1.         Réserves de la cordillère de Talamanca-La Amistad / Parc national La Amistad (Costa Rica,Panama) (N 205bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1983

Critères  (vii)(viii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/205/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1982-1997)
Montant total approuvé : 276 350 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/205/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression urbaine, Braconnage/Chasse

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/205/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

La construction d’une route entre le Parc national du Volcan Baru (PNVB) et le bien du patrimoine mondial du Parc national La Amistad (PNLA), tous deux du côté panaméen de ce site transfrontalier du patrimoine mondial, reste une question très sensible au Panama lors de la préparation du présent document. L’achèvement de la route est prévu dans quelques semaines ou quelques mois. Bien que la route ne franchisse pas les limites du PNLA, elle pourrait créer une barrière écologique empêchant le mouvement de certaines espèces entre le PNVB et le PNLA, ce qui pourrait affecter l’intégrité écologique de ce dernier. Une étude de faisabilité socioéconomique (« Economic Analysis of Three Road Investments Through Western Panama’s Baru Volcan National Parc and Surrounding Areas ») a démontré qu’il serait plus avantageux pour les communautés locales que la route suive une autre tracé, en dehors du PNVB. Le Centre du patrimoine mondial a reçu copie d’une lettre de la Banque mondiale, datée du 3 janvier 2003 et adressée au Ministre des Travaux publics et au Chef de l’organisme national de protection de l’environnement (ANAM) exprimant des doutes sur le projet et demandant une évaluation d’impact environnemental (EIE) complète. Le Centre du patrimoine mondial avait envoyé une lettre en janvier 2002, suivie d’une seconde lettre à la mi-janvier 2004, demandant des informations complémentaires sur le projet en accord avec le paragraphe 68 des Orientations. Aucune de ces deux lettres n’a reçu de réponse. Une EIE très critiquée a été présentée pour consultation publique et commentaires en janvier 2004 mais le Directeur de l’organisme national de protection de la nature (ANAM) a démissionné après avoir refusé d’en prouver le bien-fondé. Le projet est au point mort et l’ANAM n’a pas encore reçu d’étude d’EIE révisée pour examen. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.33

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Note l’intention du nouveau gouvernement du Panama de ne pas procéder à la construction de la route dans le parc national Volcan Baru et le félicite de sa préoccupation en ce qui concerne l’intégrité du site du patrimoine mondial transfrontalier Cordillère Talamance – Réserves La Amistad / Parc national La Amistad.