1.         Cathédrale de Cologne (Allemagne) (C 292bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1996

Critères  (i)(ii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/292/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/292/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression urbaine

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/292/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Une conférence d’experts sur le projet de construction d’une tour à Cologne a eu lieu en novembre 2003, organisée par la Ville de Cologne. A la demande de la 27e session du Comité, des représentants de l’UNESCO et de l’ICOMOS ont été invités à assister à cette réunion. Ils ont fait des déclarations à ce sujet et ont, en outre, été informés du plan de construction approuvé pour la zone de Deutz. Au cours de la discussion en panel, quatre points préoccupants ont été portés à l’attention de la réunion par le représentant de l’UNESCO à propos du projet de construction de la tour et de la manière dont cela pourrait être préjudiciable pour le bien du patrimoine mondial : l’état de conservation de la cathédrale, la nécessité de définir les véritables limites juridiques du site, y compris la zone tampon, la nécessité d’envisager le site dans son cadre environnemental et de paysage culturel, dans lequel l’intégrité visuelle de la Cathédrale de Cologne comme élément remarquable du panorama bien connu de la ville devrait être protégée, et l’aide au développement urbain à plus grande échelle à condition d’adopter de bonnes solutions architecturales pour éviter des effets néfastes sur la valeur exceptionnelle du site.

 

Le 29 janvier 2004 les autorités allemandes ont soumis un rapport d’avancement de la planification. Le rapport aborde les quatre points préoccupants signalés par l’UNESCO et l’ICOMOS, en particulier l’absence de zone tampon et l’impact du projet sur l’intégrité visuelle du bien. Bien que le tracé de la zone tampon inclue le centre historique sur la rive gauche du Rhin et le fleuve lui-même, le plan directeur de Deutz prévoit tout de même la construction de cinq tours de 103 à 120 m de haut dans l’axe Est de la cathédrale. Le plan directeur de Deutz s’inscrit dans un plan directeur général de la ville qui envisage la construction d’autres tours dans d’autres quartiers de Cologne. Par un courrier du 11 mars 2004, l’UNESCO et l’ICOMOS ont été invités par la Ville de Cologne à poursuivre les discussions sur ce projet de construction.

 

L’ICOMOS a noté que le groupe d’immeubles en projet, notamment ceux de Deutz, s’ils sont érigés comme prévu, changeraient considérablement l’échelle urbaine de tout le centre ville et détruiraient la qualité spatiale du bien du patrimoine mondial qu’est la Cathédrale de Cologne. Tandis que les autorités municipales tiennent absolument à ces nouvelles constructions et ne veulent pas modifier le concept, les instances locales chargées de la protection du patrimoine, à titre officiel ou non, font prendre conscience des valeurs culturelles menacées.

 

L’ICOMOS s’est prononcé avec une grande vigueur en faveur de la préservation des valeurs culturelles irremplaçables de la Cathédrale de Cologne et de son environnement. Il a également regretté que les autorités municipales n’aient pas transmis toutes les informations relatives à cette affaire pour en débattre. Pendant que l’on discutait du concept d’aménagement, les plans de certaines tours étaient déjà faits en raison d’engagements économiques préalables. Les prévisions économiques de développement et les résultats escomptés ne sont pas convaincants ; la faisabilité du concept de tour est donc discutable. L’ICOMOS a clairement indiqué que les plans de développement sont nécessaires pour la ville mais qu’il faut respecter les valeurs culturelles existantes. Dans le cas du bien du patrimoine mondial que représente la Cathédrale de Cologne, la hauteur des nouveaux immeubles de Köln-Deutz devrait être révisée. Une partie analytique du processus de planification, s’il va dans ce sens, montrera clairement l’impact négatif du projet sur l’ensemble de la ville.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.70

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Regrette que les autorités allemandes n’aient pas fourni les informations concernant les projets de construction d’immeubles de grande hauteur conformément au paragraphe 56 des Orientations (2002) ;

2. Notant les informations communiquées sur l’état actuel du site, en particulier l’annonce de la poursuite de la mise en oeuvre du projet de construction,

3. Regrette que l’Etat partie n’ait pas encore créé de zone tampon pour le bien malgré la demande du Comité lors de l’inscription ;

4. Prie instamment la Ville de Cologne de réexaminer les plans actuels de construction quant à leur impact visuel sur le bien du patrimoine mondial de la Cathédrale de Cologne, et demande que toute nouvelle construction respecte l’intégrité visuelle du bien ;

5. Invite la Ville de Cologne à collaborer avec le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS à la révision des plans de construction ;

6. Rappelle l’article 11.4 de la Convention du patrimoine mondial et le paragraphe 82 des Orientations (2002) sur le péril prouvé (notamment l’altération grave de la cohérence architecturale et urbanistique, l’altération grave de l’espace urbain) et la mise en péril (menaces du fait de plans d’urbanisme) ;

7. Demande à l’Etat partie de soumettre un rapport de situation détaillé, notamment en ce qui concerne les plans de construction, les études d’impact visuel ainsi que l’aménagement d’une zone tampon, d’ici le 1er février 2005, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 29e session, en 2005 ;

8. Décide d’inscrire la Cathédrale de Cologne sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 28 COM 15C.1

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens
inscrits sur la Liste du patrimoine mondial (WHC-04/28.COM/15B et WHC- 04/28.COM/15B Add) et des propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial (WHC-04/28.COM/14B Rev),

2. Décide d'inscrire les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :