Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Budapest, avec les rives du Danube, le quartier du château de Buda et l’avenue Andrássy

Hongrie
Facteurs affectant le bien en 1992*
  • Habitat
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1992
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1992**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1992

[Rapport oral de l'ICOMOS et du Secrétariat] 

Décisions adoptées par le Comité en 1992
16 BUR VI.59
Etat de conservation

Le représentant de l'ICOMOS a fait rapport au Bureau des cas de biens culturels dont il a assuré le suivi. Pour tous les cas exposés un rapport plus détaillé et accompagné de projections de diapositives sera fait lors de la session de décembre 1992. Les sites en question sont : Kizhi Pogost (Fédération de Russie), le monastère de Rila (Bulgarie), Budapest (Hongrie) et Stonehenge (Royaume-Uni). En ce qui concerne le site de Stonehenge, le représentant de l'ICOMOS a mentionné :_es problèmes de pression touristique et de déplacement de l'autoroute A-344. Un rapport plus détaillé sera soumis à la prochaine session du Comité à Santa Fé.

16 COM VIII
SOC : Budapest (Hongrie)

Budapest (Hongrie)

Le représentant de l'ICOMOS, après avoir analysé les caractéristiques du projet de construction de l'Institut de la Culture Française à Budapest (Hongrie), a insisté sur les éléments de doctrine en matière de création architecturale contemporaine en milieu historique et sur la nécessité d'éviter les pastiches ou le "kitch". Il a proposé de n'entreprendre aucune action en ce qui concerne le projet indiqué.

Pas de projet de décision

Année du rapport : 1992
Hongrie
Date d'inscription : 1987
Catégorie : Culturel
Critères : (ii)(iv)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 16COM (1992)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top