1.         Parc national de Mana Pools, aires de safari Sapi et Chewore (Zimbabwe) (N 302)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1984

Critères  (vii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/302/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/302/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Braconnage

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/302/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1989

Mobil Oil est sur le point d'entamer un programme de prospection pétrolière dans la vallée du Zambèze, y compris dans les réserves sus-mentionnées. M la demande du ministère zimbabwéen des Finances, de la Planification économique et du Développement, l'UICN a préparé des lignes directrices relatives à l'impact environnemental qui s'inscriront dans le contrat entre Mobil et le gouvernement. Il y a des possibilités que des ètudes sismiques soient faites sans construction de lignes de trace à travers le parc, mais il y aurait malgré tout des impacts non négligeables. Le mieux serait qu'il n'y ait pas de prospection dans les limites d'un site du patrimoine mondial. 

Action requise

Le bureau devrait exprimer sa préoccupation concernant la prospection pétrolière sur le site et informer les autorités zimbabwéennes et Mobil Oil qu'il convient de faire preuve de la plus grande prudence dans toute considération plus approfondie de la proposition. Parallèlement, le comité devrait féliciter le Zimbabwe pour les efforts entrepris pour protéger les dernières populations de rhinocéros et d'éléphants qui ont subi une forte `pression des braconniers au cours des quatre dernières années (plus de 30 personnes ont perdu la vie dans des opérations de lutte contre le braconnage depuis 1986).

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1989

L'UICN a signalé à la 13e réunion du bureau que Mobil Oil était sur le point d'entamer un programme de prospection minière dans la vallée du Zambèze, y compris dans les réserves susmentionnées.

A la demande du ministère zimbabwéen des Finances, de la Planification économique et du Développement, l’UICN a préparé des lignes directrices relatives à l'impact environnemental qui s'inscriront dans le contrat entre Mobil et le gouvernement. Il est possible que des études sismiques soient faites sans construction de lignes de trace à travers le parc, mais il y aurait malgré tout des impacts non négligeables. Le mieux serait qu'il n'y ait pas de prospection dans les limites du site du patrimoine mondial.

L'UICN a également suggéré de féliciter le Zimbabwe pour les efforts entrepris pour protéger les dernières populations de rhinocéros et d'éléphants qui ont subi une forte pression des braconniers au cours des quatre dernières années.

Compte tenu de ce qui précède, le bureau a décidé de féliciter le gouvernement du Zimbabwe pour les efforts qu'il a déployés pour protéger les dernières populations de rhinocéros et d'éléphants. Le bureau a cependant exprimé sa vive inquiétude devant le projet de programme de prospection pétrolifère, du fait notamment d'un rapport extrêmement négatif soumis au secrétariat par la Commission nationale du Zimbabwe pour l'UNESCO. Le bureau a donc demandé au secrétariat de faire part de sa préoccupation aux hauts responsables gouvernementaux du Zimbabwe, ainsi qu'au directeur de la Compagnie Mobil Oil.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 13 BUR IV.B.5

Le Bureau a tenu tout d'abord à féliciter les autorités du Zimbabwe des efforts qu'elles avaient déployés pour protéger les populations survivantes de rhinocéros et d'éléphants. Il s'est cependant déclaré très préoccupé par le programme de prospection pétrolière envisagé, compte tenu notamment du rapport très négatif soumis au Secrétariat par la Commission nationale du Zimbabwe pour l'Unesco. Le Bureau a donc demandé au Secrétariat de transmettre l'expression de cette préoccupation aux plus hautes autorités de l'Etat du Zimbabwe, ainsi qu'au directeur de la société Mobil Oil.

Décision adoptée: 13 COM VIII.16

Réserves de Mana Pools, Sapi et Chewore (Zimbabwe)

Le Comité a noté avec satisfaction que des clauses relatives a la protection de l'environnement ont été ajoutées dans l'accord conclu le 4 décembre 1989 entre le gouvernement du Zimbabwe et la Société Mobil Oil, concernant ces prospections pétrolières sur ce site. Le Comité félicite le Zimbabwe de cette initiative et l'encourage à suivre ce très les effets des prospections. Le Comité a prié les autorités zimbabwéennes d'informer le Secrétariat au cas où ces prospections déboucheraient ultérieurement sur des extractions de pétrole, dans la mesure où cela risque de porter atteinte à l'intégrité du site.