1.         Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour (Égypte) (C 86)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1991-1993)
Montant total approuvé : 68 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 1988: mission d'expert

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1994

Au mois d'octobre, le Centre a été informé par la presse internationale et d'autres sources en Egypte d'un projet de prolongation d'autoroute urbaine de dégagement qui couperait en deux le site du Plateau des pyramides, l'isolant du désert et passant entre les pyramides de Guizeh et celles de Sakkarah. On pourrait craindre de surcroît que des constructions ne se développent le long de cette voie.

Par lettre du 11 octobre, le Centre a immédiatement demandé au Dr Nur el Dinh, Secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités, des informations précises sur ce projet qui, s'il était mis à exécution, constituerait un dommage majeur et irréparable à ce site du patrimoine mondial.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Le Comité pourrait exprimer son inquiétude quant au projet de prolongation d’autoroute urbaine de dégagement et demander aux autorités égyptiennes de fournir toutes les informations disponibles au Secrétariat pour examen et rapport subséquent au Bureau du Comité du patrimoine mondial à sa 19e session.

Décision adoptée: 18 COM IX

Site de Memphis et sa nécropole - les zones des Pyramides de Guizeh à Dahchour (Egypte)

Le Comité a étudié le rapport du Secrétariat et les informations communiquées par le "Supreme Council of Antiquities" sur la situation du site du patrimoine mondial de Memphis et sa nécropole les zones des Pyramides de Guizeh à Dahchour, concernant les points suivants :

a) la construction en cours d'une autoroute coupant en deux le site du patrimoine mondial à Zawyat al-Eryan, à environ 2 kms au sud du Sphynx ;

b) la construction en cours d'environ 3.000 logements dans la zone-tampon à Kafr el Gabal et de maisons dans le site lui-même ;

c) les nombreux et nouveaux empiètements des camps militaires sur le site classé, notamment à Zawyat al-Eryan, Shabramant et Dahchur, ainsi que la pollution par une usine de l'armée à Dahchur ;

d) la création d'une route goudronnée à l'intérieur du site permettant l'accès à deux grandes décharges d'ordures, nouvellement créées, dans le site.

Il a exprimé aux autorités nationales de l'Egypte ses plus vives inquiétudes quant à l'ensemble de ces faits qui portent une atteinte extrêmement grave au site du patrimoine mondial et à ses richesses archéologiques connues ou encore inconnues, et qui serait irrémédiable s'ils n'étaient pas arrêtés et réparés.

Il demande en conséquence aux autorités égyptiennes de faire cesser immédiatement ces différentes atteintes et de réparer dans les meilleurs délais les dommages déjà commis. Il leur demande d'adresser au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er mai 1995, un rapport détaillé sur les actions de sauvegarde du site qu'elles auront ainsi entreprises, pour être présenté à la 19ème session du Bureau du patrimoine mondial, lequel examinera, en fonction de ce rapport, s'il convient ou non de recommander de placer le site sur la liste du patrimoine mondial en péril.

Il s'associe pleinement à la décision du Directeur général de remercier le Président Moubarak d'avoir arrêté les travaux en cours et le priant de bien vouloir continuer d'accorder son attention personnelle à cette situation et de donner les directives nécessaires pour que soit décidé un autre tracé pour l'autoroute qui soit hors du site du patrimoine mondial et que soient supprimés et réparés les différents empiètements portant atteinte à son intégrité.