1.         Pythagoreion et Heraion de Samos (Grèce) (C 595)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (ii)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/595/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/595/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/595/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1993

Le Centre a été informé en mars 1993 que la construction d'une route était envisagée à proximité immédiate de l'Acropole de Samos, devant la galerie d'Eupalinos. Le Centre a demandé des informations par lettre du 12 mars 1993 aux autorités grecques à ce sujet. Dans leur réponse du 25 avril 1993, les autorités grecques ont fait savoir au Centre que ce projet de construction est dans les mains du Ministre de la culture qui considère que le projet ne mettra en danger ni le site ni la galerie d'Eupalinos.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1993

Le Centre avait appris en mars 1993 que la construction d'une route était envisagée à proximité immédiate de l'Acropole de Samos, en face du tunnel d'Eupalinos, et, par lettre du 12 mars 1993, avait demandé aux autorités grecques des informations à ce sujet.

Dans leur réponse du 25 avril 1993, celles-ci ont fait savoir au Centre que ce projet dépendait directement du Ministère de la Culture qui estime que ce projet n'endommagera ni le site ni le tunnel.

Lors de sa dix-septième session de juin 1993,  le Bureau a adopté la position du Rapporteur en considérant que, s'agissant d'un site archéologique d'une telle importance, il convenait d'aller au-delà de simples assurances, et a chargé le Centre de demander de nouvelles informations détaillées sur ce projet et son état d'avancement. Le Centre a demandé ces informations aux autorités grecques par lettre du 3 août 1993 et communiquera leur réponse au Comité dans le cas où celle-ci lui parviendrait avant le début de la dix-septième session.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 17 BUR VIII.2

Le Bureau a été informé qu'un projet de construction de route, dans le voisinage immédiat de l'Acropole de Samos, en face du tunnel d'Eupalinos, avait été soumis au ministère de la Culture. Les autorités grecques ont déclaré que le projet dépendait directement du ministère de la Culture, qui estime que le projet n'endommagera pas le site ni le tunnel. L'observateur de Grèce a fait remarquer que la construction de la route en est toujours au stade de projet et que la décision finale n'a pas encore été prise.

Le Rapporteur a insisté sur le fait que pour un site archéologique de cette importance, il fallait disposer de plus d'informations détaillées sur le projet, et non pas de simples assurances que le projet n'endommagerait pas le site. Le Bureau a approuvé cette suggestion et a chargé le Centre du patrimoine mondial d'agir en conséquence. Finalement, l'observateur de Grèce a rappellé le point soulevé à la dernière session du Comité à Santa Fé concernant l'exactitude des informations reçues par le Secrétariat avant la présentation au Comité.

Décision adoptée: 17 COM X

Samos (Grèce)

Les autorités grecques ont informé le Bureau, à sa dix-septième session, qu'un projet de route serait entrepris sous la supervision du Ministère de la Culture et que ce projet ne porterait atteinte ni au site ni au tunnel d'Eupalinos. Le Conseil archéologique central a récemment informé le Centre que le projet de route prévu avait été rejeté. La municipalité étudie maintenant des solutions de rechange qui n'affecteraient pas la zone protégée.