English Français

Ensemble monumental de Khajuraho

Khajuraho Group of Monuments

The temples at Khajuraho were built during the Chandella dynasty, which reached its apogee between 950 and 1050. Only about 20 temples remain; they fall into three distinct groups and belong to two different religions – Hinduism and Jainism. They strike a perfect balance between architecture and sculpture. The Temple of Kandariya is decorated with a profusion of sculptures that are among the greatest masterpieces of Indian art.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Ensemble monumental de Khajuraho

Œuvre de la dynastie des Chandella, qui connut son apogée entre 950 et 1050, les temples de Khajuraho dont il ne subsiste plus qu'une vingtaine se répartissent en trois groupes distincts. Ils appartiennent à deux religions différentes, l'hindouisme et le jaïnisme et réalisent une synthèse exemplaire entre l'architecture et la sculpture. C'est ainsi que le temple de Kandariya est décoré d'une profusion de sculptures qui comptent parmi les plus grands chefs-d'œuvre de la plastique indienne.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

مجمّع نصب خاجوراهو

تتوزع معابد خاجوراهو التي تحمل آثار سلاسة شانديلا التي بلغت أوجّها بين عامي 950 و1050 والتي لم يبق منها إلا حوالي عشرين، على ثلاث مجمّعات منفصلة. وتنتمي إلى ديانتين مختلفتين، الهندوسية واليانية، وتحقّق توليفاً نموذجياً بين الهندسة والنحت. وبذلك إنّ معبد قندريا مزيّن بعدد كبير من المنحوتات التي تُعتبر من أهمّ تُحف الفن التشكيلي الهندي.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

卡杰拉霍建筑群

卡杰拉霍庙宇群建于章德拉王朝,其于公元950年至1050年间达到统治的鼎盛时期。目前仅存有约20座庙宇,它们分为三组不同的群体,分属于两个不同的宗教印度教和耆那教。在这里,建筑与雕塑达到了完美的平衡。著名的坎达里亚寺庙饰有大量内容丰富、绚丽多姿的雕塑,是印度艺术中的经典之作。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Памятники Кхаджурахо

Храмы Кхаджурахо были сооружены во времена династии Чанделла, апогей власти которой пришелся на 950-1050 гг. Здесь сохранилось порядка 20 храмов, которые образуют три отчетливых группы и принадлежат к двум различным религиям – индуизму и джайнизму, демонстрируя органичное сочетание между архитектурными формами и скульптурой. Храм Кандарья декорирован множеством скульптур, которые признаны одними из величайших шедевров индийского искусства.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Conjunto monumental de Khajuraho

Este conjunto monumental está formado por tres grupos diferenciados de templos construidos en el periodo de apogeo de la dinastía de los Chandella (950-1050). Sólo subsisten unos veinte pertenecientes a dos religiones distintas, el hinduismo y el jainismo. Su característica principal es el perfecto equilibrio logrado entre las formas arquitectónicas y las esculturales. El templo de Kandariya está ornamentado con un gran número de esculturas que figuran entre las más grandes obras maestras del arte indio.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

カジュラーホの建造物群
10~13世紀に全盛をきわめたチャンデーラ王朝の首都。都はのちにイスラム勢力によって破壊され、85あった寺院は今では22だけが残っている。高い尖塔をもつ壮麗なヒンドゥー教寺院群も健在である。各寺院の外壁は、おおらかな性愛表現を含む無数の彫刻で飾られ、北インド独特の建築様式を伝えている。

source: NFUAJ

Monumentengroep van Khajuraho

De tempels van Khajuraho werden gebouwd tijdens de Chandella dynastie, die haar hoogtepunt bereikte tussen 950 en 1050. Khajuraho is één van de hoofdsteden van de Chandella heersers. Er zijn slechts 22 tempels overgebleven van de oorspronkelijke 85. Deze worden ingedeeld in de westelijke, oostelijke en zuidelijke groepen, met de belangrijkste groep tempels in het westelijke gebied. De monumenten behoren tot twee verschillende religies: het hindoeïsme en jaïnisme. De tempels vormen een perfecte balans tussen architectuur en sculptuur. De tempel van Kandariya is versierd met een overdaad aan beelden, die behoren tot de grootste meesterwerken van de Indiase kunst.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble monumental de Khajuraho © Aneta Ribarska
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le groupe de temples de Khajuraho témoigne de l’aboutissement de l’art et de l’architecture de ces monuments édifiés dans l’Inde du Nord sous la dynastie des Chandella qui régna sur la région aux Xe et XIe siècles apr. J.-C.. Répartis sur un territoire de 6 kilomètres carrés dans un paysage pittoresque, les 23 temples (dont une structure partiellement excavée) qui constituent les groupes Ouest, Est et Sud de l’Ensemble monumental de Khajuraho sont les rares exemples subsistants de l’originalité et de la grande qualité architecturale des temples de style Nagara.

L’Ensemble monumental de Khajuraho démontre dans la disposition et la forme physique, l’apogée de l’évolution architecturale des temples de l’Inde du Nord. Chaque temple construit en grès, est surélevé sur une plateforme en terrasse richement décorée, ou jagati, sur laquelle repose le corps de l’édifice, ou jangha, dont le sanctuaire est surmonté d’une tour, ou shikhara, d’un type unique à Nagara où la verticalité de la tour principale coiffant le sanctuaire est accentuée sur ses flancs par une série de tours miniatures qui symbolisent chacune le mont Kailasa, demeure des dieux.

Le plan des temples suit la hiérarchie spatiale d’un alignement axial des espaces communicants. L’entrée s’effectue par un porche orné de motifs (ardhamandapa) qui mène à la salle principale (mandapa) à travers laquelle on accède au vestibule (antarala) avant d’atteindre le sanctuaire (garbhagriha). Les salles principales des temples étaient souvent accompagnées de transepts latéraux avec des ouvertures en saillie, et d’un déambulatoire utilisé pour accomplir le rite de circumambulation autour du sanctuaire. Les plus grands temples comptaient deux transepts supplémentaires et étaient accompagnés de sanctuaires secondaires aux quatre coins de leur jagati.

Les temples de Khajuraho sont connus pour l’harmonieuse intégration des sculptures dans leur architecture. Toutes les surfaces sont ornées d’une profusion de motifs anthropomorphiques et non anthropomorphiques évoquant des thèmes sacrés et profanes. Les sculptures décrivent des actes de culte, des divinités claniques et mineures, et des couples enlacés qui sont autant d’illustrations du système de croyance sacrée. D’autres thèmes dépeignent la vie sociale à travers les représentations de scènes domestiques, de maîtres et de disciples, de danseurs et de musiciens, et de couples amoureux. La composition et la finesse des œuvres exécutées par les maitres artisans confèrent aux surfaces en pierre des temples de Khajuraho un rare dynamisme et une sensibilité à la chaleur des émotions humaines.

Critère (i) : L’ensemble de Khajuraho représente une création artistique unique, tant pour l’extrême originalité de son architecture que pour la superbe qualité de son décor sculpté constitué d’un répertoire mythologique qui compte d’innombrables scènes de divertissements dont certaines peuvent se prêter à une variété d’interprétations sacrées ou profanes.

Critère (iii): Les temples de Khajuraho apportent un témoignage exceptionnel sur l’épanouissement de la culture des Chandella dans le centre de l’Inde avant l’avènement du sultanat de Delhi au début du XIIIe siècle apr. J.-C..

Intégrité

L’Ensemble monumental de Khajuraho possède tous les éléments nécessaires à l’expression de sa valeur universelle exceptionnelle, avec 23 temples qui démontrent tour à tour l’originalité et la qualité supérieure atteintes dans l’architecture des temples de style Nagara du nord de l’Inde. Le bien est d’une taille suffisante pour assurer la représentation complète des caractéristiques et processus qui transmettent son importance et ne subit aucun des effets négatifs liés au développement et/ou au manque d’entretien.

Pour sauvegarder les temples dans leur cadre paysager, les groupes Ouest, Est et Sud sont chacun entourés d’une clôture qui délimite ainsi leur périmètre de protection. Cela restreint le débordement d’établissements qui constituaient jadis une partie de l’empire des Chandella. Les menaces potentielles identifiées pour l’intégrité du bien proviennent de l’aéroport voisin de Khajuraho sous forme d’éventuelles vibrations, de volume accru de particules de poussière, etc..

Authenticité

Le bien affiche une parfaite authenticité dans le choix de son emplacement et son cadre, ses formes et sa conception, ses matériaux et sa substance. Son emplacement historique n’a pas bougé. Les formes, conceptions et matériaux illustrent de manière authentique les éléments représentatifs de l’aboutissement de la composition architecturale des temples d’Inde du Nord qui conjuguent le plan du saptaratha surmonté d’une forme inédite de shikhara propre au style Nagara. Entourés d’un paysage pittoresque, ces temples montrent la célébration de la culture et de la puissance des Chandella.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Propriété du Gouvernement indien, l’Ensemble monumental de Khajuraho est administré par l’Archaeological Survey of India en application de la Loi sur les monuments anciens et les sites et vestiges archéologiques (Ancient Monuments and Archaeological Sites and Remains - AMASR) (1958) et ses règles (1959), amendement (1992) et la Loi sur les amendements et la validation (2010). Les lois de l’AMASR fixent également la délimitation des zones interdites et règlementées qui s’étendent respectivement à 100 m et 200 m du monument désigné. Les terres adjacentes aux monuments sont gérées conjointement par le responsable du Trésor public (Receveur du district, Gouvernement de l’Etat du Madhya Pradesh) et l’Archaeological Survey of India, cette dernière instance délivrant les approbations définitives. Outre les désignations de protection mentionnées ci-dessus, le paysage rural est géré par le Nagar panchayat (gouvernance au niveau de la ville ou du village) selon les règles Bhumi Vikas du Madhya Pradesh (1984), habilité à règlementer et protéger les sites du patrimoine. La clause 17 de la section 49 de la Loi du Madhya Pradesh régissant les Panchayati Rajya Adhiniyam (1993) inclut une disposition relative à la préservation et à l’entretien des monuments. L’Archaeological Survey of India examine et définit une stratégie d’allocation des ressources par rapport aux besoins identifiés. Les initiatives en matière d’intervention, de formation, de recherche et de sensibilisation sont déterminées annuellement sur la base des inspections et des évaluations des sites. Ces actions font partie intégrante du mécanisme opérationnel de gestion, ajouté aux experts le cas échéant.

Le maintien de la valeur universelle exceptionnelle du bien au fil du temps nécessitera de continuer à protéger et contrôler la zone située aux alentours immédiats du bien, et de surveiller la situation à l’aéroport voisin afin d’identifier et éliminer tout impact négatif sur la valeur, l’intégrité ou l’authenticité du bien.