1.         Ancienne ville de Damas (République arabe syrienne) (C 20bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(ii)(iii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/20/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1981-1993)
Montant total approuvé : 87 300 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/20/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Travaux de reconstruction

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/20/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1993

La situation n'a pas changé depuis le rapport de la dernière réunion du Bureau. Les autorités syriennes ont été informées des recommandations du Bureau et chargées par le Centre d'y répondre avant le ler octobre 1993. A la date de la préparation du présent rapport, aucune information n'a été reçue au Comité du patrimoine mondial en provenance des autorités syriennes et l'on espère que l'ICOMOS va maintenant entreprendre d'urgence la mission générale de suivi en Syrie pour étudier les travaux de reconstruction de la Mosquée d'Umayyad ainsi que d'autres monuments dans la vieille ville de Damas, travaux qui ont récemment été entrepris sans que le Centre du patrimoine mondial n'ait été prévenu au préalable.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 17 BUR VIII.2

Le Bureau a rappelé que le Comité, au cours de sa seizième session, a demandé au Centre d'entreprendre une mission d'évaluation sur l'état de conservation de la Mosquée des Omeyyades, à Damas, d'après les informations obtenues en ce qui concerne les travaux de reconstruction effectués à l'entrée principale de la Mosquée. Le Bureau a regretté qu'un certain nombre de facteurs aient empêché l'exécution de cette mission et a chargé l'ICOMOS d'entreprendre une mission générale de suivi en Syrie pour évaluer non seulement les travaux en cours à la Mosquée mais aussi l'état de conservation de la Vieille Ville de Damas.