1.         Site archéologique de Chavin (Pérou) (C 330)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1985

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/330/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1988-2002)
Montant total approuvé : 75 550 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/330/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission de suivi en 1999

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Fortes variations de température ;

b) Pluie et vent ;

c) Développement d’une végétation locale (pinkuyo) dont les racines déstabilisent les fondations ;

d) Érosion due à l'eau et déstabilisation d'une des principales structures ;

e) Absence de plan de gestion.

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/330/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

Selon le rapport sur l'état de conservation du site provenant de l’État partie et reçu par le Centre du patrimoine mondial en janvier 2006, plusieurs opérations de préservation du site ont été menées à bien en 2005. Il s'agit de travaux d'urgence, de travaux d'entretien et de protection ainsi que des campagnes pour le renforcement des capacités réalisés conjointement avec l'INC (Institut national de la Culture) et le ministère du Commerce extérieur et du Tourisme. Le rapport mentionne également les mesures de protection appliquées dans la zone de La Banda, sur la base des pourparlers et de la coordination avec les propriétaires terriens de La Banda. Entre-temps, la délimitation définitive de la zone archéologique a été achevée et les constructions illicites ont été stoppées.

Les travaux de recherche menés en collaboration avec l'Université de Stanford se poursuivent à Chavín et La Banda. Le projet de construction d’un musée de site à Chavín, avec le concours du gouvernement nippon, est en phase de planification. Le Centre du patrimoine mondial n'a encore reçu aucune information concernant l’évaluation archéologique qui devait être faite à La Banda pour essayer de trouver une alternative à la route qui traverse le site.

Le Comité du patrimoine mondial, lors de sa 29e session (Durban, 2005), a vivement engagé l’État partie à établir un plan de gestion pour Chavín et La Banda, avec des dispositions rendant obligatoire l’évaluation de l'impact archéologique de toutes les zones à l'intérieur et autour du bien du patrimoine mondial avant toute forme d'intervention. Le rapport reçu de l'État partie contient en annexe un plan de travail pour l'élaboration du plan de gestion (daté de juin 2004).

L’État partie a également fourni un rapport de la réunion d'experts tenue en mars 2005, où est exposé ce plan de travail. La première phase du projet propose l'identification et la compréhension générale du site, ainsi qu’une documentation sur son évolution physique et historique. L'Institut national de la Culture, en collaboration avec l'Université de Stanford, l'INDERCHARP (Institut régional de développement de Chavín) et un consultant international de renom, a quasiment terminé cette phase.

La deuxième phase sera consacrée à l'analyse de la valeur culturelle de Chavín, de son cadre historique et culturel et de son état de conservation. La troisième et dernière phase comprendra la définition des critères et des principes de conservation pertinents, la formulation des objectifs et des méthodes, la délimitation définitive du périmètre du site et l'élaboration de plans de travail pour la mise en œuvre du plan. Selon les estimations, le processus complet devrait arriver à son terme fin 2006.

L'ICOMOS se félicite des mesures prises par l’État partie et de la démarche professionnelle adoptée pour la préparation du plan de gestion d’un site complexe. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7B.97

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B. 98, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Félicite l'État partie pour les mesures prises en vue de protéger et de préserver le site du patrimoine mondial de Chavín;

4. Invite l'État partie à finaliser le plan de gestion du bien;

5. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1 février 2007, un rapport d'avancement et un projet de plan de gestion pour examen par le Comité à sa 31e session en 2007.