1.         Vieille ville d'Ávila avec ses églises extra-muros (Espagne) (C 348bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1985

Critères  (iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/348/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/348/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/348/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1993

En octobre 1993,  le Directeur général de l'UNESCO a reçu des informations détaillées concernant le projet de construction d'un nouveau pont sur le Rio Adajo, juste à l'extérieur des murailles historiques de la ville d'Avila et près du vieux pont romain qui franchit cette même rivière. Le pont, s'ajoutant à un autre pont déjà en place et aux routes de liaison, formerait une sorte de "rond-point" et attirerait donc un flux de circulation supplémentaire.

Etant donné que le nouveau pont risque de nuire à la perspective de la ville fortifiée, le Centre du patrimoine mondial a demandé le 21 octobre 1993 à la Délégation permanente d'Espagne d'étudier la situation au plus tôt. Vu l'urgence de cette question, le Centre a également chargé l'ICOMOS de faire une enquête sur la situation et de présenter un rapport sur cette question le plus rapidement possible.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 17 COM X

Vieille ville d'Avila (Espagne)

En octobre 1993, le Centre a été informé d'un projet de construction d'un nouveau pont sur le Rio Adajo, juste à l'extérieur de l'enceinte historique de la ville d'Avila, près du pont romain. L'ICOMOS a indiqué que le nouveau pont nuirait directement à la vue sur la ville. La délégation espagnole a indiqué au comité qu'elle attendait des informations complémentaires des autorités municipales concernées. Dès réception de ces informations demandées par le Centre il y a peu de temps, un rapport conséquent lui sera transmis. Le Comité a exprimé sa préoccupation sur cette question et a chargé le Centre d'en faire part directement aux autorités municipales, en leur demandant d'étudier d'autres solutions pour résoudre les problèmes de circulation.