1.         Parc naturel du récif de Tubbataha (Philippines) (N 653bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (vii)(ix)(x)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/653/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-2003)
Montant total approuvé : 70 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/653/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Exploitation excessive des ressources marines ; pêche destructive.

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/653/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

L’Etat partie a soumis la demande d’assistance internationale recommandée par le Comité lors de sa 28e session (Suzhou, 2004).

L’UICN a étudié cette demande soumise par les autorités philippines en janvier 2005 pour l’organisation d’un forum subrégional sur la pêche illégale. Il n’a pas soutenu la demande sous la forme présentée à l’époque en raison d’un manque de précision et de clarté dans l’activité proposée mais a noté que cet objectif général était d’une grande importance. L’UICN a fourni ses commentaires et ses suggestions et offert son appui pour améliorer la demande et l’activité proposée.

L’UICN estime que l’atelier subrégional devrait chercher à identifier un terrain commun avec les pays voisins se heurtant à des problèmes similaires, et se concentrer sur la possibilité d’établir un réseau régional de zones maritimes protégées (PMA) dans la région de la mer de Soulou, avec des mécanismes régionaux de suivi et de conformité. L’atelier devrait donc rassembler les gestionnaires de MPA, les spécialistes des pêches, les spécialistes de suivi, contrôle et surveillance (MCS), des entreprises locales de pêche, la marine ou les garde-côtes et, si possible, certains experts de la région pouvant fournir une information sur leurs expériences. L’objectif de l’atelier devrait être de rassembler les personnes ayant des intérêts communs afin d’augmenter la sensibilisation à ce problème et de construire un élan pour le résoudre. L’atelier pourrait émettre une Déclaration de Tubbataha sur la pêche illégale et chercher à répandre largement ce message.

À partir de ces recommandations de l’UICN, le Secrétariat suggère que les autorités philippines revoient leur demande d’assistance internationale pour un examen ultérieur.

Au moment de la préparation de ce document de travail, le Secrétariat n’avait pas reçu la demande d’assistance internationale reformulée.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial et de l’UICN

Néant

Décision adoptée: 29 COM 7B.13

Le Comité du patrimoine mondial,
1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.18, adoptée lors de sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Note avec satisfaction que l’Etat partie des Philippines a entrepris des plans et cherché une assistance internationale pour organiser un atelier subrégional sur la pêche illégale en mer de Soulou ;

4. Prie instamment l’Etat partie de travailler avec le Centre du patrimoine mondial et l’UICN pour développer et affiner les plans de cet atelier et soumettre une demande d’assistance internationale reformulée afin que le Président du Comité puisse envisager son approbation dès que possible ;

5. Demande à l’Etat partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2006, un rapport sur la mise en oeuvre des recommandations contenues dans la décision 28 COM 15B.18, pour examen par le Comité lors de sa 30e session (Vilnius, 2006).