1.         Ruines de Khami (Zimbabwe) (C 365)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1986

Critères  (iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/365/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1987-1987)
Montant total approuvé : 25 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/365/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/365/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

Le Monument national du Zimbabwe est, par son importance, la deuxième agglomération du Zimbabwe construite en pierre. Depuis son inscription en novembre 1986, peu de données ont été recueillies sur le site. Quatre gardiens assurent le travail d'entretien de Khami ; ils contrôlent les mouvements des murs, protègent le site contre le vandalisme, vérifient et entretiennent la palissade, assurent la permanence au centre d'accueil et guident les visiteurs. Leur nombre est insuffisant. Un plan d'action stratégique pour la conservation et la gestion de Khami est en cours d'élaboration.

Les projets de traitements de conservation comprendront surtout une stabilisation des constructions ainsi que des réparations des parties écroulées des murs. On peut espérer que la bonne mise en œuvre de ces projets mettra en valeur et maintiendra les valeurs architecturales, culturelles et historiques ainsi que l'authenticité et l'intégrité de Khami. Les sources de financement sont très insuffisantes, ce qui pose des problèmes de conservation.

Les aménagements de Bulawayo créent des pressions croissantes nuisibles dans le site. D'ici dix ans, la zone bâtie et les aménagements de l'infrastructure de Bulawayo engloberont inévitablement Khami.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Bureau pourrait vouloir adopter le texte suivant et le transmettre au Comité pour qu'il en prenne note :

"Le Bureau prend note des informations fournies par les Musées et Monuments nationaux et encourage les autorités du Zimbabwe à poursuivre leurs efforts pour une meilleure conservation de ce site en lui consacrant des ressources suffisantes et en opérant un transfert des compétences acquises au Grand Zimbabwe."

Décision adoptée: 20 COM VII.D.57

VII.57 Khami (Zimbabwe)

Le Secrétariat a informé le Comité que les Musées et Monuments nationaux du Zimbabwe avaient signalé qu'un plan d'action stratégique pour la conservation et la gestion de Khami était en cours d'élaboration. Toutefois, les ressources disponibles pour l'entretien et la surveillance sont insuffisantes.

Le Comité a pris note des informations fournies par les Musées et Monuments nationaux du Zimbabwe concernant les menaces dues au projet de développement des abords du site qui créent des pressions négatives accrues à l'intérieur du site. Il a encouragé les autorités du Zimbabwe à poursuivre leurs efforts pour une meilleure conservation de ce site en lui consacrant des ressources suffisantes et en opérant un transfert des compétences acquises au Grand Zimbabwe.