1.         Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino (Mexique) (N 554)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/554/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/554/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/554/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1996

A sa dix-neuvième session, le Bureau a débattu d'un rapport concernant un projet de production industrielle de sel dans le site, avec les menaces que cela représenterait pour la population de baleines. Une lettre évoquant les préoccupations du Bureau concernant ce projet a été adressée aux autorités mexicaines mais n'a pas reçu de réponse. A sa dernière session, le Comité a été informé par le Délégué du Mexique que le projet était toujours à l'étude.

Action requise

Le Bureau a demandé instamment à l'Etat partie de tenir le Comité informé du projet de production industrielle de sel et d'assurer l'intégrité du site.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1996

A sa dix-neuvième session, le Bureau a discuté d'un rapport concernant un projet de production industrielle de sel dans le site et des menaces éventuelles qu'il présentait pour la population de baleines. Une lettre faisant état de la préoccupation du Bureau a été adressée aux autorités mexicaines mais elle n'a pas reçu de réponse. A sa dernière session, le Bureau a été informé par le Délégué du Mexique que l'Institut National d'Ecologie (INE) avait créé un comité constitué de sept experts nationaux et étrangers qui ont tenu une première réunion en mars 1996, ont participé à une conférence publique de près de 300 personnes et ont présenté 42 documents pour définir les aspects à inclure dans la nouvelle étude d'impact environnemental. Le ministère de l'Environnement, des Ressources naturelles et de la Pêche (SEMARNAP) signale par l'intermédiaire de l'INE que le projet ne pourra être autorisé que s'il respecte la législation et les normes écologiques en vigueur.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Le Bureau pourrait vouloir adopter le texte suivant et le transmettre au Comité pour qu'il en prenne note :

"Le Bureau demande instamment à l'Etat partie de tenir le Comité informé du projet de production industrielle de sel et de la situation de l'étude d'impact environnemental et le prie d'assurer l'intégrité du site."

Décision adoptée: 20 BUR IV.7

Le Bureau a demandé instamment à l'Etat partie de tenir le Comité informé du projet d'expansion de la production industrielle de sel et d'assurer l'intégrité du site.

Le Délégué du Mexique a informé le Bureau qu'en juillet 1994, la compagnie d'exploitation de sel ESSA a présenté à l'Institut National d'Ecologie un projet d'étude d'impact environnemental pour agrandir ses installations. Ce projet a été refusé par l'Institut National d'Ecologie (INE) en février 1995. Le 23 juin 1995, la compagnie ESSA a manifesté son intérêt pour la présentation d'une nouvelle étude qui serait évaluée par l'INE.

Depuis le 26 février 1996, l'INE a créé un Comité constitué de sept experts nationaux et étrangers qui ont tenu une première réunion en mars 1996, ont participé à une conférence publique de près de 300 personnes et ont présenté 42 documents pour définir les aspects à inclure dans la nouvelle étude d'impact environnemental.

Le ministère de l'Environnement, des Ressources naturelles et de la Pêche (SEMARNAP), signale par l'intermédiaire de l'Institut National d'Ecologie que le projet ne pourra être autorisé que s'il respecte la législation et les normes écologiques en vigueur.

Décision adoptée: 20 COM VII.D.34

VII.34 Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino (Mexique)

Le Bureau avait rappelé à sa vingtième session extraordinaire les discussions tenues à sa dix-neuvième session concernant un rapport sur un projet de production industrielle de sel dans le site et des menaces éventuelles qu'il présentait pour la population de baleines. A sa vingtième session extraordinaire, le Bureau avait été informé par le Délégué du Mexique que l'Institut National d'Ecologie (INE) avait créé un comité constitué d'experts nationaux et étrangers qui ont tenu une première réunion en mars 1996. Près de 300 personnes avaient participé à cette conférence publique et avaient présenté 42 documents pour définir les aspects à inclure dans la nouvelle étude d'impact environnemental. Le ministère de l'Environnement, des Ressources naturelles et de la Pêche avait signalé par l'intermédiaire de l'INE que le projet ne pourrait être autorisé que s'il respectait la législation et les normes écologiques en vigueur.

L'UICN a informé le Bureau de l'existence d'un rapport récent indiquant que le développement privé se poursuivait sans tenir entièrement compte des normes de l'Evaluation d'impact environnemental mexicaine. Le Bureau avait invité l'Etat partie à tenir le Comité informé, d'ici le 15 avril 1997, du projet de production industrielle de sel et de la situation de l'étude d'impact environnemental et le prie d'assurer l'intégrité du site.

Lors de la vingtième session du Comité, le Délégué du Mexique et le Directeur du Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino ont donné des informations complémentaires en indiquant (a) que la production industrielle de sel n'avait pas été autorisée et (b) qu'un Comité scientifique avait été créé par le Ministère de l'Environnement afin d'examiner la situation. Le Comité a pris note de ce rapport.