1.         Monuments historiques de l'ancienne Nara (Japon) (C 870)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1998

Critères  (ii)(iii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/870/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/870/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression urbaine

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/870/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

À sa 27e session en 2003, le Comité a encouragé l’Etat partie à poursuivre ses efforts afin de préserver l’authenticité et l’intégrité du bien, après en avoir examiné l’état de conservation pour la première fois depuis son inscription sur la Liste du patrimoine mondial en 1998. Le Comité a suggéré que les autorités concernées poursuivent leurs efforts afin d’informer la population locale sur le processus de prise de décision. Le Comité a également demandé de présenter au Centre du patrimoine mondial un rapport sur le processus de prise de décision et la décision finale concernant la construction de l’autoroute, afin que le Comité du patrimoine mondial puisse examiner l’état de conservation du bien à sa 28e session.

 

Selon un rapport du Gouvernement japonais daté de février 2004, les autorités nippones ont créé un « Comité d’experts pour la construction de la route Yamato-Kita et l’intervention publique », composé d’experts en droit, biens culturels, équipements routiers, environnement et paysage, économie des transports et processus de développement, pour étudier le projet de la route Yamato-Kita qui fait partie de l’autoroute de Keinawa. En octobre 2003, ce Comité a proposé des recommandations qui prévoient un nouveau tracé pour cette route. Suite à une évaluation globale des effets de cette nouvelle construction et de son impact sur les biens culturels enterrés et le paysage historique de l’ancienne Nara, le Comité a recommandé une aire de construction spécifique. Il a été proposé de construire sous terre une portion de la route et deux tracés ont été initialement sélectionnés. Après une évaluation encore plus poussée, le Comité a enfin choisi le tracé qu’il estime préférable et qui se trouve à une distance raisonnable du site d’Heijokyu (Palais de Nara).

 

Dans son rapport de février 2004, le Gouvernement japonais indique qu’il examinera le tracé de la route et sa structure et étudiera attentivement la proposition du comité d’experts. Les résultats de l’évaluation tiendront compte également de l’opinion publique. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.64

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Notant que le gouvernement japonais a renouvelé ses efforts pour étudier l’impact négatif et irréversible que pourrait avoir la construction de l’autoroute de Keinawa sur la valeur patrimoniale du bien,

2. Encourage le gouvernement japonais à poursuivre ses efforts pour préserver l’authenticité et l’intégrité du bien ;

3. Encourage en outre le gouvernement japonais à poursuivre ses efforts pour proposer une solution technique de sorte que l’incidence sur le niveau des eaux souterraines durant la construction soit maintenue à un minimum afin de protéger la valeur de patrimoine mondial du bien ;

4. Demande aux autorités concernées de poursuivre leurs efforts en informant la population locale du processus de prise de décision.