1.         Basse vallée de l'Aouache (Éthiopie) (C 10)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1980

Critères  (ii)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/10/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-1996)
Montant total approuvé : 2 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/10/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/10/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

La basse vallée de l'Aouache doit son inscription aux fouilles archéologiques qui ont modifié notre conception de l'origine humaine : le squelette de Lucy, daté d'entre 3,5 millions d'années à 4 millions d'années avant notre ère, a permis la définition d'une nouvelle espèce d'hominidés. Malgré sa situation dans la dépression Afar et son accès peu aisé, le site serait l'objet de visites incontrôlées de touristes individuels à la recherche de fossiles souvenirs. Pour mieux protéger et mettre en valeur ce site, quelques mesures pourraient être prises :

- la nomination d'un guide par le CRCCH, en consultation avec les autorités locales ;

- la construction d'un musée, réclamée depuis plusieurs années par les autorités locales auprès des missions archéologiques qui ont travaillé dans l'Hadar, serait une opération significative pour la mise en valeur du site et pour sa protection. Une structure assez simple permettrait d'informer les visiteurs et les habitants et de protéger, et présenter le site qui est incompréhensible pour le non-spécialiste ;

- à terme, il faudra envisager l'extension de la zone inscrite sur la Liste du patrimoine mondial et y inclure aussi la moyenne vallée de l'Aouache, siège d'intenses recherches depuis 1981. C'est en effet l'ensemble de la vallée qui constitue l'un des plus importants sites connus dans le monde pour la paléontologie et la préhistoire.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Bureau pourrait vouloir adopter la recommandation suivante et demander au Comité d'en prendre note :

"Le Bureau encourage le Centre pour la recherche et la conservation du patrimoine culturel (CRCCH) à mettre en œuvre les propositions susmentionnées, et à tenir le Centre du patrimoine mondial informé des progrès qui seront accomplis."

Décision adoptée: 20 EXT.BUR A.1.3

Décision adoptée: 20 COM VII.D.63/64

VII.64 Basse vallée de l'Aouache (Ethiopie)

Le Secrétariat a indiqué que malgré sa difficulté d'accès, il semblait que le site subissait les incursions incontrôlées de touristes à la recherche de fossiles à rapporter comme souvenirs. Afin d'assurer une meilleure protection et favoriser la mise en valeur du site, plusieurs mesures ont été recommandées, notamment :

Le Bureau a pris note du rapport du Secrétariat et a encouragé le Centre pour la recherche et la conservation du patrimoine culturel (CRCCH) à mettre en œuvre les propositions susmentionnées, et à tenir le Comité informé des progrès qui seront accomplis.