1.         Jardins classiques de Suzhou (Chine) (C 813bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1997

Critères  (i)(ii)(iii)(iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/813/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/813/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Mission de suivi ICOMOS en juin 2004. 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Pression du développement urbain ;

b) Insuffisance des dispositions législatives pour la protection de la zone tampon et de la ville historique ;

c) Absence de plan de gestion actualisé et global pour ce bien.

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/813/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

À sa 28e session, le Comité s'est déclaré préoccupé de la pression croissante du développement urbain à Suzhou et de la rénovation et de la reconstruction du tissu urbain traditionnel et historique de la ville. À cet égard, il a été demandé à l’État partie de réviser le cadre juridique et le plan de gestion concernant la protection des biens du patrimoine culturel de Suzhou et de renforcer les dispositions législatives pour la protection des zones tampons des Jardins classiques de Suzhou et de la ville historique. Entre-temps, le Comité a encouragé les autorités chinoises à poursuivre leurs efforts pour protéger le tissu urbain historique de Suzhou qui entoure ce bien du patrimoine mondial en faisant une étude détaillée des bâtiments historiques et du paysage urbain de l'ensemble de la Vieille ville. Il a également été conseillé aux autorités chinoises d'étudier à l'avenir la possibilité de proposer l'extension du bien du patrimoine mondial des Jardins classiques de Suzhou pour inclure la totalité de la ville historique de Suzhou et les autres villes d’eau historiques de la même zone géoculturelle, dans les provinces de Jiangsu et Zhejiang.

Le rapport d'avancement soumis par l’État partie au Centre du patrimoine mondial le 30 janvier 2006 donne des informations sur les mesures prises en faveur de la conservation et de la mise en valeur du bien, y compris la publication d'une première étude architecturale des bâtiments historiques de la zone de Pingjiang, un quartier historique typique qui ne fait pas encore partie de ce bien du patrimoine mondial.

En réponse à la décision 28 COM 15B.56, l’État partie a pris les mesures suivantes pour assurer le suivi depuis le dernier rapport publié en 2004 :

a) Renforcement des activités promotionnelles pour la protection du patrimoine culturel :

L'organisation de la 28e session du Comité du patrimoine mondial à Suzhou a permis à ses habitants de mieux comprendre l'importance de la protection du patrimoine culturel. Les autorités municipales de Suzhou ont fait du 28 juin la « Journée pour la protection du patrimoine culturel », une décision qui a également été entérinée par la législation locale. Diverses activités promotionnelles telles que des réunions, un forum et des expositions ont été organisées pour sensibiliser la population locale à la protection du patrimoine culturel.

b) Protection juridique des vieux villages et des bâtiments historiques

Pour se conformer à la décision du Comité, les autorités municipales de Suzhou ont pris des mesures pour réviser le cadre juridique concernant la protection des biens du patrimoine culturel de Suzhou, en particulier des bâtiments historiques et des quartiers historiques. « Les mesures juridiques sur la protection des vieux villages » et « La réglementation sur la protection des vieux bâtiments de la Ville de Suzhou » ont été adoptées en octobre 2005. Il y a désormais douze lois, prescriptions et dispositions réglementaires concernant la protection du patrimoine local et régissant la protection des zones/quartiers historiques, la classification des bâtiments protégés et la restauration des vieux bâtiments. La municipalité de Suzhou a instauré un cadre global de protection juridique des biens du patrimoine culturel situés dans les zones tampons du bien du patrimoine mondial et dans la ville historique. Toutefois, il convient d'établir un plan de gestion actualisé et global en faveur de la protection des biens du patrimoine culturel de Suzhou pour assurer la conservation et la gestion à long terme du tissu urbain et du paysage, et l'intégration effective de l'application des nombreuses mesures juridiques et réglementaires susmentionnées.

c) Protection du cadre historique du bien du patrimoine et étude architecturale de la zone historique :

Inspiré par l'intérêt des experts en conservation et de l'opinion publique pour la conception du nouveau Musée de Suzhou confiée à I.M. Pei, l’Autorité pour la Gestion a réfléchi à la question de savoir comment définir au mieux du point de vue scientifique et protéger le cadre du bien du patrimoine mondial de manière pratique. Un système d'inventaire des biens du patrimoine culturel et architectural a été instauré et des études de cas ont été réalisées au Jardin de l'Humble Administrateur et dans la zone historique de Pingjiang pour assurer la protection de leur aspect traditionnel et de l'ensemble du cadre urbain. Une étude architecturale des bâtiments historiques de la zone historique de Pingjiang a été menée et la publication finale sera disponible à la fin de 2006. Une étude complète des bâtiments historiques et du paysage urbain de la Vieille ville sera réalisée par la suite. Entre-temps, la ville de Suzhou a mis en place un système global de suivi, d'alerte, d'intervention en cas d'urgence et de la prévention des catastrophes pour renforcer ses normes en matière de gestion et de conservation du patrimoine.

d) Extension éventuelle du bien du patrimoine mondial :

Les autorités municipales de Suzhou ont attaché une grande importance à la suggestion émise par le Comité du patrimoine mondial en juillet 2004 au sujet d'une possible extension du bien du patrimoine mondial des Jardins classiques de Suzhou de manière à inclure toute la ville historique de Suzhou, avec les autres villes d’eau historiques des provinces de Jiangsu et Zhejiang. À cet égard, l’Autorité pour la Gestion du bien a décidé, suite à une étude et une consultation attentives, d'inclure la zone historique de Pingjiang, la zone historique de Shantang, les portes de Panmen, la zone historique qui entoure le Jardin de l'Humble Administrateur et les autres vieilles villes d’eau : Tongli, Zhouzhuang et Luzhi dans la province de Jiangsu. La documentation de ces sites du patrimoine culturel a été préparée et soumise à l'Administration chinoise du patrimoine culturel (SACH) pour inclusion sur la Liste indicative nationale des propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

L’ICOMOS soutient l'intérêt de l’État partie à étendre la proposition d'inscription pour inclure les villes d’eau voisines et des environs. Cette démarche est tout à fait conforme aux recommandations de l'Assemblée générale de l'ICOMOS tenue en 2005 à Xi’an, Chine, sur l'importance de la conservation du cadre historique. L'ICOMOS a également souligné l'importance de dresser l'inventaire décrit ci-dessus pour les ensembles historiques de Pingjiang, sans perdre de vue le caractère des groupes ou des rues dans le cas des inscriptions individuelles.

Il convient aussi de souligner combien il est important de préserver le caractère vivant de ces villes historiques et de ces quartiers résidentiels traditionnels en trouvant un équilibre entre les occupations de la vie quotidienne de leurs habitants et la mise en valeur et le maintien des structures d'importance historique et culturelle. Certes, le tourisme est une composante majeure et puissante de l'essor économique régional, mais un tourisme excessif risque de dégrader la communauté régionale. Cette situation peut entraîner une exploitation excessive du bien historique qui aboutira en fin de compte à l'épuisement de ses atouts historiques. Lorsque la priorité est accordée à la vie réelle des habitants d'une ville historique et culturelle, les visiteurs ne peuvent que voir et apprécier la dignité du style de vie traditionnel intimement lié à la culture régionale. Cette manière de promouvoir le tourisme garantit un tourisme culturel authentique et sain et constitue une attraction pour la région.

Il faudrait préparer un plan de gestion globale pour le bien de manière à ce que :

a) les contrôles d'urbanisme actuellement planifiés pour la hauteur des bâtiments et l'occupation des sols, les directives concernant la conception architecturale et les réglementations appliquées aux nouveaux bâtiments et la rénovation de l'architecture non traditionnelle fonctionnent ensemble de façon à créer un cadre urbain harmonieux.

b) l'application pleinement intégrée de plus d'une douzaine de lois et de dispositions réglementaires récentes sur la protection du patrimoine, y compris les « Mesures municipales de Suzhou en faveur de la protection de ses propres villages » (juin 2005), et le « Règlement détaillé pour l'entrée en vigueur de la loi sur les vestiges culturels de Chine » (1er octobre 2005).

La préparation d'un plan de gestion globale et intégrée doit être comprise comme la condition préalable à la soumission d'une nouvelle proposition d'inscription ou d'une extension du bien. Enfin, une référence plus explicite devrait être faite aux cadres utilisés dans la prise de décisions en matière de conservation pour les structures individuelles, à l'exemple des « Principes de la Chine » achevés récemment, pour que le cadre philosophique en place puisse être bien compris et appliqué de manière cohérente. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 30 COM 7B.62

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.56, adoptée lors de sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Note les réalisations positives pour la conservation et la gestion du bien et, en particulier, l'adoption de dispositions législatives pour la protection des villes et villages et des bâtiments historiques de Suzhou et pour la protection du cadre historique du bien;

4. Félicite l'État Partie des efforts déployés pour observer les recommandations faites par le Comité du patrimoine mondial dans sa décision 28 COM 15B.56 et l'encourage à poursuivre et à intensifier son action;

5. Prie instamment l'État partie d'accorder une haute priorité à l'élaboration d'un plan de gestion actualisé, global et intégré du bien du patrimoine mondial qui permettra d'avoir une approche harmonisée du nouveau développement et de la rénovation des structures existantes, intégrera pleinement l'application de toutes les lois et les dispositions réglementaires sur le patrimoine et veillera à ce que les villages historiques conservent leur caractère «vivant»;

6. Demande au Centre du patrimoine mondial et à l'ICOMOS de répondre positivement aux demandes d'assistance de l'État partie pour mettre en place ce plan de gestion globale pour la protection des biens du patrimoine culturel de Suzhou;

7. Prie instamment l'État partie d'envisager l'éventuelle extension du bien du patrimoine mondial de façon à inclure l'ensemble de la ville historique de Suzhou, ainsi que les autres villes d'eau historiques situées dans la même zone géoculturelle en Chine;

8. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1 février2008, un rapport d'avancement sur l'élaboration d'un plan de gestion actualisé et global pour la protection des biens du patrimoine culturel de Suzhou, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008.