1.         Sanctuaire de l'oryx arabe (Oman) (N 654)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/654/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1994-1994)
Montant total approuvé : 15 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/654/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/654/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1996

Le Centre a reçu un rapport de situation daté de mars 1996 sur les activités de planification en cours dans le site. L'UICN présentera au Bureau son évaluation des conclusions de ce rapport.

Action requise

Le Bureau pourrait vouloir prendre connaissance de l'évaluation de ce rapport présentée par l'UICN.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

Le Centre a reçu un rapport d'avancement daté de mars 1996 sur les activités de planification en cours dans le site, ainsi qu'un programme de ces activités. L'UICN a noté plusieurs faits nouveaux préoccupants dans le Sanctuaire : (1) le braconnage de 13 oryx et (2) la construction d'une usine d'osmose inverse qui a causé d'importants dégâts à l'habitat désertique. Le Bureau a demandé au Centre de contacter les autorités omanaises pour les encourager à définir les limites définitives du site et pour leur faire part de sa préoccupation concernant le braconnage et les activités de construction. Aucune réponse n'avait été reçue au moment de la préparation du présent rapport.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Le Bureau pourrait vouloir adopter le texte suivant et le transmettre au Comité pour qu'il en prenne note :

"Le Bureau demande à l'Etat partie (a) de tenir le Comité informé de l'état de conservation du site et de l'avancement de la planification et du projet de définition des limites, (b) redemande des clarifications sur la définition des limites finales du site et (c) demande des éclaircissements sur la situation concernant le braconnage d'oryx qui a été signalé ainsi que sur l'usine d'osmose inverse."

Décision adoptée: 20 BUR IV.7

Le Centre a reçu un rapport d'avancement daté de mars 1996 sur les activités de planification en cours dans le site, ainsi qu'un programme de ces activités. L'UICN a noté plusieurs faits nouveaux préoccupants dans le Sanctuaire : (1) le braconnage de 13 oryx et (2) la construction d'une usine d'osmose inverse qui a causé d'importants dégâts à l'habitat désertique. Le Bureau a demandé au Centre de contacter les autorités omanaises pour les encourager à définir les limites définitives du site et pour leur faire part de sa préoccupation concernant le braconnage et les activités de construction

Décision adoptée: 20 COM VII.D.39

VII.39 Sanctuaire de l'oryx arabe (Oman)

Le Bureau a rappelé qu'il avait pris note à sa dix-neuvième session d'un rapport d'avancement daté de mars 1996 sur les activités de planification en cours dans le site, ainsi qu'un programme d'action. L'UICN a noté plusieurs faits nouveaux préoccupants dans le Sanctuaire (1) le braconnage de treize oryx et (2) la construction d'une usine d'osmose inverse qui a causé d'importants dégâts à l'habitat désertique. Le Bureau a demandé au Centre de contacter les autorités omanaises pour les encourager à définir les limites définitives du site et pour leur faire part de sa préoccupation concernant le braconnage et les activités de construction.

Le Bureau a rappelé à sa vingtième session extraordinaire les discussions tenues au moment de l'inscription du site et a exprimé sa préoccupation de ne pas avoir reçu de réponse des autorités omanaises depuis sa dernière session. L'UICN a informé le Bureau des difficultés qu'éprouvait l'autorité de gestion pour terminer le plan de gestion et' pour définir les limites étant donné les nouvelles pressions. Les propositions de l'UICN de coopérer à un atelier d'experts pour passer en revue le plan et les limites ont cependant été encourageantes.

Le Bureau a donc (a) invité l'État partie à tenir le Comité informé de l'état de conservation du site, de l'avancement de la planification et du projet de définition des limites, (b) renouvelé sa demande d'éclaircissements sur la définition des limites finales d'ici le 15 avril 1997, (c) demandé des clarifications sur la situation concernant le braconnage des oryx et l'usine d'osmose inverse, et (d) s'est félicité du projet d'atelier international qui se tiendrait en 1997 à Oman pour passer en revue le projet de plan de gestion y compris la définition des limites du site avec la participation de représentants de l'UICN et du Centre du patrimoine mondial en coopération avec les autorités omanaises.