1.         Vallée de l’Elbe à Dresde (Allemagne) (C 1156)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2004

Critères  (ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1156/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1156/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1156/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

Le Centre du patrimoine mondial a reçu plusieurs plaintes et rapports de particuliers et d’ONG locales concernant la construction d’un pont à quatre voies (« pont de Waldschlösschen ») qui traverserait l’Elbe à un endroit crucial pour la perspective visuelle, à l’intérieur de la zone centrale du paysage culturel du patrimoine mondial. Bien que le projet ait déjà été lancé lors de l’évaluation de l’ICOMOS en septembre 2003, selon le dossier d’inscription de l’État partie, « aucune artère de circulation n’est prévue dans cette zone, bien qu’il soit possible que l’on crée de nouveaux ponts ». Un plan d’aménagement du territoire (FNP) comportant cinq possibilités de traversée de l’Elbe accompagnait le dossier, ainsi que des photomontages du résultat du concours pour le projet du « pont de Waldschlösschen ». Dans le texte de l’ICOMOS, ce projet est mentionné par erreur comme « prévu en aval du fleuve, à 5 km du centre ».

La municipalité de Dresde, responsable à la fois de la conservation du bien du patrimoine mondial et du développement urbain, a expliqué que le projet de pont avait été établi à l’issue d’un long processus incluant un concours international d’architecture pour la construction du pont, ainsi qu’un référendum auprès des habitants de Dresde qui ont approuvé le projet. Ce projet de pont est fondé sur les évaluations de circulation entreprises par la ville de Dresde qui ont montré la nécessité d’un moyen supplémentaire de traverser le fleuve. Plusieurs contre-études proposent une autre solution – un tunnel qui traverserait le fleuve – mais doutent aussi de la nécessité d’une nouvelle artère de circulation. Selon d’autres critiques, la circulation en direction et en provenance du pont va être canalisée et va avoir un effet négatif sur le cœur du centre-ville.

Après que les documents du dossier de planification (Planfeststellungsverfahren) aient montré toute l’étendue du projet de construction qui a entraîné un débat public agité, l’ICOMOS a fait une déclaration le 10 janvier 2006 précisant que « la traversée de cette vallée n’est plus seulement un ‘pont urbain’, mais plutôt une importante liaison routière qui ressemble à une autoroute. Après évaluation des documents désormais disponibles, l’ICOMOS conclut que la réalisation du pont de Waldschlösschen entraînera une perturbation considérable sur le site du patrimoine mondial de la Vallée de l’Elbe à Dresde. Il faut à tout prix prendre maintenant le temps de réfléchir pour pouvoir informer le Comité du patrimoine mondial et discuter d’autres solutions moins nuisibles, notamment de la construction d’un tunnel et d’autres emplacements possibles. »

Le 20 janvier 2006, une réunion a eu lieu au Centre du patrimoine mondial avec le maire de Dresde et des représentants de la Délégation permanente de l’Allemagne auprès de l’UNESCO, du Ministère allemand des Affaires étrangères et de la Commission nationale allemande pour l’UNESCO, pour discuter de la question avec le personnel du Centre du patrimoine mondial. Le Directeur du Centre a engagé les autorités à n’entamer aucune construction avant la 30e session du Comité. Il a également incité les autorités à mener une étude d’impact visuel sur le projet de pont.

Le 18 avril 2006, le Centre du patrimoine mondial a reçu des exemplaires d’un rapport intitulé  Le statut de patrimoine mondial du pont de Waldschlösschen , une brochure imprimée et une déclaration de la Ville de Dresde fournissant des arguments pour étayer les décisions sur le pont de Waldschlösschen. Les autorités de la ville ont informé le Centre que toute construction serait reportée jusqu’en août 2006. De plus, une étude d’impact visuel du projet de pont a été menée par l’Institut d’urbanisme et de planification régionale d’Aix-la-Chapelle (RWTH Aachen) et soumise au Centre du patrimoine mondial en avril 2006. Cette étude conclut que :

a) Le pont de Waldschlösschen ne s’harmonise pas avec l’ensemble des ponts actuels de la ville de Dresde ;

b) Le pont de Waldschlösschen cache plusieurs perspectives visuelles du panorama urbain de Dresde et de la Vallée de l’Elbe qui ont une importance historique et une valeur permanente pour la vie quotidienne dans la ville ;

c) Le pont de Waldschlösschen interompt la cohésion du paysage du méandre de l’Elbe à son point le plus sensible, en le divisant de manière irréversible en deux parties.

Les documents envoyés par la Ville de Dresde, ainsi que l’étude d’impact visuel réalisée par RWTH Aachen, ont été reçus par le Centre du patrimoine mondial le 24 avril 2006, et ont été soumis à l’ICOMOS. Leur étude détaillée est attendue.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7B.77

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant que le bien du patrimoine mondial a été inscrit en 2004 pour sa valeur universelle exceptionnelle en tant que paysage culturel,

3. Note avec une vive préoccupation que le projet de construction du «pont de Waldschlösschen» se trouve dans la zone centrale du paysage culturel;

4. Note avec satisfaction que les autorités nationales ont immédiatement demandé une étude d'impact visuel et que la Ville de Dresde a interrompu le projet de construction du pont jusqu'à la fin des discussions du Comité lors de sa 30e session (Vilnius, 2006);

5. Note par ailleurs que les résultats négatifs de l'étude d'impact visuel menée au sujet du «pont de Waldschlösschen» confirment les impacts sur le paysage;

6. Estime que la construction du «pont de Waldschlösschen» porterait irrémédiablement atteinte aux valeurs et à l'intégrité du bien du patrimoine mondial, selon le paragraphe 179 (b) des Orientations;

7. Demande à l'État partie et aux autorités de la Ville d'interrompre d'urgence ce projet de construction et de reprendre les discussions avec tous les acteurs pour trouver d'autres solutions de manière à assurer la sauvegarde de la valeur universelle exceptionnelle du bien et de fournir des détails sur ce processus ainsi qu'un calendrier conforme à la décision 29 COM 7C;

8. Décide d'inscrire le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril, afin d'envisager le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial à sa 31e session en 2007, si les plans sont menés à bien;

9. Demande également à l'État partie de revoir sans tarder les projets dans la zone centrale en tenant compte des résultats de l'étude d'impact visuel et de fournir un rapport complet actualisé au Centre du patrimoine mondial d'ici le 1 février 2007, pour examen par le Comité à sa 31e session en 2007, afin d'étudier les conditions de retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 30 COM 8C.1

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial (WHC-06/30.COM/7B, WHC-06/30.COM/7B.Add et WHC-  06/30.COM/7B.Add.2) et des propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial (WHC-06/30.COM/8B et WHC-06/30.COM/8B.Add),

2. Inscrit les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :