienicke et Sacrow. Le pont de Glienicke ne sera pas modifié. Il n'y aura pas d'impact négatif sur le site du patrimoine mondial.

Pour ce qui est de plusieurs autres projets de constructions dans le voisinage du site du patrimoine mondial, "l'objectif de la ville et du Land est de conserver la structure historique de la zone et de n'autoriser de nouvelles constructions et donc une plus grande densité urbaine que  dans la mesure où cela ne porte pas atteinte à l'apparence du site du patrimoine mondial". Le projet de plan directeur mentionné plus haut contribuera à l'élaboration de critères plus fiables et permettra de parvenir à des accords au début du processus de planification. Plusieurs projets ont déjà été passés en revue pour étudier leur impact sur le site du patrimoine mondial.

Action requise

Le Bureau pourrait souhaiter étudier le rapport présenté par les autorités allemandes et examiner si les menaces identifiées par le Comité du patrimoine mondial persistent toujours et s'il faut prendre des mesures complémentaires.


21e session extraordinaire du Bureau en 1997:
Suite à la demande de la vingt et unième session du Bureau, en juin 1997, le ministre de la Science, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandebourg, a présenté un troisième rapport sur l’état de conservation du site de Potsdam qui traite des questions suivantes :
1. l’extension des limites du site du patrimoine mondial ;
2. l’élaboration d’un plan directeur pour le paysage culturel de Potsdam ;
3. l’achèvement des concours internationaux de développement urbain ;
4. l’impact de divers projets de construction sur les valeurs du paysage culturel de Potsdam ;
5. l’impact du projet d’unité de transport n°17.

Le Bureau a pris note avec grand intérêt du troisième rapport sur l’état de conservation du site présenté par les autorités allemandes et a décidé d’en renvoyer l’examen au Comité où un expert sera présent pour fournir des informations complémentaires.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1997

Le Bureau à sa 21e session a prié les autorités allemandes de fournir un rapport détaillé sur Potsdam avant le 15 octobre 1997. A la date de préparation du présent document aucun rapport n'avait été reçu.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Il est demandé au Bureau d'étudier le rapport attendu concernant Potsdam et de prendre les mesures appropriées à cet égard.

Décision adoptée: 21 BUR IV.B.42

Le Bureau a félicité le Ministre des Sciences, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandebourg du rapport détaillé sur l'état de conservation du site et des mesures prises pour préserver le paysage culturel de Potsdam.

Le Bureau a particulièrement constaté avec satisfaction la volonté de dialogue des autorités allemandes et leur engagement à chercher des solutions de compromis. En particulier, le Bureau a pris note des engagements des autorités allemandes à :

-  procéder à l'extension du site du patrimoine mondial conformément à la recommandation du Comité du patrimoine mondial à sa vingtième session ;

- entamer la préparation d'un "Plan directeur de développement urbain pour le développement du paysage culturel de Potsdam";

- lancer trois concours d'architecture/urbanisme pour le Quartier am Banhof, Alter Markt/Lustgarten et l'Alter Markt/Palais Barberini ;

- annuler les plans précédents concernant l'hôtel dans la zone constructible n° 2 du Quartier am Banhof, de manière à inclure cette zone dans le concours d'architecture/urbanisme;

- ne pas donner suite aux résultats du précédent concours d'architecture en ce qui concerne les zones constructibles 9-12 pour toute construction au-dessus du point zéro du niveau du sol, jusqu'à ce que le concours pour l'ensemble du Quartier am Banhof soit terminé. Cela permettrait ainsi aux concurrents de développer leurs propositions pour le site tout entier et aux autorités allemandes de passer en revue les plans des zones constructibles 9-12 à la lumière de leur compatibilité avec les résultats du concours et la faisabilité du projet.

Par ailleurs, le Bureau a noté avec satisfaction que le "Projet de Transport Unité allemande n° 17" n'aurait pas d'impact négatif sur le site du patrimoine mondial, qu'il n'y aurait pas de travaux de dragage le long des rives du parc du château de Babelsberg, Neuen Garten, et des parcs des châteaux de Glienicke et Sacrow, et que le pont de Glienicke ne serait pas modifié.

Après étude détaillée du rapport fourni par le Ministre des Sciences, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandebourg, le Bureau a demandé aux autorités allemandes de fournir d'ici le 15 octobre 1997 un rapport pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa vingt et unième session, qui devrait aborder particulièrement :

-   l'avancement de la préparation de la proposition d'extension du site du patrimoine mondial ;

-   l'avancement de la préparation d'un "Plan directeur de développement urbain pour le développement du paysage culturel de Potsdam" ;

-   les résultats des concours d'architecture/urbanisme pour le Quartier am Banhof, Alter Markt/Lustgarten et l'Alter Markt/Palais Barberini ;

-   une évaluation de l'impact des projets de constructions individuelles, comme ceux mentionnés dans le rapport soumis par les autorités allemandes ou d'autres projets, sur les valeurs de paysage culturel de Potsdam;

-   les résultats de l'évaluation d'impact du "Projet de Transport Unité allemande n° 17".

Le Bureau a recommandé que, sur la base de ce nouveau rapport, le Comité, durant sa vingt et unième session, étudie si les menaces auxquelles est confronté le site du patrimoine mondial persistent ou non et si il juge toujours nécessaire l'inscription du site du patrimoine mondial de Potsdam sur la Liste du patrimoine mondial en péril.    

Décision adoptée: 21 COM VII.C.47/45

VII.45 Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne)

Le Comité a étudié en détail le troisième rapport sur l'état de conservation de Potsdam présenté par le ministre des Sciences, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandebourg.

Le Comité a également écouté les observations formulées par le consultant de l'UNESCO qui a effectué diverses missions à Potsdam pour s'entretenir de manière exhaustive avec les autorités allemandes au niveau fédéral, du Land et local. Le consultant a informé le Comité qu'au moment où il a entamé les discussions, la planification du projet intitulé "Potsdam Center" était déjà achevée. Il avait estimé que le concept retenu par la Ville de Potsdam, les autorités responsables et les investisseurs était en contradiction avec les principales caractéristiques du paysage culturel de Potsdam. Au terme de discussions approfondies, les autorités allemandes ont accepté de lancer un concours international pour la zone (à l'exception des zones constructibles 9-12 dont la construction a été interrompue au-dessus du point zéro du niveau du sol) pour élaborer un nouveau projet mieux adapté. Le projet qui a remporté le concours respecte de manière plus satisfaisante les caractéristiques topographiques et historiques de Potsdam. Il a analysé l'efficacité de divers moyens de protection d'une zone étendue, qu'il s'agisse de la protection des monuments ou d'un mécanisme de planification tel qu'un plan directeur. Il a conclu qu'un plan directeur pour la Ville de Postdam englobant les zones protégées, serait la meilleure solution et qu'il devrait être élaboré dans le cadre d'un dialogue constructif entre les autorités allemandes et le Comité du patrimoine mondial. Le consultant a insisté sur la participation active du Comité du patrimoine mondial et du Centre aux processus de planification, comme dans le cas de Potsdam, en particulier s'ils prennent part aux phases de planification initiales, comme le stipulent les Orientations.

Le Comité a fait les observations suivantes sur les différentes questions abordées dans ces rapports.

1. Extension du site du patrimoine mondial

Le Comité a noté avec satisfaction que les autorités allemandes allaient traiter la demande d'extension du site et que, selon les informations de l'Observateur de l'Allemagne, celle-ci serait présentée au début de l'année prochaine. Le Comité a cependant regretté que, contrairement à la proposition initiale (présentée dans le premier rapport sur Potsdam au Comité à sa vingtième session) cette extension n'incluait qu'une petite partie du "Städtchen" entre le Pfingstberg et le Nouveau Jardin. Le Comité a vivement engagé les autorités à réétudier cette question. Il s'est félicité de l'inclusion du village de Bornstedt en tant que partie intégrante du site du patrimoine mondial, mais s'est inquiété que cela n'affecte encore plus le caractère rural en attendant l'extension et l'adoption d'un plan directeur. Le Comité a recommandé fermement que des mesures soient prises pour éviter des aménagements qui auraient de nouveaux effets néfastes.

2. Elaboration d'un plan directeur pour le paysage culturel de Potsdam

Le Comité s'est félicité de la décision de la ville de Potsdam d'élaborer un plan directeur pour le paysage culturel de Potsdam et a exprimé l'espoir qu'il fournirait un mécanisme et des dispositions adaptés en vue de la protection du site du patrimoine mondial. Il a admis que la préparation d'un plan directeur prendrait un certain temps s'il devait refléter une vision urbaine appropriée. Dans l'intervalle, le Comité a demandé que la première phase de ce plan soit soumise au Bureau à sa vingt-deuxième session et il a engagé les autorités à ne pas prendre de mesures irréversibles préjudiciables au paysage culturel de Potsdam d'ici l'entrée en vigueur du plan.

3. Résultats du concours de développement urbain du "Grüne Mitte-Alter Markt/Lustgarten"

Le Comité s'est montré satisfait du concours et de ses résultats. Il a toutefois considéré qu'il fallait prendre de nouvelles mesures pour reconstruire le centre historique et en définir le rôle. Le Comité a encouragé la ville de Potsdam à poursuivre ce processus.

4. Résultats du concours de développement urbain du "Quartier am Bahnhof"

Le Comité s'est félicité que les autorités allemandes et les investisseurs aient inversé leur décision concernant le projet intitulé "Potsdam-Center" qui aurait eu un sérieux impact sur le site du patrimoine mondial. Le Comité a considéré que le projet gagnant du concours d'urbanisme pour cette zone, qui s'appelle maintenant le "Quartier am Bahnhof", constituait un compromis acceptable permettant une meilleure intégration du projet dans le paysage culturel de Potsdam. Il a souhaité que les plans de construction des zones 9-12 soient étudiés en tenant compte de leur compatibilité avec les résultats du concours.

5. Autres projets de construction

Le Comité a constaté une fois de plus avec inquiétude que l'existence d'autres projets de construction représentait des menaces potentielles pour le paysage urbain et culturel de Potsdam, en particulier les nouveaux bâtiments érigés à Babelsberg ("Potsdam Fenster"), Gewoba (Alt-Nowawes), ainsi que les immeubles d'habitations et de bureaux de la Ribbeckstrasse, Bornstedt.

6. Conclusion

Conformément à la recommandation du Bureau à sa vingt et unième session, le Comité a étudié les menaces auxquelles était confronté le site du patrimoine mondial. Le Comité a constaté que des progrès considérables avaient été accomplis, mais que des menaces persistaient toujours. Le Comité a donc décidé de différer à sa prochaine session la discussion sur l'inscription éventuelle de Potsdam sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité a prié les autorités allemandes de présenter un nouveau rapport d'ici le 15 septembre 1998, pour le soumettre à l'examen du Comité à sa vingt-deuxième session.