1.         Mines royales de sel de Wieliczka et Bochnia (Pologne) (C 32ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1978

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/32/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/32/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/32/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1988

En raison de la dégradation importante de ce bien, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1978, la Pologne, qui y prévoit des travaux de restauration sur une trentaine d'années, a sollicité, par lettre du 31 mars 1988, l'inscription des Mines de sel de Wieliczka sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Une telle demande avait déià été formulée par la Pologne en 1984 mais le Comité, ê sa Se session, avait estimé qu'il ne disposait pas d'informations géologiques suffisantes pour évaluer les dangers qui menaçaient ce bien.

 

Lors de sa douzième session, le Bureau a souhaité qu'une étude approfondie de la situation soit faite pour permettre au Comité de prendre une décision. Malgré les efforts répétés du Délégué permanent de la Pologne auprès de l'Unesco et en raison de la complexité de la situation, les renseignements demandés n'ont pu encore être fournis.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 12 BUR IX.24

Décision adoptée: 12 COM XIV.D

Mines de sel de Wieliczka

32

Pologne

Ne disposant pas encore des informations nécessaires sur l'état de conservation de ce bien et sur les besoins les plus pressants pour assurer sa protection, le Comité a demandé qu'une mission puisse être organisée afin de recueillir ces informations avant la prochaine session du Bureau. Le Comité a ainsi différé sa décision au sujet de ce site.