1.         Pyrénées - Mont Perdu (Espagne,France) (C/N 773bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1997

Critères  (iii)(iv)(v)(vii)(viii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/773/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/773/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/773/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Depuis l’inscription du bien, le Centre reçoit continuellement des lettres de mécontentement concernant le Festival de Gavarnie. Cette manifestation a lieu tous les étés dans le Cirque de Gavarnie, partie de la zone centrale du côté français de ce bien transfrontalier du patrimoine mondial. Selon les informations, le festival représente un point d’attraction de flux de touristes en haute saison, ainsi qu’un fort impact visuel dans une zone écologiquement sensible. L’UICN a noté dans son évaluation du dossier de proposition d’inscription en 1996 que, selon un accord avec les autorités locales, le festival allait bientôt se tenir ailleurs. Pourtant, ce transfert n’a jamais eu lieu. Aucune autre information n’a été fournie par les autorités françaises malgré des demandes répétées.

 

Par ailleurs, le Centre a été informé qu’un Conseil de gestion était en cours de création pour coordonner la gestion de la partie française du site et faire le lien avec les autorités de gestion espagnoles.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.36

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Notant que le Festival de Gavarnie n’a pas été transféré ailleurs,

2. Demande que les autorités mettent fin aux activités contestées du Festival de Gavarnie comme cela avait été initialement annoncé lors de l’inscription du site ;

3. Accueille en revanche favorablement l’initiative des autorités de créer un Conseil de gestion pour le côté français du bien du patrimoine mondial ;

4 Invite les deux États parties concernés à tenir le Centre du patrimoine mondial informé de l’avancement du plan de gestion et de la coordination transfrontalière du bien ;

5. Demande à l’État partie de la France de fournir un rapport sur le transfert demandé du Festival, d’ici le 1er février 2005, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 29e session en 2005.