1.         Parc national de Durmitor (Monténégro) (N 100bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1980

Critères  (vii)(viii)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/100/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1981-1988)
Montant total approuvé : 117 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/100/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/100/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1992

Lors de sa dernière session, le Comité s'est déclaré préoccupé du projet de construction d'un barrage hydro-électrique sur la Tara, qui inonderait les gorges de la Tara et affecterait la qualité de l'eau de la rivière. Une importante usine d'asphalte en amont provoquait déjà une pollution de la rivière. Grâce à l'assistance de la délégation permanente de Yougoslavie à l'UNESCO, le Secrétariat a pu obtenir des rapports sur ces sujets, et a transmis ces rapports à l'UICN pour étude. L'UICN présentera un rapport sur l'état de conservation du site lors de la réunion du Bureau.

 

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1992

Le Bureau a noté que les autorités responsables de la gestion de ce site avaient soumis au Secrétariat plusieurs rapports sur les impacts potentiels d'un projet de construction d'un barrage hydroélectrique sur la Tara et sur la pollution de cette rivière causée par une fabrique d'asphalte, située en amont. Le Bureau a été informé par le représentant de l'UICN que les autorités du Montenegro estimaient que les deux problèmes mentionnés ci-dessus avaient des impacts minimes sur la conservation de Durmitor et que les mesures nécessaires pour minimiser ces impacts étaient prises. Cependant, le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial de prendre contact avec les autorités yougoslaves pour leur demander d'inviter une mission commune UNESCO/UICN et de montrer sur le site l'état du projet de construction du barrage hydroélectrique sur la Tara et la pollution causée par la fabrique d'asphalte à cette même rivière.

Les observations et recommandations du Bureau ont été transmises au Directeur du Parc national de Durmitor, par lettre en date du 14 août 1992. Dans sa réponse datée du 29 septembre 1992, le Directeur de ce Parc a, selon le voeu du Bureau, invité l'envoi d'une mission conjointe UNESCO/UICN sur ce site et assuré de sa coopération pour faciliter le travail des experts qui effectueront cette mission.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Le Comité devra se prononcer sur la nécessité d'envoyer une mission conjointe UNESCO/UICN sur ce site début 1993.

 

 

Décision adoptée: 16 BUR V.30

Le Bureau a noté que les autorités responsables de la gestion de ce site: avaient soumis au Secrétariat plusieurs rapports sur les impacts potentiels d'un projet de construction d'un barrage hydroélectrique sur la Tara et sur la pollution de cette rivière cause par une fabrique d'asphalte, située en amont. Le Bureau a Fté informé par le représentant de l'UICN que les autorités du Monténégro estimaient que les deux problèmes mentionnés ci-dessus avaient des impacts minimes sur la conservation de Durmitor et que les mesures nécessaires pour minimiser ces impacts étaient prises. Cependant, le Bureau a demandé au Centre da patrimoine mondial de prendre contact avec les autorités yougoslaves pour leur demander d'inviter une mission commune UNESCO/UICN et de montrer sur le site l'état du projet de construction du barrage hydroélectrique sur la Tara et la pollution causée par la fabrique d'asphalte à cette même rivière.

Décision adoptée: 16 COM VIII

Parc national de Durmitor (Montenegro)

Le Comité a noté que les autorités responsables de la gestion de ce site avait soumis au Secrétariat plusieurs rapports sur les impacts potentiels d'un projet de construction de barrage hydroélectrique sur la rivière Tara et sur la pollution de cette rivière par une grande usine d'asphalte située en amont de la rivière. Le Comité a été informé que les autorités de Montenegro maintenaient que le projet de barrage et l'usine avaient des impacts minimes sur la conservation du parc de Durmitor et que les mesures nécessaires pour atténuer ces impacts avaient été prises. Conformément au vœu du Bureau, le Directeur de ce parc a invité une mission conjointe UNESCO/UICN à se rendre sur le site et a accepté de fournir un rapport circonstancié sur le projet de construction du barrage et les problèmes de pollution.

Le Comité s'est également montré préoccupé par les récents rapports sur la menace que cause le barrage adjacent à la rivière Tara qui, en cas de rupture, pourrait déverser d'importants volumes de matières toxiques dans la rivière. Le Comité a chargé le Centre de coopérer avec les Forces des Nations Unies pour organiser une mission d'experts internationaux sur ce site et de faire un rapport à la dix-septième session du Bureau sur les menaces qui pèsent sur son intégrité et les mesures prises pour y remédier.