1.         Ensemble de bâtiments anciens des montagnes de Wudang (Chine) (C 705)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (i)(ii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/705/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/705/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Absence de mécanisme de gestion (notamment législatif), absence de système de suivi ; incendie

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/705/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Conformément à la décision 27 COM 7B.44 adoptée par la 27e session du Comité du patrimoine mondial, l’Etat partie a présenté un rapport d’avancement le 21 janvier 2004. Selon ce rapport, les mesures suivantes ont été prises pour la prévention des catastrophes et des incendies : les gouvernements de la Province d’Hubei, de la ville de Shiyan et de la Zone spéciale des montagnes de Wudang ont investi des fonds pour installer des équipements de lutte contre l’incendie, assurer la protection et la gestion de l’ensemble de bâtiments anciens des montagnes deWudang, et ont aidé à mettre en place la caserne des pompiers de Wudang et la brigade de la Zone spéciale des montagnes de Wudang. La brigade mobile de Yun Long a été créée pour mener des inspections et prévenir les feux de forêt. Une ceinture a été aménagée pour isoler l’ensemble des bâtiments anciens de la forêt. Les autorités de la Zone spéciale des montagnes de Wudang ont élaboré un plan d’adduction d’eau pour prévenir les incendies, dont la mise en œuvre doit se faire en trois phases, ce qui implique la construction de 27 citernes, qui sera achevée d’ici à 2005.

 

Un réseau a été créé pour assurer une bonne protection des vestiges culturels en répartissant les responsabilités dans chaque domaine de gestion. Des efforts ont été faits pour éliminer les problèmes concernant la sécurité des vestiges culturels menacés. Ceux-ci incluent l’interdiction totale d’utiliser les bâtiments anciens de manière illicite, le relogement des habitants d’anciens bâtiments, la gestion de l’électricité dans les anciens bâtiments, la meilleure gestion du personnel, la nomination de personnes responsables des temples et des couvents et la mise en place de dispositifs de protection et de gestion des vestiges culturels.

 

Le Gouvernement de la Zone spéciale des montagnes de Wudang contrôle l’habitat et a interdit toute construction dans la zone centrale et dans la zone de protection. Les bâtiments construits sans permis à l’intérieur de ces limites ont été démolis et leurs habitants ont été relogés. Les terres cultivées dans la zone ont été remises en forêt. Un certain nombre de règlements spéciaux et de plans de protection ont été établis afin de promouvoir le bon développement et la protection de ce bien du patrimoine mondial. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.62

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné l’état de conservation de ce bien,

2. Exprime sa gratitude à l’Etat partie pour les mesures prises en vue d’améliorer l’état de conservation du bien ;

3. Demande à l’Etat partie d’intensifier la coopération avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives afin de mobiliser l’assistance technique nécessaire pour améliorer les mécanismes de conservation préventive du patrimoine architectural en bois.