1.         Quartier du Vieux pont de la vieille ville de Mostar (Bosnie-Herzégovine) (C 946rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2005

Critères  (vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/946/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1995-1995)
Montant total approuvé : 15 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/946/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 190.000 dollars EU

Missions de suivi antérieures

Mission ICOMOS : 21-24 juin 2006

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Construction d'un hôtel dans la zone tampon du bien du patrimoine mondial, non conforme aux principes du plan directeur qui fait partie du plan de gestion contenu dans le dossier de proposition d'inscription. 

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/946/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

L'État partie a informé le Centre du patrimoine mondial le 9 janvier 2007 de la formation d'un groupe d'experts chargé d'examiner la situation et de trouver des solutions de remplacement conformes au Mémorandum de Vienne (2005) et au plan de gestion du bien du patrimoine mondial.

L'État partie a informé le Centre du patrimoine mondial le 31 janvier 2007 que :

a) L'investisseur de l'hôtel est en possession d'un permis de 2004 délivré par la Municipalité pour la reconstruction, l'extension et l'agrandissement de l'hôtel ;

b) Les travaux de construction de l'hôtel ont été suspendus immédiatement après réception de la décision 30 COM 7B.82 du Comité du patrimoine mondial ;

c) Le plan de gestion sera appliqué dans la zone proposée pour inscription et dans les zones tampons. Les fonds nécessaires à la mise en place intégrale de toutes les composantes du plan directeur qui fait partie du plan de gestion, ont été approuvés ;

d) Le processus d’élaboration de plans d’aménagement différents pour l'hôtel a été lancé. Un plan de remplacement a été dressé et soumis au Centre du patrimoine mondial et à l’ICOMOS pour examen. Cependant, la Commission de conservation des monuments nationaux a conclu que ce plan n'était pas conforme à la décision du Comité et ne représenterait pas une solution définitive et satisfaisante. En conséquence, l'État partie a demandé à l'UNESCO de l’aider à mettre pleinement en application la décision 30 COM 7B.82, de continuer à chercher une solution de remplacement appropriée pour l'hôtel à présenter à la31e session du Comité du patrimoine mondial, et d’octroyer une assistance et des compétences techniques jusqu'à ce qu'une solution définitive et satisfaisante soit trouvée.

Le plan de remplacement qui a été établi comprend la rénovation de la zone tampon végétale autour du bâtiment, l'introduction d’espaces verts à tous les niveaux de la structure, l'ornementation des murs de façade et la modification des textures de façade. Les dimensions des étages supérieurs du bâtiment ont été réduites, de même que la surface du complexe de la piscine dont la toiture a été enlevée, et un certain nombre de chambres situées aux derniers étages des deux blocs ont été supprimées. L'ensemble de la structure a été réduit à 1 766 m² d'espaces clos. Ces efforts considérables doivent être reconnus. Toutefois, malgré la réduction de l'espace dans le plan révisé et l'introduction d'espaces verts, le projet actuel ne traite pas entièrement les impacts visuels de la structure, selon les dispositions du plan directeur et du plan de gestion en matière d'occupation des sols.

L'État partie a également rendu compte des activités de l'agence « Stari Grad » en 2006, responsable de la préservation du bien du patrimoine mondial et de la mise en œuvre du plan de gestion. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7B.93

Le Comité du patrimoine mondial,

1.        Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2.        Rappelant la décision 30 COM 7B.82, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3.        Reconnaît que les travaux de construction de l'hôtel ont été suspendus immédiatement après réception de la décision 30 COM 7B.82 ;

4.        Engage l'État partie à poursuivre les efforts en vue de trouver des solutions appropriées pour protéger la valeur universelle exceptionnelle et l'intégrité du bien ;

5.        Prie instamment l'État partie de continuer à examiner la situation afin de trouver des solutions de remplacement pour le volume et le design de l'hôtel, dans l’esprit du Mémorandum de Vienne sur “Patrimoine mondial et architecture contemporaine - Gestion du paysage urbain historique” (2005) et en conformité avec le plan de gestion du bien du patrimoine mondial, et de minimiser l’impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, en collaboration avec l'UNESCO et l’ICOMOS ;

6.        Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien et sur l’avancement du plan alternatif du projet de construction, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008.