1.         Rennell Est (Îles Salomon) (N 854)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1998

Critères  (ix)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/854/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/854/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Absence de système de suivi, absence de ressources humaines ou financières, absence de coordination institutionnelle, troubles civils. 

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/854/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

Le 5 avril 2004, le Centre du patrimoine mondial a reçu une lettre du Délégué national pour la Culture à la Commission nationale des Iles Salomon pour l’UNESCO, fournissant des informations sur les motifs de préoccupation et questions soulevés par le Comité (27 COM 7B.12). Il a regretté que quatre ans de troubles civils aux Iles Salomon aient freiné l’établissement d’un plan de gestion des ressources de Rennell Est ainsi qu’un projet de loi national sur la protection du patrimoine mondial. Il a également indiqué qu’il n’était pas approprié que le gouvernement national établisse une législation nationale pour un bien doté d’un statut foncier coutumier, où la terre est protégée par des lois traditionnelles reconnues par la Constitution nationale.

 

La situation en matière de sécurité dans les Iles Salomon s’est maintenant beaucoup améliorée et le Délégué pour la Culture a demandé une assistance financière afin de mener une mission en collaboration avec le Chef suprême de Rennell Est en vue d’une future mission conjointe UNESCO-UICN.

 

Le 15 avril 2004, des fonds ont été décentralisés vers le Bureau de l’UNESCO à Apia, Samoa Occidentales, pour mener une mission à Rennell Est, dirigée par le Délégué pour la Culture et le Chef suprême de Rennell Est. Un rapport de mission et un plan d’action ont été demandés pour le 31 mai 2004, pour examen par la 28e session du Comité du patrimoine mondial.

 

Par ailleurs, le Centre est en contact direct avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande car elles ont proposé leur généreux soutien pour faciliter l’évaluation de l’état de conservation de Rennell Est. Lors d’une récente mission du Centre du patrimoine mondial en Nouvelle-Zélande, le gouvernement néo-zélandais a offert son assistance pour une mission d’enquête UNESCO-UICN à Rennell Est et il a indiqué qu’il discuterait aussi de la question avec le gouvernement australien.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 28 COM 15B.12

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Remercie la Commission nationale des Iles Salomon pour l’UNESCO d’avoir fourni des informations actualisées et d’avoir effectué une visite sur le site afin d’évaluer l’état de conservation de Rennell Est ;

2. Demande à l’UICN et au Centre du patrimoine mondial d’organiser une mission conjointe UNESCO-UICN sur le site, en utilisant les compétences spécialisées de la région pour assurer un bon rapport coût-efficacité ;

3. Demande également à l’UICN et au Centre du patrimoine mondial, lors de la mission :
a) d’évaluer l’état de conservation de Rennell Est et d’en rendre compte,
b) de constater l’état d’avancement et la pertinence du plan de gestion des ressources du bien et du projet de loi national sur la protection du patrimoine mondial,
c) de documenter et d’évaluer l’efficacité de la protection coutumière du bien,

4. Demande en outre à l’UICN et au Centre du patrimoine mondial de présenter un rapport sur les résultats de la mission, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 29e session, en 2005.