1.         Site archéologique de Volubilis (Maroc) (C 836bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1997

Critères  (ii)(iii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/836/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1998-1998)
Montant total approuvé : 7 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/836/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien: 3.700 dollars EU pour une mission technique

Missions de suivi antérieures

2003 : mission du Centre du patrimoine mondial ; avril 2005 : mission d’expert ; février 2007 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Pressions liées au développement et nécessité de préserver le paysage,

b) Mise en œuvre d’un important projet de construction à l’entrée du bien,

c) Absence de plan de gestion

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/836/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

Depuis 2005, de vastes projets d’aménagements entrepris sur le site de Volubilis sont préoccupants. Le volume de ces nouvelles constructions est important et leur impact visuel sur le paysage environnant réel. L’Etat partie a été instamment prié de reconsidérer le projet et d’en envisager la modification. A cette fin, le Ministère de la Culture, maître d’ouvrage des travaux d’aménagement, a créé un comité d’experts chargé de la mise en œuvre des recommandations des experts du Centre du patrimoine mondial et de la décision prise par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 30e session (Vilnius, 2006).

L’Etat partie a transmis au Centre du patrimoine mondial un rapport sur l’état de conservation du site en janvier 2007, comme demandé par le Comité au paragraphe 7 de sa décision 30 COM 7B.55. Une description détaillée du Projet d’aménagement de Volubilis y est présentée où l’on peut noter les modifications apportées selon les recommandations du Comité au paragraphe 4 de sa décision 30 COM 7B.55. Ainsi, l’idée de construire un théâtre sur le site a été abandonnée, aucune construction en dur ne sera réalisée et le choix d’une construction légère et provisoire pendant la durée des manifestations a été adoptée. L’espace réservé au centre d’interprétation a vu sa surface réduite, 420 m² au lieu de 520. Le centre d’interprétation accueillera dans sa « partie basse » (espace couvert mais ouvert à l’extérieur) des stèles et des statues. Dans sa « partie haute », le centre abritera un espace de promotion du patrimoine régional, un espace de présentation de Volubilis, une grande photographie aérienne du site et un espace d’exposition temporaire. Une place importante est accordée à l’emploi de matériaux naturels pour constituer le projet (bois et pierre).

Le plan de gestion actualisé du bien, demandé par le Comité dans sa décision 30 COM 7B.55, paragraphe 5, est en cours de réalisation. Ses grandes lignes sont présentées dans ledit rapport. Un comité de préparation, composé de représentants de tous les départements concernés appuyés par des experts pluridisciplinaires a été créé à cette fin. Le plan de gestion prendra en considération les lois nationales en vigueur et se conformera aux chartes et aux conventions internationales en matière de conservation et de gestion du patrimoine culturel. Il nécessitera cependant, au vu de l’évolution des différents paramètres, une réactualisation et réevaluation périodique. Une requête d’assistance internationale pourrait être soumise par l’Etat partie afin de fournir de l’expertise à l’élaboration de ce plan. La mission de suivi réactif qui s’est rendue sur place en février 2007 a pu observer une gestion du site assurée par un conservateur, un conservateur adjoint, des archéologues, parmi lesquels des enseignants de l’Institut National des Sciences Archéologiques et du Patrimoine. Il existe aussi un personnel chargé du gardiennage et de la surveillance du site, ainsi que du personnel en charge de la billeterie et des guides. Il reste néanmoins urgent d’élaborer le plan de gestion du bien.

Le Ministère de la Culture, dans le rapport de l’Etat partie de janvier 2007, propose que la zone tampon, demandée par le Comité dans ses décisions 29 COM 7B.100et30 COM 7B.55, corresponde à la zone de protection, très vaste, définie par le Dahir du 19 novembre 1920. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7B.66

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 29 COM 7B.100 et 30 COM 7B.55, adoptées respectivement à ses 29e (Durban, 2005) et 30e (Vilnius, 2006) sessions,

3. Note avec satisfaction que l'Etat partie a tenu compte des recommandations du Comité en vue de maintenir l'intégrité visuelle du bien, en ayant notamment modifié le projet d'aménagement en bordure du site ;

4. Prie instamment l'Etat partie, conformément au paragraphe 5 de la décision 30 COM 7B.55, de préparer un plan de gestion du bien, incluant le programme de gestion des nouvelles installations et de le transmettre au Centre du patrimoine mondial ;

5. Demande à l'Etat partie, conformément aux décisions 29 COM 7B.100 et 30 COM 7B.55, de préciser les limites et la surface  de la zone tampon proposée et de fournir officiellement une carte de cette zone au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2008 pour  approbation par le Comité lors de sa 32e session en 2008.

Décision adoptée: 31 COM 8B.57

Le Comité du patrimoine mondial, 

1. Ayant examiné les documents WHC-07/31.COM/8B.Add et WHC-07/31.COM/INF.8B1.Add,

2. Renvoie la décision sur la zone tampon envisagée pour le site archéologique de Volubilis, Maroc, à l'Etat partie afin de laisser à ce dernier l'occasion de communiquer de plus amples détails sur la zone et les politiques de protection en place.