1.         Assour (Qal'at Cherqat) (Iraq) (C 1130)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2003

Critères  (iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2003-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Mesures correctives identifiées

Pas encore définies

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Pas encore établi

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1130/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2003-2003)
Montant total approuvé : 50 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1130/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 2002 : mission UNESCO pour le projet de barrage de Makhoul ; juin 2011 : mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1130/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2013

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien le 4 février 2013, dans lequel il confirme l’annulation du projet de barrage de Makhoul, l’état général critique de conservation du bien et les difficultés de gestion dues à l’absence de stratégie d’ensemble permettant d’assurer la protection et la conservation du bien, l’absence de moyens financiers et l’insuffisance de personnel qualifié. Le rapport ne mentionne pas les travaux de construction d’un mur de soutènement qui devaient commencer avant juin 2011. Ce projet devait être soumis pour examen au Centre du patrimoine mondial et aux Organisations consultatives.

Une stratégie générale des interventions de conservation n’était pas encore établie en juin 2011 bien que cela ait été considéré comme prioritaire en raison du risque d’inondation et d’action érosive du Tigre dans certains secteurs. L’impact négatif de l’érosion en cours et l’absence de drainage n’ont pas encore été traités. L’État partie mentionne la construction d’un abri en fer d’un mètre de haut au-dessus du Cimetière royal mais ne fournit pas suffisamment de détails sur cette intervention. Il n’est également fourni aucune information sur les mesures réglementaires ou les projets d’interventions prévus. En 2012, l’État partie a soumis un projet de Déclaration rétrospective de valeur universelle exceptionnelle, mais qui reste incomplète et doit être révisée. L’État partie a également soumis une proposition de clarification des limites, non conforme au format requis et qui doit aussi être révisée.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives sont satisfaites d’apprendre la décision des autorités iraquiennes d’annuler le projet de barrage de Makhoul qui menaçait le bien. Ils prennent acte des efforts de l’État partie ainsi que des difficultés et obstacles qu’il rencontre sur le terrain. Ils recommandent que le Comité souligne la nécessité pour l’État partie d’établir et d’adopter des plans d’ensemble de gestion et de conservation, condition essentielle d’une mise en œuvre efficace des mesures définies pour traiter les problèmes mis en évidence par la mission de suivi réactif de 2011 (rapport disponible en ligne à l’adresse Internet suivante : https://whc.unesco.org/en/sessions/36COM/documents/).

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives suggèrent que l’État partie étudie la possibilité de demander l’assistance du Bureau de l’UNESCO pour l’Iraq et envisage également de soumettre une demande d’assistance internationale en vue d’atteindre ces objectifs, tout en soumettant les détails de toutes les interventions en cours ou prévues sur le site au Centre du patrimoine mondial, conformément au paragraphe 172 des Orientations.

Décision adoptée: 37 COM 7A.24

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-13/37.COM/7A,

2.  Rappelant la décision 36 COM 7A.21 , adoptée à sa 36e session (Saint-Pétersbourg, 2012),

3.  Accueille avec satisfaction l’annonce par l’État partie de l’annulation du projet de barrage de Makhoul ;

4.  Demande à l’État partie de soumettre, conformément au paragraphe 172 des Orientations , les détails de toutes les interventions en cours ou prévues sur le site, y compris la construction de l’abri de protection au Cimetière royal ;

5.  Renouvelle son invitation à l’État partie de soumettre une demande d’assistance internationale du Fonds du patrimoine mondial pour aider à la préparation des plans de conservation et de gestion demandés ;

6.  Réitère sa demande à l’État partie d’élaborer, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, des propositions de mesures correctives et d’état de conservation souhaité pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, ainsi qu’un calendrier, et de compléter la Déclaration rétrospective de valeur universelle exceptionnelle, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014 ;

7.  Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014 , un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014 ;

8.  Décide de maintenir Ashur (Qal'at Sherqat) (Iraq) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 37 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-13/37.COM/7A, WHC-13/37.COM/7A.Add et WHC-13/37.COM/7A.Add.2),

2.  Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :