1.         Weimar classique (Allemagne) (C 846)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1998

Critères  (iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/846/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/846/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Incendie de la bibliothèque de la duchesse Anna Amalia

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/846/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Le 3 septembre 2004, un incendie a détruit quelque 30 000 livres de la bibliothèque de la duchesse Anna Amalia, un palais du XVIe siècle qui fait partie du bien du patrimoine mondial du Weimar classique. Cette bibliothèque vieille de 400 ans contenait la collection la plus exceptionnelle d’œuvres littéraires allemandes des XVIIe et XVIIIe siècles, comme indiqué par le critère (vi) qui a justifié l’inscription du bien. L’essentiel des dégâts est imputable à la fumée et à l’eau plutôt qu’aux flammes. Du fait de leur grande valeur, les volumes n’avaient pas pu être assurés. Les autorités allemandes ainsi que des organisations privées ont immédiatement apporté leur aide en nature et en moyens financiers. Mais la situation reste préoccupante. L’incendie s’est produit peu de temps avant le démarrage de travaux de restauration de la bibliothèque qui devaient permettre d’adapter le système de sécurité du bâtiment aux normes modernes.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7B.76

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Regrettant les dégâts causés par l'incendie de la bibliothèque de la duchesse Anna Amalia qui fait partie du bien du patrimoine mondial du Weimar classique, ainsi que la perte de la collection extraordinaire d'oeuvres littéraires en partie inscrite au Registre « Mémoire du monde »,

3. Note avec satisfaction l'assistance considérable immédiatement apportée au bien ;

4. Encourage l'Etat partie de l'Allemagne à continuer de soutenir la restauration de la bibliothèque et à prendre des mesures appropriées de prévention des risques sur le bien du patrimoine mondial ;

5. Demande à l'Etat partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2007, un rapport d'avancement sur les travaux de restauration de la bibliothèque.