1.         Paysage culturel de Fertö / Neusiedlersee (Autriche,Hongrie) (C 772rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2001

Critères  (v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/772/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/772/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/772/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Lors de l’inscription du bien, le Comité a encouragé les Etats parties à fournir dans les deux ans suivant l’inscription un plan de gestion révisé de l’extension qui résulte de la révision des limites du paysage culturel. Ce plan de gestion devait refléter la nécessité de structures de gestion pour soutenir les qualités de paysage culturel, en particulier les implantations au bord du lac qui figurent dans les recommandations de l’ICOMOS. Sur la base des résultats du plan de gestion révisé un atelier international destiné aux gestionnaires de sites du patrimoine mondial des pays d’Europe centrale et orientale s’est tenu sur place du 27 au 30 novembre 2003, dans le but d’échanger les expériences et les meilleures pratiques de préparation et de mise en œuvre de plans de gestion pour ces biens.

 

Le 12 janvier 2004 les deux Etats parties ont présenté ensemble un plan de gestion révisé au Centre, qui a été transmis pour évaluation à l’ICOMOS et à l’UICN.

 

L’ICOMOS a passé en revue le Volume A du plan de gestion divisé en deux parties : «Volume A : Plan de gestion du paysage culturel» et «Volume B : Plan de gestion de la protection de la nature».

 

L’ICOMOS a trouvé que la structure du plan suit les recommandations, étant donné la valeur et la description du bien, le cadre juridique et les termes de propriété, les vulnérabilités et les menaces qu’il présente. Ce plan donne également une vision de l’avenir suivie d’objectifs à court, moyen et long terme. Ces objectifs s’inscrivent en termes de dynamique du bien et se réfèrent autant à des processus qu’à des atouts culturels, ce dont il faut se féliciter. La nature sociale et dynamique du paysage est mise en exergue comme un élément clé de sa valeur. Les objectifs couvrent les approches durables du paysage, l’agriculture, la production viticole, les transports, le développement, ainsi que la prise de conscience et l’éducation du public. Le tourisme culturel, qui est l’une des principales sources de développement, fait l’objet d’une attention particulière dans le plan.

 

Un plan d’action détaillé aborde chacun des principaux objectifs en spécifiant le prestataire et le délai. Les actions menées ont pour but d’améliorer le site et de limiter les interventions jugées indésirables. De manière générale le plan met l’accent sur la nécessité de faire participer et d’intéresser le public. L’ICOMOS conclut en saluant la qualité de ce plan d’ensemble.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.84

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Remerciant les deux Etats parties d’avoir présenté dans les délais le plan de gestion révisé,

2. Félicite les autorités autrichiennes et hongroises de gestion des sites ainsi que les Etats parties pour la qualité du plan de gestion révisé et du processus de coopération ;

3. Encourage les autorités autrichiennes et hongroises à poursuivre leur coopération dans la mise en oeuvre du plan de gestion de ce paysage culturel transfrontalier.