1.         Thèbes antique et sa nécropole (Égypte) (C 87)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/87/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2001-2001)
Montant total approuvé : 7 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/87/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission de suivi réactif ICOMOS en 2001 et mission d’expert en hydrologie en 2002.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Montée de la nappe phréatique (Louxor, Karnak) ;

b) Risques d’inondation (Vallées des Rois et des Reines) ;

c) Absence d’un périmètre de protection défini pour le bien et d’une zone tampon ;

d) Absence de plan de gestion global ;

e) Grands projets d’infrastructure en cours ou prévus ;

f) Développement urbain non contrôlé ;

g) Envahissement de la rive Ouest par les habitations et l’agriculture.

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/87/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

Le Centre du patrimoine mondial a reçu de différentes sources, à propos du site du patrimoine mondial de Thèbes et sa nécropole, des informations concernant d’importants projets d’infrastructure et de développement, à Karnak et Louxor, ainsi que des démolitions dans le village de Gurnah sur la rive Ouest du Nil.

Aucune de ces informations n’étant officielle ou vérifiée, le Centre du patrimoine mondial a demandé des informations additionnelles à l’Etat partie, en février et en avril 2006, conformément au paragraphe172 des Orientations : “Le Comité du patrimoine mondial invite les Etats parties à la Convention à l’informer, par l’intermédiaire du Secrétariat, de leurs intentions d’entreprendre ou d’autoriser, dans une zone protégée par la Convention, des restaurations importantes ou de nouvelles constructions, qui pourraient modifier la valeur universelle exceptionnelle du bien. La notification devrait se faire le plus tôt possible (par exemple, avant la rédaction des documents de base pour des projets précis) et avant que des décisions difficilement réversibles ne soient prises, afin que le Comité puisse participer à la recherche de solutions appropriées pour assurer la préservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien ”.

Le délégué permanent de l’Egypte a répondu le 23 mai 2006, fournissant les informations reçues du Conseil suprême des antiquités (SCA) concernant les projets en cours et prévus, déclarant notamment que “le SCA a nommé une Haute commission” pour étudier la meilleure approche du temple de Karnak, et énumérant une série de démolitions prévues devant le temple. En ce qui concerne le village de Gurnah, sur la rive Ouest du Nil, la lettre nous informe que “pour mettre fin aux dommages aux tombes (causés par les habitants), il a été décidé de supprimer ces habitations […], de construire de nouvelles maisons pour les habitants de Gurnah à El-Taref ; les maisons laides seront supprimées, et on laissera dans cette zone les autres vieilles maisons inhabitées”. De plus, le 13 juin 2006, le Secrétaire général du SCA a envoyé de brèves descriptions des projets concernant Karnak et Gurnah, confirmant la démolition de tous les “bâtiments gênants construits devant le temple de Karnak et vers la rive du Nil”, confirmant que “l’intention est d’avoir une vue depuis le premier pylône du temple vers le Nil avec un panorama dégagé ”, et informant que des fouilles sont prévues sur le site. Ce document confirme aussi la démolition de maisons à Gurnah et le déplacement des villageois, sous la surveillance d’un haut comité spécialisé en architecture, archéologie et ingénierie.

En conséquence, suite à l’invitation d’une mission du Centre du patrimoine mondial, formulée dans la lettre du délégué permanent, le Centre a suggéré que cette mission soit effectuée début juillet, pour pouvoir faire rapport au Comité à Vilnius. Des informations complémentaires seront donc fournies oralement pendant la 30e session du Comité et un projet de décision sera proposé à la lumière des conclusions de la mission.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7B.46

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-06/30.COM/7B.Add et WHC-06/30.COM/ 7B.Add.2,

2. Regrette que l'État partie n'ait pas informé le Comité du patrimoine mondial, conformément au paragraphe 172 des Orientations, de projets d'aménagements dans le périmètre du bien du patrimoine mondial;

3. Demande à l'État partie de mettre à jour la documentation de base sur le bien et de fournir des détails sur la proposition de réinstallation des villageois et les nouveaux aménagements prévus, ainsi que sur leurs impacts visuels et environnementaux, incluant:

a) Définition des limites précises du bien et de sa/ses zone(s) tampon(s);

b) Recherches archéologiques, notamment dans la zone située entre le temple de Karnak et la berge;

c) Plan de conservation, d'aménagement paysager et de mise en valeur;

d) Réglementation sur l'aménagement urbain et la construction;

e) Plans de gestion pour l'ensemble du bien, incluant la gestion du tourisme;

4. Prie instamment l'État partie de veiller à ce que tous les projets architecturaux des nouvelles installations respectent la valeur universelle exceptionnelle du bien du patrimoine mondial;

5. Demande à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, avant le 1février 2007, une carte topographique, à l'échelle appropriée, indiquant les limites prévues du bien et de sa/ses zone(s) tampon(s), ainsi que les projets de plans mentionnés ci-dessus, pour évaluation par l'ICOMOS et le Centre du patrimoine mondial, et examen par le Comité à sa 31e session, en 2007.