Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Administration
Assistance internationale
Budget
Communauté
Communication
Conservation
Convention du patrimoine mondial
Credibilité de la Liste du ...
Inscriptions sur la Liste du ...
Liste du patrimoine mondial en péril
Listes indicatives
Mécanisme de suivi renforcé
Méthodes et outils de travail
Orientations
Partenariats
Rapport périodique
Rapports
Renforcement des capacités
Valeur universelle exceptionnelle








192 Décisions
0 Résolutions
Année (début) : 1993close
Année (fin) : 1993close
Par année
La neuvième Assemblée générale des États parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, s'est tenue à Paris, au siège de l'UNESCO, les 29 et 30 octobre, pendant la vingt-septième session de la Conférence générale. Cent quinze des cent trente-six États parties à la Convention étaient représentés à cette réunion. Les représentants de deux organisations intergouvernementales et de deux organisations non gouvernementales ont assisté à la réunion en qualité d'observateurs. La liste des participants figure à l'annexe I du présent ...
7. L'Assemblée générale a élu par acclamation M. C. Leventis (Chypre) Président. L'Assemblée générale a également élu à l'unanimité les représentants du Burkina Faso, de la Chine et de la Tunisie vice-présidents et M. H. Palma (Pérou), rapporteur.
9. Conformément à la recommandation faite par le Comité du patrimoine mondial lors de sa seizième session, le Président du Comité, M. R. Milne, (États-Unis d'Amérique) a présenté à l'Assemblée générale le rapport que le Comité adresse à la Conférence générale de l'UNESCO. Le texte de la présentation de M. Milne, ainsi que le rapport du Comité à la Conférence générale, figure en annexe II du présent document. L'Assemblée générale a pris note de ce rapport.
10. L'Assemblée générale a examiné les documents WHC­93/CONF.003/3 présentant les comptes du Fonds du patrimoine mondial, conformément au règlement financier du Fonds, et WHC.93/CONF.003/3 add présentant les contributions reçues jusqu'au 28 octobre 1993. L'Assemblée a en outre été informée que les contributions suivantes avaient été reçues depuis le 28 octobre 1993: Etat partie                                  Somme (US$)                         Année de contribution Ethiopie                                                       618                                            ...
13. Au titre du point 8 de l'ordre du jour, l'Assemblée générale a été appelée à élire sept membres du Comité du patrimoine mondial, en remplacement des sept membres ci-après, dont le mandat devait expirer à la fin de la vingt-septième session de la Conférence générale: Brésil, Cuba, États-Unis d'Amérique, France, Italie, Pakistan et Tunisie. Lecture a été donnée à l'Assemblée de la liste des trente et un États parties quiavaient présenté leur candidature. Sur proposition du représentant du Niger, appuyée par de nombreuses délégations, l'Assemblée générale a suspendu ses travaux pour ...
29. L'Assemblée générale a considéré que les élections avaient montré que le système de scrutin tel qu'établi par son règlement intérieur n'était plus adapté aux conditions actuelles. D'une part la règle de la majorité absolue avait nécessité de procéder à neuf tours de scrutin, et d'autre part le système ne garantissait pas une représentation équitable des différentes cultures et régions du monde. L'Assemblée générale a en conséquence recommandé que la prochaine session inscrive à son ordre du jour la révision de son règlement intérieur sur ce point, et chargé le Secrétariat de proposer ...
Le Bureau a rappelé que le Comité, lors de sa dernière session, avait inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril. La prévention des inondations saisonnières a eu un impact négatif sur la taille et la productivité de Srebarna et l'utilisation des terres agricoles et les constructions dans les régions avoisinantes ont entraîné la diminution ou la disparition de la population des oiseaux d'eau et des passereaux. Le Bureau a rappelé que l'UICN, se fondant sur les résultats de deux missions sur le site en 1992, avait conclu que le statut de Srebarna en tant que site du ...
Le Bureau a rappelé que ce site est inaccessible depuis le début du conflit armé qui a éclaté dans la région en 1991, mais que son intégrité reste toujours intacte. Cependant, reconnaissant que les possibilités de résurgence des hostilités continuaient à constituer une menace pour l'intégrité de ce site, le Comité, lors de sa dernière session, a inscrit le Parc national des Lacs de Plitvice sur la Liste du patrimoine mondial en péril et a invité le gouvernement croate, les Forces PRONU et les autorités de la région de Krajina à coopérer dans la mise en oeuvre du Plan Vance et des ...
En 1981, le Comité du patrimoine mondial a inscrit le Mont Nimba sur la Liste du patrimoine mondial. En 1992, le Mont Nimba a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril par le Comité qui a demandé au Centre d'envoyer une mission d'experts afin (a) de vérifier la délimitation du site au moment de l'inscription et de proposer une délimitation appropriée ; (b) d'évaluer l'impact de l'exploitation du minerai de fer et des autres dangers qui menacent l'intégrité du site ; (c) de travailler à la réalisation d'un projet de développement rural intégré. La mission s'est déroulée ...
Notant que les autorités équatoriennes n'ont pas encore fourni les informations réclamées par le Comité, le Bureau a demandé au Centre de les recontacter afin d'obtenir des informations sur le projet de construction de route et les efforts en cours pour évaluer l'impact sur l'intégrité du site. Conformément aux recommandations du Comité, le Bureau a également invité les autorités équatoriennes à envisager (a) de soumettre une proposition d'extension de ce site du patrimoine mondial afin qu'il englobe les nouvelles aires ajoutées au Parc, et (b) d'inviter une mission constituée d'experts ...
Le Bureau a rappelé que le Comité a été informé, lors de sa dernière session, que les dommages engendrés par l'invasion de ce site par des militants de la tribu Bodo à Assam, étaient évalués à environ 1,6 million de dollars EU et que, bien que les infrastructures du parc aient subi des dommages considérables, les habitats dans les parties inaccessibles du Sanctuaire étaient restés intacts. Lors de sa dernière session, le Comité a noté avec préoccupation l'information fournie par le représentant de l'UICN révélant que la région était encore occupée par des militants appartenant à la tribu ...
Le Bureau a rappelé qu'à sa dernière session, le Comité a décidé d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril car il était préoccupé par le fait que la région dans laquelle se trouve ce site a récemment été affectée par des troubles civils et que six membres du personnel de la réserve étaient tenus en otages depuis février 1992. Le Bureau a vivement regretté que deux des six membres du personnel de la réserve qui étaient tenus en otages soient décédés en captivité et que les quatre autres aient été relâchés en avril 1993 en mauvaise condition physique. Le Bureau a ...
Le Bureau a rappelé que le Comité, lors de sa quinzième session tenue à Carthage (Tunisie), en 1991, avait noté que huit hélicoptères survolaient régulièrement la zone des chutes et que des associations locales de conservation avaient protesté contre l'utilisation d'hélicoptères dans cette zone parce qu'elle contrevenait aux règles du trafic aérien relatives au survol des zones protégées. Le Bureau a noté avec satisfaction la poursuite des efforts menés conjointement par les administrations des parcs nationaux et du trafic aérien d'Argentine pour la mise au point d'un accord réglementant ...
Le Bureau a noté avec satisfaction que les autorités brésiliennes étaient en contact, avec leurs homologues en Argentine pour étudier les possibilités d'établissement de réglementations communes concernant le survol par hélicoptères de la zone des chutes d'eau.
Le Bureau a rappelé que le Comité, tout en approuvant l'extension de ce site transfrontalier pour englober le Parc national de la Baie des Glaciers (États-Unis), lors de sa dernière session, a instamment demandé aux autorités canadiennes et américaines d'ajouter de nouvelles zones à ce bien du patrimoine mondial. A cet égard, le Bureau a été heureux d'être informé par l'observateur du Canada que le gouvernement provincial de Colombie britannique a décidé de proposer au Centre du patrimoine mondial d'établir un nouveau parc provincial dans la région d'Alsek Tatshenshini et de proposer que ...
Pour répondre à la demande formulée en décembre 1992 par le Comité du patrimoine mondial, deux réunions se sont tenues avec la participation de représentants de République centrafricaine pour discuter des points suivants : (a) la protection du site ; (b) la participation des populations locales à la gestion du site, et (c) les conséquences socio-économiques d'un "régime de gestion privatisée". La première réunion, au mois d'avril, a montré que les questions en jeu étaient plus de nature administrative et juridique qu'écologique et qu'il n'était donc pas nécessaire de mener une mission sur ...
Le Bureau a noté que le projet de construction de route à travers les réserves de Talamanca-La Amistad a peu de chances de se concrétiser dans un proche avenir et il a été informé que les autorités de Costa Rica n'étaient pas d'accord sur les modifications des limites des réserves préconisées par le Comité à sa quinzième session. Le Bureau a noté que le ministère des Ressources naturelles, de l'Energie et des Mines, qui est responsable de la gestion des réserves de Talamanca-La Amistad, le grand public ainsi que les populations autochtones résidant sur le site n'étaient pas tous d'accord ...
Le Bureau s'est déclaré satisfait que la superficie de ce bien mixte du patrimoine mondial puisse être agrandie d'environ 50% et que les nouvelles zones réservées pour inclusion au parc puissent posséder des valeurs de patrimoine naturel et culturel de portée universelle. Le Bureau a été informé qu'un projet de l'UICN est mis en oeuvre dans la zone tampon du parc, en collaboration avec 26 villages, afin de mettre au point de nouvelles stratégies pour assurer des moyens d'existence réduisant la dépendance des peuples autochtones par rapport aux ressources qui se trouvent à l'intérieur du ...
Le Bureau a rappelé qu'à sa dernière session le Comité a été informé que le gouvernement de Nouvelle-Zélande avait approuvé l'octroi d'une licence de conduite d'eau douce à une société privée depuis ce site du patrimoine mondial. Ce projet implique la construction d'un barrage, d'un pipeline souterrain et de quatre grands réservoirs à Jackson Bay. Le Comité a noté que les impacts viuels et écologiques du projet n'étaient pas clairement définis et que ses fondements juridiques et économiques faisaient actuellement l'objet d'un vif débat en Nouvelle-Zélande. Le Bureau a noté avec ...
Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session, a attiré l'attention des autorités roumaines sur le fait que les dernières étapes du processus d'établissement d'une législation de protection du site n'avaient pas encore été menées à bien, en dépit des assurances données par le représentant de la Roumanie à la quinzième session du Comité en décembre 1991, au moment de l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial. Le Bureau a été informé que le ministère roumain des Eaux et Forêts et de la Protection de l'Environnement a préparé un projet de loi sur l'établissement ...
Sites : Delta du Danube
Le Bureau a rappelé que lors de sa dernière session en juillet 1992, il avait demandé à l'UICN de fournir un rapport sur la mise en oeuvre de mesures destinées à atténuer les impacts sur l'environnement d'un projet de construction de route à travers le parc. Le représentant de l'UICN a informé le Bureau que l'Université de Dakar (Sénégal) avait entrepris une évaluation indépendante de la mise en oeuvre des mesures prises pour minimiser ces impacts et que les conclusions de cette étude avaient été cautionnées par le représentant régional de l'UICN en Afrique de l'Ouest. Le Bureau a noté ...
Le Bureau a rappelé que ce site a été retiré de la Liste du patrimoine en péril en 1988 et il s'est montré très inquiet d'apprendre que le premier ministre de Tanzanie avait annoncé que les populations résidant dans la zone pourraient cultiver des récoltes à l'intérieur du site du patrimoine mondial, en contrevenant à la Loi régissant la Zone de conservation de Ngorongoro. Le représentant de l'UICN a noté que bien que la permission de cultiver de petites superficies de maïs puisse contribuer à atténuer les conflits entre les populations locales et le personnel du site, cette annonce ...
Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session, a été informé des dommages causés par l'ouragan Andrew qui a dévasté le 24 août 1992 de très grandes zones de ce site du patrimoine mondial. Le Bureau a noté que les dommages causés par l'ouragan Andrew a eu de nombreux impacts sur l'écologie des Evergiades et que le site a été mentionné dans le "Rapport de Montreux", l'équivalent d'une "Liste des périls" aux termes de la Convention de Ramsar. Le représentant de l'UICN a informé le Bureau que les problèmes de conservation des Evergiades avaient fait l'objet de nombreux ...
Le Bureau s'est montré très préoccupé d'apprendre que par suite d'incertitudes politiquesrécentes dans la région, tous les bailleurs de fonds, excepté le WWF, ont retiré leur soutien à ce Parc. De ce fait, on a assisté à une destruction de la végétation, l'apparition de braconnage et d'incursions agricoles et à une surexploitation des populations de poissons du lac Idi Amin. Depuis novembre 1992, le personnel du Parc n'a pas reçu de salaire et il ne reste plus de fonds pour le fonctionnement et l'entretien du site. Plusieurs nouveaux groupes de populations se sont établis dans le ...
Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session, a noté que les autorités responsables de la gestion de ce site maintenaient que le projet de barrage hydroélectrique sur la rivière Tara et la pollution de cette rivière par une grande usine d'asphalte située en amont avaient des impacts minimes sur la conservation du parc de Durmitor. Le Bureau a reconnu le fait que les autorités du Montenegro avaient invité une mission conjointe UNESCO/UICN à se rendre sur le site et que cette mission devrait s'effectuer dès que possible afin d'assurer la conservation de ce site du patrimoine ...
Le Comité, à sa seizième session, a inscrit le site d'Angkor, avec ses ensembles monumentaux et sa zone archéologique, tel qu'il est décrit dans le "Périmètre de protection" accompagnant le rapport de l'ICOMOS, sur la Liste du patrimoine mondial. Le Comité a cependant noté que le Cambodge a été placé depuis les Accords de Paris, en juillet 1991, sous l'administration provisoire des Nations Unies. Dans le souci de faire face aux problèmes urgents de conservation avec célérité et efficacité, le Comité a décidé d'inscrire Angkor sur la Liste du patrimoine mondial en péril et a demandé aux ...
Sites : Angkor
Lors de sa quinzième session, tenue à Carthage en décembre 1991, le Comité a inscrit la Vieille Ville de Dubrovnik sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Lors de la seizième session du Bureau, en juillet 1992, il a été recommandé aux autorités croates de créer une zone tampon afin d'assurer la protection de l'ancienne forteresse et des zones adjacentes. Depuis la dernière session du Comité, deux brochures sur Dubrovnik ont été publiées, pour rendre public le plan de sauvegarde de la forteresse et de la Vieille Ville, endommagées par les bombardements, et à l'intention des bailleurs ...
Le Bureau a pris note du rapport sur le mauvais état de conservation de la Pyramide de Khephren et a soutenu la recommandation du Centre demandant de prendre contact avec l'Organisation des Antiquités égyptiennes dans le but d'organiser une réunion de spécialistes de la conservation de la pierre, en coopération avec l'ICCROM, et étudier l'état de conservation de cette pyramide ainsi que d'autres, également situées sur ce site du patrimoine mondial.
Le Bureau a exprimé sa préoccupation quant à l'état de détérioration des monuments du quartier islamique du Caire et a pris note de l'accord du PNUD pour lancer un projet d'assistance technique qui serait réalisé par l'UNESCO ; il a soutenu la participation du Centre du patrimoine mondial à ce projet.
Le délégué de l'Allemagne a fait un rapport sur la situation dans la Vieille Ville de Lübeck, en particulier concernant la démolition de certains monuments situés dans la zone protégée et la découverte de peintures murales qui sont en train d'être restaurées. Un rapport détaillé sera présenté à la prochaine session du Comité du patrimoine mondial à Carthagène par l'ICOMOS, qui a été invité par le Maire de Lübeck à visiter la ville et à faire une évaluation de la situation.
Le Bureau a appris que ce site était éventuellement menacé par la construction d'une conserverie d'olives. Une demande formelle d'informations supplémentaires a été adressée aux autorités grecques qui ont répondu qu'aucun permis ne serait accordé tant que toutes les conditions préalables ne seraient pas satisfaites. L'observateur de Grèce a confirmé que les autorités grecques étaient déjà alertées. L'ICOMOS a exprimé sa préoccupation quant à l'impact négatif que pourrait avoir la construction de cette usine.
Le Bureau a été informé qu'un projet de construction de route, dans le voisinage immédiat de l'Acropole de Samos, en face du tunnel d'Eupalinos, avait été soumis au ministère de la Culture. Les autorités grecques ont déclaré que le projet dépendait directement du ministère de la Culture, qui estime que le projet n'endommagera pas le site ni le tunnel. L'observateur de Grèce a fait remarquer que la construction de la route en est toujours au stade de projet et que la décision finale n'a pas encore été prise. Le Rapporteur a insisté sur le fait que pour un site archéologique de cette ...
Le Directeur du Centre du patrimoine mondial a informé le Bureau d'une mission menée avec l'ICCROM sur ce site où l'explosion d'une bombe terroriste, le 27 mai 1993, a endommagé le centre historique de Florence. L'explosion a causé des dommages très importants à la Galerie des Offices et à l'Accademia dei Georgofili. Le souffle de la bombe a causé l'écroulement de la Torre delle Pulci et la mort de quatre personnes, et une cinquième est décédée dans l'incendie qui a éclaté ensuite. L'Accademia dei Georgofili, située dans le bâtiment du XVIe siècle de la Torre delle Pulci, ...
Le Comité du patrimoine mondial a été informé à sa seizième session, de l'état alarmant de la conservation des bâtiments et monuments historiques de la vallée de Kathmandu. L'UNESCO et l'ICOMOS sont chargés d'entreprendre un processus d'évaluation globale de la vallée de Kathmandu et de tout ce qui a été effectué depuis 20 ans dans le domaine de la protection du patrimoine culturel de Kathmandu. Cette étudea pour objectifs d'établir des orientations générales en vue de la conservation préventive de toute la vallée et de réétudier les limites de la zone protégée aux termes de la ...
L'ICOMOS a présenté un rapport sur l'état de conservation du site qui, bien que reçevant un million de visiteurs par an, apparait toujours globalement en excellent état. Toutefois, une attention urgente doit être portée aux arbres les plus anciens et un plan de gestion systématique et de développement devrait être établi pour protéger la végétation. Les bâtiments situés à l'intérieur des murs d'enceinte des jardins sont dans un bon état d'entretien et de restauration. Toutefois, les murs de briques de la périphérie sont en mauvais état, en raison, le plus souvent, de ...
L'ICOMOS a présenté un rapport sur son implication continue dans les efforts pour la conservation du site. Comme suite à la décision du Comité du patrimoine mondial à sa 16ème session,d'aider à cet effort de coordination l'ICOMOS, celle-ci a établi un programme d'études techniques pour 1993, incluant une mission sur place de 5 à 6 semaines pour 5 à 6 experts. Ces experts sont financés par leur gouvernement respectif de façon à ce que le Fonds du patrimoine mondial n'ait pas à verser de rénumérations. Les résultats de cette mission seront présentés par l'ICOMOS au Comité lors de sa ...
Sites : Kizhi Pogost
L'ICOMOS a fait état de plusieurs facteurs d'ordre financier et socio-économique qui menacent le site et nuisent à sa bonne conservation. Toutefois, l'ICOMOS a estimé qu'il n'était pas vraiment nécessaire d'envoyer des experts indépendants ou des groupes d'experts spécialisés dans le domaine du patrimoine urbain, compte tenu de l'analyse et du diagnostic approfondis et minutieux réalisés par les autorités locales et les groupes de professionnels sur les problèmes de conservation. Au vu de l'analyse et du diagnostic déjà disponibles à Saint-Pétersbourg et dans d'autres villes du monde, ...
L'ICOMOS a signalé l'impact visuel extrêmement négatif de la nouvelle salle de sports construite sur le versant ouest de la colline où se dresse la Cathédrale, et qui en gâche partiellement la vue depuis l'Alameda. Le représentant de l'ICOMOS a informé le Bureau qu'un accord venait d'être conclu entre les autorités locales et régionales pour abaisser d'un mètre cinquante l'édifice nouvellement construit et utiliser des matériaux qui s'harmonisent mieux avec l'environnement. Plusieurs délégués ont insisté sur le fait que le point 47 des Orientations invite les États parties à ...
Le Bureau a rappelé que le Comité, au cours de sa seizième session, a demandé au Centre d'entreprendre une mission d'évaluation sur l'état de conservation de la Mosquée des Omeyyades, à Damas, d'après les informations obtenues en ce qui concerne les travaux de reconstruction effectués à l'entrée principale de la Mosquée. Le Bureau a regretté qu'un certain nombre de facteurs aient empêché l'exécution de cette mission et a chargé l'ICOMOS d'entreprendre une mission générale de suivi en Syrie pour évaluer non seulement les travaux en cours à la Mosquée mais aussi l'état de conservation de la ...
Le Service Monuments historiques de Turquie rassemblera toute la documentation technique sur Sainte-Sophie, sur la base de la synthèse élaborée par le Directeur général des Monuments historiques de Turquie. Un groupe d'experts turcs et internationaux se réunira à Istanbul en septembre 1993 pour préparer les bases d'un plan d'action global de sauvegarde de Sainte-Sophie. Un rapport préliminaire sera présenté au Comité en décembre 1993. L'UNESCO financera sur le programme régulier l'ensemble de cette opération qui entre dans le cadre de la Campagne internationale de sauvegarde ...
L'ICOMOS a informé le Bureau qu'il avait reçu récemment une lettre émanant du Conseil d'administration du Pueblo. L'ICOMOS a pris en considération les préoccupations des autorités tribales concernant l'extension de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Taos, Nouveau Mexique, et estimé qu'une telle entreprise entrainerait de sérieux problèmes pour la protection du site et de son environnement, ainsi que pour le mode de vie traditionnel de la population de Taos. Le Bureau étant d'accord avec cette évaluation, a demandé au Secrétariat de faire part de ses préoccupations aux ...
Sites : Taos Pueblo
L'ICOMOS a informé le Bureau des efforts de conservation entrepris sur ce site liés aux activités de formation pour les propriétaires de biens immobiliers. Un problème demeure cependant en ce qui concerne le trafic dans le centre historique. En effet, les vibrations et la pollution risquent d'occasionner des dommages aux bâtiments anciens. Le Bureau a demandé au Secrétariat d'attirer l'attention des autorités compétentes finlandaises sur la nécessité de limiter le trafic dans cette zone.
Sites : Ancienne Rauma
[Uniquement en anglais] Dja Faunal Reserve (Cameroon): The Bureau recommended that the Committee approve US$ 40,000 for the purchase of two vehicles for this site subject to the Cameroon authorities paying their dues to the World Heritage Fund, providing detailed information to the Centre on projects implemented in this site with national funds and provide assurance to the Committee that the maintenance of the vehicles will be supervised directly by the manager of the Dja Reserve. School for the Training of Wildlife Specialists (Cameroon): The Bureau recommended that the Committee ...
[Uniquement en anglais] Mt. Nimba Nature Reserve (Côte d'Ivoire/Guinea): The Bureau approved a sum of US$ 30,000 for consultancies and other services necessary for setting up a management regime in the Guinean part of this World Heritage site in Danger.
[Uniquement en anglais] Mt. Huangshan (People's Republic of China) - Training in management planning for protected area specialists in China: The Bureau approved a sum of US$ 30,000 for organizing a training workshop in Mt. Huangshan (US$ 20,000) and for supporting the participation of protected area specialists from Asia-Pacific in the CNPPA/IUCN Regional Conference on Protected Areas of East Asia (US$ 10,000) to review the draft management plan of Huangshan prepared as a result of the training ...
Sites : Mont Huangshan
[Uniquement en anglais] IUCN The Bureau approved a sum of US$ 18,000 to IUCN for the following purposes: (a) reimbursement of costs for implementing the Bureau's request, made at its last session in July 1992, for assessing measures taken to mitigate impacts of road construction in Niokolo-Koba National Park (Senegal) US$ 12,000 Preparation of a state of conservation report on sangay National Park by IUCN's Regional Office for Latin America US$ 2,000 Contribution for the preparation, by the IUCN Office in Nepal, of state of conservation reports on Sagarmatha and Royal Chitwan National ...
XII.2 Le Comité a également établi un Fonds de réserve d'urgence. En conformité avec le Règlement financier, Article 5.1, une somme de un million de dollars EU sera transférée des crédits non-affectés du Fonds vers un Fonds de réserve pour répondre aux demandes d'assistance relatives à des catastrophes ou des désastres naturels. Les dépenses de ce Fonds de réserve seront faites en conformité avec les Orientations devant guider la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial. Réserve d'urgence approuvée pour 1994 et Réserve provisoire pour ...
III.1 Le délégué des États-Unis d'Amérique a proposé d'inscrire à  l'ordre du jour, à la suite du Rapport du Rapporteur, un nouveau point intitulé « Administration et ressources en personnel du Centre du patrimoine mondial ». Apres l'acceptation de cette proposition, appuyée par les délégués de l'Allemagne et de la Thaïlande, le Comite a adopté l'ordre du jour ainsi amendé.
IV.1 Mme Olga Pizano (Colombie) a été élue Présidente du Comité par acclamation. M. D. Jose Guirao Cabrera (Espagne) a été élu Rapporteur, également par acclamation, et les membres suivants du Comité ont été élus en tant que Vice-Présidents : Chine, États-Unis d'Amérique, Oman, Sénégal et Thaïlande.
VII.9 Le comité a approfondi la discussion sur l'administration et les ressources en personnel du Centre du patrimoine mondial, après avoir pris note de la proposition élaborée par le groupe de travail constitué de l'Allemagne, la Chine, la Colombie, les États-Unis d'Amérique, la France, l'Italie, le Sénégal et la Thaïlande. Se fondant sur les conclusions du groupe de travail, le Comité a convenu de l'importance du Centre du patrimoine mondial en tant qu'organisme unifié au sein du Secrétariat de l'UNESCO. Par ailleurs, le Comité a souligné que la détermination des besoins en matière ...
VIII.1 Le Secrétaire du Comité, M. von Droste, a d'abord expliqué les raisons de la création d'un sous-comité budgétaire, en soulignant que ses tâches principales seraient de : (i) vérifier l'état des comptes, (ii) fixer un plafond budgétaire, (iii) établir un Fonds de réserve et (iv) affecter des montants à chaque ligne budgétaire. A ce propos, le Comité a décidé que le sous-comité serait composé de membres appartenant à la fois au Bureau sortant et au nouveau Bureau. Avant la fin de la session, il aurait à présenter un rapport au Comité. (Voir chapitre XII du présent ...
IX. 1 En présentant le document de travail WHC-93/CONF.002/4, le Secrétariat a rappelé que lors de sa seizième session tenue à Santa Fé, le Comité du patrimoine mondial avait demandé au Centre de convoquer une réunion d'experts portant sur la méthodologie du suivi. Les conclusions principales de la réunion d'experts qui s'est tenue au "World Conservation Monitoring Centre" (WCMC) à Cambridge (Royaume-Uni), du ler au 4 novembre 1993, ont été soulignées dans le document de travail. Le rapport de cette réunion a été mis à la disposition du Comité en tant que document d'information ...
Parc national de Sangay (Équateur) Le représentant de l'UICN a rappelé que le site, inscrit en 1983, avait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992, en raison des menaces constituées par le braconnage, les empiètements sur les limites du parc et un aménagement routier non planifié. Le bureau de l'UICN en Equateur a effectué une mission sur le terrain et le Comité a discuté le plan d'action proposé en six points recommandant de réaliser une évaluation de l'impact de l'aménagement routier sur l'environnement. La demande d'assistance technique destinée au Parc ...
Parc national de Tikal (Guatemala) Le Comité a pris note de l'augmentation possible de la superficie du site, qui passerait de 57.400 à 85.000 ha, afin d'y annexer une partie appréciable de forêt naturelle restée intacte. Il a également noté qu'un projet d'agrosylviculture est en cours d'exécution dans une zone tampon, grâce à un financement danois (DANIDA). Il est demandé au Centre d'informer par lettre les autorités guatémaltèques de la possibilité de solliciter une assistance pour la préparation d'une nouvelle proposition d'Inscription intégrant tous les nouveaux éléments ...
Parc national de Manas (Inde) Le Comité a rappelé que le site avait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril lors de sa seizième session en 1992, en raison de la menace représentée par l'invasion de la tribu Bodo. Depuis 1990, aucune réponse n'a été reçue du gouvernement indien aux nombreuses lettres du Comité demandant des informations. Par ailleurs, le Directeur du Centre du patrimoine mondial a informé le Comité qu'un fonctionnaire du Centre avait effectué une mission en Inde afin de rencontrer directement les autorités. Le Comité a largement discuté de l'action ...
Parc royal national de Chitwan (Népal) Un rapport sur l'état de conservation de ce site a été présenté, sur la base d'un rapport détaillé fourni par le Bureau de l'UICN au Népal. Il révèle que le Parc est menacé par plusieurs dangers, y compris le braconnage dont sont victimes les rhinocéros et les tigres qui y vivent. Par ailleurs, il signale que le Plan de gestion de 1976 ne fait pas état de nombreuses questions qui se posent actuellement en matière de gestion et doit donc être réactualisé d'urgence. La nouvelle législation prévoyant la délimitation d'une zone tampon autour du Parc ...
Réserve naturelle nationale de l'Aïr et du Ténéré (Niger) Le Comité a rappelé que le site avait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa dernière session, en 1992. Le Comité a fait observer qu'il n'était pas possible d'agir avant la conclusion des négociations politiques. Il a également été noté que le Centre avait transmis ses condoléances aux familles des membres du personnel de la Réserve qui avaient été tués lors des troubles civils sur le site.
Réserve naturelle nationale de Sinharaja (Sri Lanka) Le Comité a rappelé que ce site était protégé en tant que Zone nationale inexplorée et qu'il figurait sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1988. Ce site se trouve exposé à de nombreuses menaces susceptibles de s'accroître ; cependant le Comité a constaté que le Plan de gestion récemment élaboré permettait d'y faire face. Aussi, le Comité a-t-il fait remarquer que la mise en oeuvre d'un suivi permanent du site devrait constituer une action prioritaire dans le cadre de ce Plan. Le Comité a pris note de la contribution d'un ...
Zone de conservation de Ngorongoro (Tanzanie) Le Comité a rappelé que ce site avait été retiré de la Liste du patrimoine mondial en péril en 1990 et il a pris note des discussions et des recommandations formulées par le Bureau à sa dix-septième session au sujet des cultures non contrôlées à l'intérieur de la Zone de conservation. Du point de vue technique, ce type d'agriculture n'est pas permis selon la loi régissant la zone et il a causé un grand dommage aux valeurs naturelles de cette zone. Le Directeur du Centre du patrimoine mondial et le Directeur de la Division du patrimoine ...
Parc national de Virunga (Zaïre) L'UICN a fait état de la situation sociale et économique difficile qui menace sérieusement l'intégrité du Parc national de Virunga. Toutefois, le projet d'assistance d'urgence qui a été financé par le Fonds du patrimoine mondial et réalisé par le WWF depuis son approbation par le Bureau en juin 1993, a permis d'assurer une certaine protection du site. Le Comité a discuté en détail les conséquences d'une inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et l'UICN a confirmé que le Parc national de Virunga présentait toutes les conditions ...
Parc national des chutes de Victoria (Zimbabwe/Zambie) L'UICN a présenté un rapport sur la construction d'un barrage, proposée dans le cadre du Projet hydroélectrique de la gorge de Batoka. Ce barrage n'affecterait pas les chutes, mais aurait un impact important sur les gorges en aval et modifierait le caractère du site en transformant le fleuve au cours irrégulier en un réservoir pour générateur hydroélectrique. Le Comité a été informé qu'une évaluation de l'impact de ce projet sur l'environnement est menée avec l'assistance technique du Bureau de l'UICN à Harare. Le Comité a demandé au ...
Parc national des lacs de Plitvice (Croatie) Le Centre a informé le Comité qu'une mission s'était déroulée en septembre 1993 dans le Parc national des lacs de Plitvice, avec la coopération de l'UICN. Le rapport fait état de la coopération constante des autorités de la région et des Forces de protection des Nations Unies (FORPRONU). Il indique que les valeurs naturelles du Parc sont actuellement intactes et se rétablissent pour l'essentiel. On ne constate pas de nouveaux dommages causés au Parc par l'état de guerre qui subsiste dans la région. Toutefois, les tensions sociales se sont ...
Réserve naturelle du Mont Nimba (Guinée/Côte-d'Ivoire) Le Comité a rappelé que ce site avait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril, lors de sa seizième session tenue en 1992. Au cours d'une brève présentation, l'UICN a mis l'accent sur sa constante préoccupation quant aux risques à long terme que pourraient entraîner d'éventuelles recherches minières dans les terrains adjacents au site du patrimoine mondial. Elle a également signalé que la croissance démographique dans la région posait un véritable problème. Au cours de sa présentation, le fonctionnaire du ...
Parc national des Everglades (États-Unis d'Amérique) Les dommages causés au site par l'ouragan Andrew, le 24 août 1992, avaient fait l'objet d'une discussion lors de la seizième session du Comité. La dix-septième session du Bureau a débattu de ses impacts écologiques et l'UICN a informé le Comité qu'elle n'avait pas pu réaliser de mission sur le site. La délégation des États-Unis a informé le Comité que le directeur du Parc national des Everglades était présent et serait heureux de présenter un rapport. Le directeur du Parc a indiqué que nombre de menaces qui pèsent aujourd'hui ...
Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) Le représentant de l'UICN a informé le Comité que le projet de construction de route était en voie d'achèvement et que l'Université de Dakar avait terminé l'évaluation des impacts de cet aménagement routier sur l'environnement. Une réunion des bailleurs de fonds a eu lieu en juin 1993 et a abouti à la création d'un projet, appuyé par le gouvernement français, concernant la gestion future du Parc. Le Centre a été chargé de transmettre les intentions du Comité aux autorités sénégalaises compétentes et de continuer à se tenir informé des effets ...
Antigua Guatemala (Guatemala) Un plan global pour la conservation intégrale et la réhabilitation de la ville devrait être préparé, particulièrement en ce qui concerne la circulation, le tourisme et l'hébergement. Un tel plan devrait ensuite conduire à élaborer des projets de réhabilitation urbaine et de développement du tourisme. Ainsi, l'état de conservation des nombreux édifices en ruine situés dans la ville est préoccupant car ils risquent de s'effondrer en cas de tremblements de terre.
Ville historique d'Ouro Preto (Brésil) D'importantes mesures ont été prises par les autorités municipales pour améliorer la circulation automobile dans la ville et un travail important a été réalisé autour de la ville. Le tourisme national et international a créé certains problèmes et un plan de réhabilitation intégrale devra être mis au point pour assurer une meilleure structure d'accueil touristique.
Port, forteresses et ensemble de monuments, Carthagène (Colombie) L'assistance fournie au titre du patrimoine mondial a permis l'élaboration d'une législation municipale concernant le centre historique de la ville. Le Bureau a approuvé le versement d'une assistance complémentaire destinée à la préparation d'un plan directeur pour le centre historique, dans le cadre d'un plan global de développement urbain. Le Comité a été informé du projet de construction d'un nouveau pont, le pont Heredia, reliant la ville au fort de San Felipe, juste à l'extérieur de l'enceinte du site. Ce pont nuirait ...
Sanctuaire historique de Machu Picchu (Pérou) Dans le cadre de l'assistance fournie par le Fonds du patrimoine mondial, un séminaire archéologique international s'est tenu en septembre 1993 avec la participation d'experts nationaux et internationaux et d'agences de coopération bilatérale. Les conclusions du séminaire ont été qu'il fallait améliorer la coordination entre les institutions responsables de la gestion du Parc, poursuivre l'inventaire des ressources culturelles et naturelles, redéfinir les actions à entreprendre en matière de recherches archéologiques et de conservation et ...
San Francisco de Lima (Pérou) La réhabilitation de ce couvent, qui fait maintenant partie du site du Centre historique de Lima, se poursuit avec l'aide des agences nationales et de la coopération bilatérale. Une rénovation de l'environnement du couvent va être entreprise dans le cadre d'un grand plan de réhabilitation du centre historique de Lima.
Ville de Quito (Equateur) Un plan directeur pour le centre historique est en préparation et de nombreux travaux de restauration ont été entrepris au cours des années passées. Des conseils quant au renforcement de la structure de certaines des églises pourront être prodigués en 1994 grâce au soutien financier du Fonds du patrimoine mondial. Les ressources financières limitées ont cependant freiné le programme de restauration.
Sites : Ville de Quito
Salvador de Bahia (Brésil) De grands travaux sont en cours pour restaurer et rénover certaines parties de cette ville historique, notamment le quartier du Pelourinho. Les nouvelles fonctions de ce quartier et le relogement de ses habitants posent un problème important et il sera nécessaire de faire intervenir des organismes concernés par le patrimoine culturel et la planification. Avec l'aide du Fonds du patrimoine mondial, une équipe internationale d'experts va étudier la question dès le début de 1994, en collaboration avec les autorités locales et ...
Portobelo/San Lorenzo (Panama) L'état de conservation de ce site a été étudié par une équipe d'experts en 1993. La mission a conclu que le Fort de San Lorenzo est dans un état de conservation acceptable, bien que la conservation de la pierre exige une attention particulière. La ville de Portobelo subit une forte pression démographique et possède une infrastructure déficiente. Un plan d'action a été établi pour sauver les monuments archéologiques de la ville. L'archéologie subaquatique ne doit pas être considérée ici comme une priorité.
La Fortaleza et le site historique de San Juan, Porto Rico (États-Unis d'Amérique) Les opérations de conservation menées à San Juan sont de grande qualité et organisées en collaboration avec le Service des Parcs. Elles ne semblent pas poser de problèmes spécifiques.
Centre historique de la Ville d'Olinda (Brésil) Olinda est concernée par un grand projet de développement touristique du Nord-Est du Brésil, projet financé par l'IDB. La gestion et la conservation de ce qui appartient au patrimoine culturel de la ville exigeront une attention particulière étant donné le développement urbain, culturel et touristique prévu à Olinda.
Parc national de Tikal (Guatemala) Il est nécessaire de disposer d'un plan de gestion structuré pour l'ensemble du Parc. La conservation de la pierre et du stuc pose des problèmes et il faut envisager la création sur place d'un laboratoire de conservation de la pierre. Il faudrait favoriser la coopération sous-régionale avec d'autres sites archéologiques (Copan, par exemple).
Ville de Potosi (Bolivie) L'assainissement des eaux de la rivière La Ribera doit être considéré comme une priorité car cela touche aussi bien l'aspect historique de la ville que la santé de la population. Par ailleurs, il faut accorder une attention particulière à la restauration et à l'amélioration des logements et du patrimoine archéologique industriel. Les moyens dont dispose la municipalité pour faire respecter une législation permettant d'assurer une protection devront être renforcés. Dans le cadre du patrimoine mondial, on devra envisager une assistance pour la conservation de ...
Ville historique de Sucre (Bolivie) La ville de Sucre est relativement bien préservée et la sensibilisation à ses valeurs est bonne. Le plan de développement de Sucre doit être renforcé en ce qui concerne la conservation du patrimoine culturel.
Ville de Cuzco (Pérou) De grands projets de réhabilitation urbaine sont en cours. Les plans de la Plaza de Armas et de la zone archéologique autour de Qoricancha doivent être réalisés par des spécialistes de haut niveau et faire l'objet d'un débat approfondi avec les communautés locales, scientifiques et professionnelles. La coopération institutionnelle entre la municipalité et l'Institut de la culture devra être améliorée, notamment en ce qui concerne le projet de Qoricancha.
Sites : Ville de Cuzco
Ville coloniale de Saint-Domingue (République Dominicaine) Un plan directeur pour la ville coloniale a été élaboré. Ce plan reflète une vision intégrale de la conservation qui tient compte de l'aspect social comme de l'aspect urbain. Il devrait être adopté et mis en œuvre en mettant l'accent sur la réhabilitation des logements. Le programme de développement touristique "Cuna de América" est destiné à promouvoir le tourisme culturel tout en contrôlant ses effets négatifs.
Vieille ville de La Havane et ses fortifications (Cuba) En dépit d'une structure institutionnelle très bien organisée, les efforts de conservation se trouvent sérieusement freinés par les conditions actuelles à Cuba. Un fort ouragan s'est abattu sur l'île en mars 1993 et les conséquences ont été très graves pour le site. Une assistance d'urgence est en place pour la restauration des bâtiments qui entourent la Plaza Vieja. La mission de suivi a recommandé que l'assistance du patrimoine mondial contribue à la réhabilitation des logements. Le Comité a fait l'éloge des efforts de ...
Trinidad et la Vallée de Los Ingenios (Cuba) Il a été noté que la ville de Trinidad est bien conservée dans l'ensemble, bien que le manque de matériaux de construction pose quelques problèmes. Il est conseillé de procéder à la planification de la restauration des sites archéologiques et architecturaux dans le cadre d'un plan global qui prendrait également en compte le développement touristique ainsi que les projets hydrauliques proposés.
Brasilia (Brésil) La zone protégée de Brasilia appelée "El Poligono" est bien conservée en dépit de la croissance considérable de sa population. Les intérêts de la conservation doivent être intimement liés au développement urbain. Le Comité a été informé que le Brésil a l'intention d'organiser et d'accueillir un Forum international sur la conservation de cette ville qui date de trente-cinq ans. Le Comité s'est félicité de cette initiative importante et appropriée.
Sites : Brasilia
Ile de Mozambique (Mozambique) Un programme détaillé en vue de la récupération de l'Ile de Mozambique a été préparé par les autorités nationales. Ce programme inclut des aspects tels que l'infrastructure, le développement social, économique et culturel, le tourisme, le logement, l'éducation et l'archéologie. Une coopération internationale et bilatérale est requise pour la mise en œuvre de ce plan de récupération et il est recommandé d'organiser une réunion de bailleurs de fonds.
Site maya de Copan (Honduras) Les études et travaux menés à Copan sont généralement réalisés selon d'excellents critères scientifiques. Il faut accorder une attention particulière à la conservation de la pierre et du stuc et envisager l'installation des sculptures originales dans un musée de site en les remplaçant par des copies sur les sites d'origine. Il est recommandé de redéfinir les limites du Parc archéologique de Copan et de préparer un plan d'extension du site. Par ailleurs, une remise à jour du plan de gestion ...
Zone archéologique de Chan-Chan (Pérou) La conservation et l'entretien de ce très grand site archéologique exigent des efforts continuels. Il est nécessaire de mener en permanence des recherches sur les techniques de conservation des structures en adobe. Un cours interrégional de formation sur la conservation de l'adobe est actuellement préparé par l'ICCROM, CRAterre et le Projet régional. Le problème des invasions et occupation des terres par les paysans doit être réglé immédiatement afin de récupérer et protéger de façon permanente la zone intangible du ...
Site archéologique de Chavín (Pérou) Etant donné l'éloignement de ce site et le manque de ressources humaines et financières, ce site exige une importante coopération technique. Il subit une détérioration permanente que seule une gestion intégrale du site pourrait empêcher. Une assistance d'urgence est nécessaire pour assurer le nettoyage et l'entretien du site ainsi que le traitement des vestiges en pierre.
Sanctuaire de Bom Jesus de Congonhas (Brésil) D'une manière générale, l'ensemble de Bom Jesus de Congonhas est bien conservé. Néanmoins, les alentours du site sont affectés d'une architecture de qualité médiocre. Par ailleurs, en ce qui concerne l'état physique de la conservation, certaines parties de la structure en bois de la nef principale de l'église ainsi que les peintures murales de la chapelle posent des problèmes spécifiques et il faudra prendre des mesures pour remédier à cette situation.
Missions jésuites des Guaranis (Argentine) Les missions des Guaranis, maintenant utilisées dans un but touristique ainsi que pour la recherche, sont situées dans un environnement naturel agressif. La restauration des missions qui se trouvent en territoire brésilien a été réalisée avec succès et touche à sa fin. En ce qui concerne les missions situées en Argentine, les travaux de restauration ont été concentrés sur l'une d'elles, San Ignacio Mini. Il est recommandé de procéder davantage à une approche d'ensemble et d'avoir recours à une coopération sous-régionale accrue. La délégation ...
Missions jésuites des Chiquitos (Bolivie) Alors qu'au début du XXe s. on mettait l'accent sur la reconstruction, on a de plus en plus tendance ces dernières années à restaurer les éléments authentiques. Etant donné que les missions sont situées dans des villages, la modernisation constitue une menace permanente pour le site. Il faudra donc renforcer la protection juridique à cet effet.
Parc national historique - La Citadelle, Sans-Souci, Ramiers (Haïti) Un grand projet ISPAN/PNUD/UNESCO a considérablement contribué à la conservation et à la mise en valeur du site, ainsi qu'à la formation du personnel local. La situation économique et sociale actuelle a contribué à une sérieuse diminution du financement mais un entretien régulier minimum est assuré par l'Institut du patrimoine national (ISPAN). La protection juridique et la gestion du site devraient être améliorées. Il faudrait procéder à la consolidation du Palais de Sans-Souci et à la réhabilitation des Jardins ...
Delphes (Grèce) En réponse aux recommandations formulées par le Bureau en juin 1993, les autorités grecques ont fait savoir qu'aucun permis n'avait été accordé pour la construction d'une usine de conditionnement d'olives à l'intérieur de la Zone de protection A.
Samos (Grèce) Les autorités grecques ont informé le Bureau, à sa dix-septième session, qu'un projet de route serait entrepris sous la supervision du Ministère de la Culture et que ce projet ne porterait atteinte ni au site ni au tunnel d'Eupalinos. Le Conseil archéologique central a récemment informé le Centre que le projet de route prévu avait été rejeté. La municipalité étudie maintenant des solutions de rechange qui n'affecteraient pas la zone protégée.
Centre historique de Puebla (Mexique) Le Secrétariat a informé le Comité qu'il avait reçu plusieurs lettres l'informant d'un projet de développement touristique qui impliquerait la démolition de bâtiments historiques. Le délégué du Mexique a informé le Comité qu'un décret avait été publié dans le Journal officiel de Puebla le 13 août 1993, en vue de l'élaboration d'un plan de développement urbain, et non d'un plan de développement touristique ; visant un secteur spécifique de la ville, ce décret est un acte défini par la Loi générale sur les établissements humains, ...
Vieille ville d'Avila (Espagne) En octobre 1993, le Centre a été informé d'un projet de construction d'un nouveau pont sur le Rio Adajo, juste à l'extérieur de l'enceinte historique de la ville d'Avila, près du pont romain. L'ICOMOS a indiqué que le nouveau pont nuirait directement à la vue sur la ville. La délégation espagnole a indiqué au comité qu'elle attendait des informations complémentaires des autorités municipales concernées. Dès réception de ces informations demandées par le Centre il y a peu de temps, un rapport conséquent lui sera transmis. Le Comité a exprimé sa ...
Cathédrale de Burgos (Espagne) Le Comité a pris note des informations reçues de la part des autorités nationales et locales, confirmant la création d'un Conseil consultatif pour la cathédrale comprenant des représentants du Ministère, de la Culture, des autorités régionales et locales, de l'Université, etc. Ce Conseil a établi un plan directeur pour la cathédrale qui définit les priorités pour tous les travaux de restauration et autres interventions.
Mur d'Hadrien (Royaume-Uni) Le Comité a exprimé sa préoccupation concernant le projet de sentier au sommet du Mur d'Hadrien, sentier qui porterait atteinte aux valeurs archéologiques du site. En conséquence, il a chargé le Centre d'en informer les autorités du Royaume-Uni.
Ville hanséatique de Lübeck (Allemagne) Le délégué de l'Allemagne a informé le Comité que l'invitation faite à l'ICOMOS de visiter la Ville hanséatique de Lübeck a été repoussée après les prochaines élections municipales.
Port de Bahla (Oman) Le délégué d'Oman a informé le Comité que les autorités étudiaient les travaux de restauration nécessaires à effectuer sur le Fort de Bahla et qu'un rapport serait présenté au Centre dès que possible.
Sites : Fort de Bahla
Santa Maria Maggiore/San Giovanni Latrano (Saint-Siège) L'observateur du Saint-Siège a informé le Comité que d'importants travaux de conservation avaient été effectués sur l'église Santa Maria Maggiore. L'observateur a également donné des détails sur un attentat terroriste qui a endommagé la basilique San Giovanni Latrano. Le Comité a exprimé son inquiétude devant le fait que le patrimoine culturel était la cible d'actions terroristes et a transmis sa sympathie aux autorités du Vatican.
Pueblo de Taos (États-Unis d'Amérique) Le Comité a rappelé que l'ICOMOS avait présenté un rapport au Bureau, à sa dix-septième session, sur l'état de conservation de Pueblo de Taos. Le Comité a pris note des informations que lui a adressées le Gouverneur de Pueblo de Taos et a exprimé son inquiétude devant les menaces qui pèsent sur le site et les traditions locales, notamment le projet d'extension de l'aéroport de Taos. Le Comité a chargé le Centre de faire part de ses sentiments au gouvernement des États-Unis et de lui demander des informations détaillées sur la conservation et la ...
Sites : Taos Pueblo
Casbah d'Alger (Algérie) Le rapporteur sortant a informé le Comité des grandes lignes du rapport fourni par les autorités algériennes au sujet des mesures réglementaires et d'aménagement urbain, déjà prises ou en cours d'élaboration, pour la sauvegarde et la réhabilitation de la Casbah d'Alger. Ce rapport a été remis à l'ICOMOS pour évaluation et suivi.
Sites : Casbah d'Alger
Camp de concentration d'Auschwitz (Pologne) A la suite des remarques faites par l'observateur de Tunisie, le Comité a recommandé que le Centre étudie l'intégrité de ce bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1979 et en informe le Bureau à sa prochaine session.
Angkor (Cambodge) Un nouveau gouvernement a maintenant été constitué et cherche activement à établir une coopération avec des partenaires de la communauté internationale en vue de la reconstruction et du développement du pays. Le Secrétariat de l'UNESCO a déployé tous les efforts possibles pour aider le nouveau gouvernement à faire face aux engagements que le Chef de l'Etat, Sa Majesté Norodom Sihanouk, a pris au moment de l'inscription d'Angkor sur la Liste du patrimoine mondial en péril. En ce qui concerne la première recommandation formulée par le Comité au moment de l'inscription, à ...
Sites : Angkor
Vieille ville de Dubrovnik (Croatie) Le Secrétariat a rappelé l'action entreprise par l'UNESCO en coopération avec des spécialistes croates et a indiqué que les brochures préparées conjointement avec les autorités nationales se sont avérées un excellent support promotionnel. Diverses mesures de sauvegarde ont été prises définition d'une méthodologie de la restauration organisation de cours de formation pour architectes croates en France et en Italie ; achat d'équipement et de matériaux pour la restauration des toitures. Ces actions de l'UNESCO, entreprises en liaison avec ...
Sainte-Sophie (Turquie) Au cours de la visite officielle du Directeur général de l'UNESCO en Turquie en avril 1993, les autorités turques ont attiré son attention sur l'état de détérioration de Sainte-Sophie. En conséquence, une mission financée par l'UNESCO a été effectuée pour évaluer l'état de conservation de Sainte-Sophie. Elle a conclu que l'édifice ne court pas de dangers sérieux. Toutefois, il est proposé de mettre en place un système de contrôle, notamment en ce qui concerne tout mouvement susceptible d'affecter la stabilité de l'édifice. Le rapport d'évaluation de la ...
L'Ermitage, Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie) A la demande des autorités de la Fédération de Russie, le Directeur général de l'UNESCO a décidé de lancer un grand projet en vue de la réhabilitation du Musée de l'Ermitage. Deux missions ont été organisées cette année avec la participation d'experts du Kimbell Art Museum d'Houston et du Metropolitan Museum de New York. De plus, l'UNESCO a fait appel à une société d'ingénieurs-­conseil d'Edimbourg, au Royaume-Uni, pour définir les différents éléments d'un programme de réhabilitation du Musée de l'Ermitage. Ce groupe d'architectes ...
Vieille ville fortifiée de Shibam (Yémen) Evoquant les pluies torrentielles du printemps qui ont endommagé un certain nombre de maisons de la ville de Shibam, le Directeur de la Division du patrimoine culturel physique a fait une présentation avec le délégué d'Allemagne de diapositives récemment prises sur le site par un cinéaste allemand. Tous deux ont insisté sur les diverses menaces qui pèsent sur Shibam. Ils ont attiré l'attention des membres du Comité sur l'importance d'une assistance d'urgence pour aider à la réparation des réseaux d'assainissement, à la remise en état des systèmes ...
Kizhi Pogost (Fédération de Russie) A la dix-septième session du Bureau, l'ICOMOS a fait part de sa participation aux efforts de conservation de Kizhi Pogost et indiqué qu'une mission d'experts serait entreprise sur le site. Le Bureau a approuvé une demande d'assistance technique pour financer cette mission grâce à des fonds fournis au titre du Plan Vert canadien. La mission a été effectuée au cours de l'été 1993 et l'on dispose maintenant d'un rapport complet. En collaboration avec leurs homologues russes, les membres de la mission ont étudié des questions telles que la protection ...
Sites : Kizhi Pogost
Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie) L'ICOMOS a présenté à la dix-septième session du Bureau un rapport sur son étude des facteurs relatifs à la détérioration constante de l'environnement physique de la ville. Le Bureau a appuyé la recommandation de l'ICOMOS visant à chercher par tous les moyens à encourager les échanges entre les spécialistes locaux et les experts de l'extérieur. Une mission de l'ICOMOS, entreprise en juin 1993, a identifié les principaux problèmes suivants : fonds publics insuffisants, évolution du rôle de la ville, problèmes de logement et d'environnement, ...
Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) A sa dix-septième session, le Bureau a discuté des problèmes que pose la construction d'une salle de sports sur le site du patrimoine mondial et a fait part aux autorités espagnoles de son inquiétude à ce sujet. Les autorités municipales, régionales et nationales sont récemment parvenues à un accord. L'ICOMOS a étudié le projet révisé et juge qu'il est maintenant en harmonie avec son environnement historique. Le Comité a fait part de sa satisfaction aux autorités espagnoles pour leur action en faveur du maintien de l'intégrité du ...
Vallée de Kathmandu (Népal) Une mission conjointe UNESCO/ICOMOS a été effectuée en novembre 1993 pour évaluer les activités de conservation actuelles et passées, examiner les limites et vérifier la possibilité d'établir des zones tampons, vérifier l'inventaire des monuments, estimer l'aide que peuvent apporter les autorités nationales et municipales et évaluer les propositions d'améliorations à la Loi sur la préservation des monuments anciens. Les conclusions de la mission insistent sur l'urgence permanente de la situation et ont défini seize domaines à améliorer pour maintenir ...
Site archéologique de Joya de Ceren    675 El Salvador            C(iii) (iv) Le Comité a inscrit le site conformément aux critères (iii) et (iv) mais a noté la fragilité des vestiges archéologiques et a recommandé d'accorder une attention particulière à la conservation du site.
Bamberg 624 Allemagne (ii) (iv) Le Comité a inscrit le site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii) et (iv).
Ensemble du Monastère de Maulbronn 546 rev Allemagne C(ii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii) et (iv).
Tombe d'Humayun, Delhi 232 Inde C (ii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du-patrimoine mondial conformément aux critères (ii) et (iv).
Qutb Minar et ses monuments, Delhi 233 Inde C (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv).
Ensemble archéologique du méandre de la Boyne  659 Irlande C(i) (iii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (i), (iii) et (iv). I l a invité les autorités irlandaises à contrôler soigneusement tout aménagement futur à l'intérieur du site ainsi qu'à ses abords et à faire participer l'ICOMOS à la planification de la conservation et de la gestion du site.
Himeji-jo 661 Japon C(i) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (i) et (iv).
Sites : Himeji-jo
Monuments bouddhistes de la région d'Horyu-ji 660 Japon C(i) (ii) (iv) (vi) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (i), (ii), (iv) et (vi).
Yakushima 662  Japon  N(ii) (iii) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii) et (iii), en tenant particulièrement compte des valeurs sacrées que représentent les forêts anciennes de Yakusugi. Il a pris note de la déclaration des autorités japonaises selon laquelle un comité de coordination avait été établi pour le site. Le Comité a appuyé la suggestion formulée dans le rapport de l'UICN concernant les mesures de suivi et ...
Sites : Yakushima
Shirakami-Sanchi 663  Japon  N(ii) Le Comité a inscrit ce site de forêt primitive de hêtres restée intacte, conformément au critère (ii), en notant que les autorités japonaises avaient intégré au site la zone tampon originelle et qu'une nouvelle carte présentait les limites révisées. Il a également pris note des progrès enregistrés dans le renforcement du statut légal et la préparation d'un plan de gestion et a signalé qu'il serait souhaitable d'effectuer une mission de contrôle de l'avancement des activités dans trois ans environ. Le délégué du Japon a remercié le ...
Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino 554bis Mexique N(iv) Le Comité a reconnu la valeur universelle de ce site en tant que réserve de baleines grises et d'autres espèces importantes et il a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv). Le Comité a signalé qu'il fallait améliorer sensiblement l'infrastructure nécessaire à la gestion du site et développer les activités éducatives et promotionnelles, selon les propositions détaillées du rapport d'évaluation technique de ...
Centre historique de Zacatecas 676 Mexique C(ii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii) et (iv).
Peintures rupestres de la Sierra de San Francisco 714 Mexique C(i) (iii) La proposition originelle du site mixte d'El Vizcaino a été, sur recommandation du Bureau, soumise à nouveau sous deux propositions d'inscription séparées. Le Comité a inscrit le site culturel des Peintures rupestres de la Sierra de San Francisco conformément aux critères (i) et (iii).
Parc national de Tongariro 421 rev Nouvelle-Zélande C(vi) N(ii) (iii) Le Comité a rappelé que ce site avait été à l'origine proposé pour inscription en tant que bien mixte. Toutefois, il avait été inscrit en 1990, au seul titre des critères naturels (ii) et (iii). Au moment même où le Comité procédait à la révision des critères du patrimoine culturel, il a demandé aux autorités néozélandaises de soumettre une nouvelle proposition d'inscription en tant que bien mixte. La dix-septième session extraordinaire du Bureau a examiné la proposition d'inscription révisée et l'a ...
Missions jésuites de la Santísima Trinidad de Paraná et Jesús de Tavarangue 648  Paraguay C(iv)  Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv). Le Comité a invité le Brésil, l'Argentine et le Paraguay à considérer une inscription conjointe des missions jésuites situées sur leur territoire. Le délégué du Brésil s'est déclaré favorable à une mise en commun des efforts en matière de conservation et a annoncé que des initiatives étaient en cours dans le cadre du ...
Eglises baroques des Philippines 677 Philippines C(ii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii) et (iv).
Parc marin du récif de Tubbataha 653 Philippines N(ii) (iii) (iv) Le Comité a inscrit le Parc marin du récif de Tubbataha conformément aux critères (ii), (iii) et (iv), comme étant l'un des récifs coralliens exceptionnels de la région et a exhorté les autorités philippines à fournir des fonds pour la gestion du site. Le délégué des Philippines a déclaré qu'elles feraient de leur mieux pour assurer le financement de la gestion du site.
Biertan et son église fortifiée 596 Roumanie  C(iv) Le Comité a inscrit le site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv). Le Comité a cependant fermement recommandé que le paysage environnant soit protégé de manière appropriée et il a invité l'État partie à considérer l'extension de la zone tampon.
Monastère d'Horezu 597 Roumanie C(ii) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (ii).
Eglises de Moldavie 598 Roumanie C (i)(iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (i) et (iv), en notant particulièrement la valeur des peintures murales extérieures.
Ensemble architectural de la Trinité saint-Serge à Sergiev Posad 657            Fédération de Russie C(ii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii) et (iv).
Vlkolinec     622 rev  République slovaque C(iv) (v) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (iv) et (v). Le Comité a félicité l'ICOMOS de son étude comparative sur "Les villages traditionnels du Bassin des Carpates et de ses alentours", réalisée en collaboration avec des spécialistes de tous les pays concernés.
Sites : Vlkolínec
Spissky Hrad et ses monuments culturels associés 620 rev République slovaque C (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv).
Banská Stiavnica 618 rev République slovaque C(iv) (v) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (iv) et (v).
Ensemble archéologique de Mérida  664 Espagne C(iii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (iii) et (iv).
Monastère royal de Santa Maria de Guadalupe 665 Espagne C(iv) (vi) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (iv) et (vi).
Le Chemin de Saint-Jacques­-de-Compostelle 669 Espagne C(ii) (iv) (vi) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii), (iv) et (vi). En réponse à une suggestion du Bureau, le délégué de l'Espagne a informé le Comité que son pays désirait maintenir les sites déjà inscrits de Saint­Jacques-de-Compostelle et de la Cathédrale de Burgos comme des biens séparés sur la Liste du patrimoine mondial, étant donné leur caractère individuel unique et particulier. Le délégué de la France a informé le Comité que des discussions étaient ...
Birka et Hovgarden 555 Suède C(iii) (iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (iii) et (iv).
Forges d'Engelsberg 556 rev  Suède C(iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv).
Coro et son port 658 Venezuela C(iv)(v) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv). Le délégué de l'Allemagne a fait remarquer que la réalisation d'une étude comparative sur les villes coloniales d'Amérique latine permettrait d'avoir un aperçu plus clair sur cette question.
L'ensemble des monuments de Hué 678 Viêt Nam C(iv) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément au critère (iv), mais a décidé que l'inscription ne prendrait effet qu'après réception d'une Liste indicative pour le Viêt Nam. Dans leur lettre du 9 décembre, les autorités vietnamiennes ont fourni la Liste indicative demandée. Ce bien a donc été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial.
Ville historique de Zabid 611  Yémen C(ii) (iv) (vi) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (ii), (iv) et (vi) . Il a recommandé que les autorités renforcent la conservation et la gestion du site en consultation avec l'ICOMOS.
Fossiles d'Ipolytarnoc 667 Hongrie Le Comité a reconnu l'importance de ce site sur le plan national mais a décidé qu'il ne répondait pas aux critères requis pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial.
Sanctuaire de Wild Ass 650 Inde Le Comité a considéré que ce site, malgré son importance sur le plan national, ne répondait pas aux critères d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial.
Cèdres du Liban 646 Liban Le Bureau a reconnu le caractère sacré des Cèdres du Liban. Toutefois, le site proposé est trop petit pour conserver son intégrité et le Comité a donc estimé qu'il ne répondait pas aux critères naturels du patrimoine mondial. Le délégué du Liban a informé le Comité que des démarches étaient en cours pour préparer une future proposition d'inscription d'un paysage culturel à l'étude pour la Vallée de Qadisha et comprenant un bosquet de Cèdres du Liban.
Parc national de Cuc-Phong 673 Viêt Nam Le Comité a reconnu l'importance de ce site en tant que premier Parc national au Viêt Nam. Toutefois, le site ne répond pas aux critères culturels ou naturels de valeur universelle exceptionnelle et n'a donc pas été recommandé pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial. Au cours de la visite de contrôle effectuée par l'UICN sur le terrain, il a été noté que d'autres sites forestiers pourraient répondre aux critères et faire l'objet d'une étude.
Parc national des Everglades (États-Unis d'Amérique) Les considérations et recommandations du Comité concernant l'état de conservation de ce site figurent au point X.2 du présent rapport.
XI.3. Après avoir examiné les propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial, le Comité a étudié la Section I du document WHC-93/CONF.002/7. XI.4. Le Comité a pris note des remarques faites par le Secrétariat à ce sujet et des résultats d'une analyse des Listes indicatives qui ont été soumises par les États parties depuis plusieurs années. Le Comité a noté avec préoccupation le nombre limité de Listes indicatives en conformité avec les paragraphes 7 et 8 des Orientations et il a confirmé l'importance de ces listes à des fins de planification, d'analyse comparative des ...
XI.1 Le Comité a pris note de l'avis des autorités australiennes selon lequel les questions soulevées par le Bureau à sa dix-septième session, concernant la proposition d'inscription n° 368bis relative à l'extension des Forêts humides du Centre-Est de l'Australie, sont en cours de résolution et feront l'objet d'un complément d'information lors de la prochaine réunion du Bureau.
XI.2. En ce qui concerne la proposition d'inscription du Centre Historique de Boukhara (Ouzbékistan) (602 rev), le Comité a signalé que ce bien avait été présenté par l'ex-URSS et qu'il avait été inclut dans sa Liste indicative. Cette liste indicative n'a pas été reconfirmée par les autorités de l'Ouzbékistan pour ce qui est des biens culturels placés sur leur territoire. En conséquence, le Comité a décidé que l'inscription selon les critères (ii), (iv) et (vi) ne prendrait effet qu'à la présentation de la Liste indicative.
I Sassi di Matera 670 Italie C(iii) (iv) (v) Le Comité a inscrit ce site sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux critères (iii), (iv) et (v).  
XII.1 Le Comité a adopté le budget suivant pour 1994 et a pris note du budget provisoire pour 1995. Budget approuvé pour 1994 et budget provisoire pour 1995   Rubriques 1994 approuvé US$ 1995 provisoire US$ 1. Assistance préparatoire 150,000 150,000 2. Etudes thématiques globales et régionales - réunions 40,000 40,000 3. Suivi     a) Réunions de méthodologie 65,000   Villes du patrimoine mondial 15,000   b) Mise en œuvre de programmes ...
XII.3 Après avoir approuvé le budget pour 1994, le Comité a adopté les deux recommandations et décisions suivantes concernant l'exécution de ce budget Le budget du Suivi, prévu aussi bien pour un suivi sur le terrain que pou :r des ateliers de coordination pour les gestionnaires de sites, sera réparti en observant un équilibre dans les allocations de ressources entre les programmes naturels et culturels. Dans le budget de 340.000 dollars EU pour la rubrique "Autres" est inclu le soutien pour les centres et les séminaires de formation (par ex. Mweka, Tanzanie) dans des pays en ...
XII.4 Le Comité a aussi décidé que : Un bilan serait présenté par le Directeur du Centre du patrimoine mondial à la fin de chaque année ; Une somme de deux millions de dollars du crédit non affecté du Fonds sera bloquée afin de créer une Réserve de garantie ; Le Président est autorisé à approuver en 1994 jusqu'à 20% du budget provisoire de l'année 1995 en vue de dépenses pour 1995, au cas où cela s'avérerait nécessaire pour le bon déroulement du programme, et à condition non seulement de respecter les limites de fonds disponibles, mais aussi de veiller à ce que les dépenses soient en ...
XIII.2 Après étude des demandes de coopération technique, plusieurs délégués ont rappelé que le Comité, au cours de sa seizième session, avait signalé la nécessité d'une évaluation systématique des activités en faveur du patrimoine mondial. A ce sujet, le délégué de l'Allemagne a proposé que le Centre prépare des rapports biennaux à présenter au Comité et traitant de la mise en oeuvre de l'assistance internationale fournie par le Fonds du patrimoine mondial. Le délégué a fait remarquer que ces informations sont d'une importance capitale pour l'évaluation de demandes successives concernant ...
XIII.1 Le Comité a examiné le document WHC-93/CONF.002/10rev., daté du 5 décembre 1993 et le Rapporteur du Bureau sortant a présenté un rapport sur les demandes d'assistance internationale approuvées par le Bureau ainsi que sur les recommandations suivantes à l'intention du Comité A. Assistance technique Patrimoine naturel Parc naturel de Sangay (Eauateur)Le Comité a rappelé que le Parc national de Sangay figure sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Comme prévu, l'UICN a présenté un rapport de suivi sur le site. Le Comité a approuvé une demande de 28.500 $EU pour de ...
B. Formation Patrimoine naturel Ecole de formation de spécialistes de la faune sauvage, Garoua (Cameroun)Le Comité a étudié une demande de 43.667 $EU pour un séminaire de formation qui doit se tenir au Cameroun en 1994. Le Comité a approuvé l'attribution d'une somme de 35.000 $EU, en attendant l'approbation par le Centre d'informations plus détaillées et d'une justification de l'estimation des coûts. Cours de formation par l'ENGREF (France)Le Comité à étudié une demande de 40.000 $EU et, après une longue discussion, a approuvé l'attribution d'une somme de 30.000 $EU pour un cours ...
C. Assistance d'urgence Patrimoine culturel Vieille ville fortifiée de Shibam (Yémen)Après avoir pris connaissance du rapport présenté par le Secrétariat sur l'état de conservation de Shibam, rapport qui décrivait clairement une situation d'urgence, le Comité a approuvé la demande d'assistance d'urgence d'un montant de 40.500 $EU pour des mesures d'urgence concernant le système d'assainissement de Shibam (30.500 $EU) et des services d'experts en ce domaine (10.000 $EU). Le Comité a demandé au Centre d'informer les autorités yéménites qu'elles pouvaient soumettre une nouvelle demande ...
XIV.1. L'ancien Rapporteur du Comité a présenté le document de travail WHC-93/CONF.002/11, qui contient une version révisée des Orientations devant guider la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial. Ce texte tient compte du souhait du Comité, formulé à sa seizième session à Santa Fé en 1992, d'incorporer les Orientations stratégiques aux Orientations, selon les propositions de deux États parties, l'Italie et les États-Unis d'Amérique. Il a expliqué que le Bureau, à sa dix-septième session (à Paris, en juin 1993), avait étudié les propositions de modifications qui lui avaient ...
XVI.1 Le Comité a examiné le document WHC-93/CONF.002/9 ainsi que le document d'information WHC-93/CONF.002/INF.4. Le Comité a rappelé les décisions prises lors de sa seizième session à Santa-Fé, Nouveau-Mexique, en 1992, d'inclure les paysages culturels sur la Liste du patrimoine culturel et de réviser les critères culturels des Orientations. Le Comité a pris note des résultats de la réunion d'experts qui s'est tenue en octobre 1993 à Templin, Allemagne, à la demande du Comité. Celui-ci a apprécié la façon dont le Centre du patrimoine mondial a organisé cette réunion, avec l'aide ...
XVII.1 Le Comité a décidé que la dix-huitième session du Bureau du Comité du patrimoine mondial se tiendrait au Siège de l'UNESCO, à Paris, du 4 au 9 juillet 1994. Le Comité a adopté l'ordre du jour provisoire pour la dix-huitième session du Bureau, tel qu'il figure dans le document WHC-93/CONF.002/12, avec un point supplémentaire à l'ordre du jour intitulé "Projets d'assistance internationale - Rapports et Evaluation". XVII.2 Le délégué de la Thaïlande a transmis l'invitation de son Gouvernement pour tenir la dix-huitième session du Comité en Thaïlande. Le représentant du ...
XVIII.1 Le délégué de la Colombie a insisté sur la nécessité d'analyser l'esprit et les objectifs de la Convention du patrimoine mondial dans le cadre des événements récents et des négociations concernant les questions relatives à l'environneront, notamment le résultat de la CNUED qui s'est tenue à Rio de Janeiro. Le délégué a demandé au Secrétariat de préparer pour la prochaine réunion du Bureau un document de réflexion sur les relations possibles entre le concept de patrimoine naturel mondial et la notion de développement convenable, ainsi que les, liens entre la Convention du ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1 Requests on which the Bureau took a decision A.1.1 Preparatory assistance A.1.1.1 Réserve naturelle de Faune à Okapi de l'Ituri (Zaire) The Bureau took note of the preparatory assistance request by Zaire being reduced from US$15,000 to US$10,000. Further, following the advice of a WWF project at the site, the Bureau decided to further reduce this sum to US$ 3,000. It was noted that the current level of legal protection was inadequate and the site should be upgraded to National Parks legislation prior to an eventual ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1  Requests on which the Bureau took a decision A.1.2  Technical co-operation A.1.2.1  Technical assistance request for Lake Malawi National Park (Malawi) The Bureau approved a technical assistance request for a total of US$ 16,000 subject to the Government of Malawi making full payment of its dues to the World Heritage Fund. The project involves the purchase of equipment (boats, tents, diving equipment, life jackets and binoculars) for Lake Malawi National ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1 Requests on which the Bureau took a decision A.1.2 Technical co-operation A.1.2.2 Manu National Park (Peru) The Bureau approved a sum of US$ 20,000 for a technical cooperation request for Manu National Park to be implemented by the park director and financially administrated by the Peruvian Foundation for the Conservation of Nature, which is also supporting the project. The Bureau furthermore recalled that IUCN gave a state of conservation report on the site some years ago and that other projects (WWF and GEF funding) are carried out at ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1  Requests on which the Bureau took a decision A.1.2  Technical co-operation A.1.2.3 Huascaran National Park (Peru) The Bureau approved a sum of US$ 20,000 for a project at Huascaran National Park involving staff training in ecology, public awareness, a seminar involving local peoples and an environmental education workshop, as well as the publication of interpretative material for the ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1  Requests on which the Bureau took a decision A.1.2  Technical co-operation A.1.2.4 Sangay National Park (Ecuador) The Bureau recalled that Sangay National Park was inscribed on the List of World Heritage in Danger at the sixteenth session of the World Heritage Committee in Santa Fe. The Bureau deferred a decision on this US$28,500 project until the monitoring report has been examined at the seventeenth session of the ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1  Requests on which the Bureau took a decision A.1.2 Technical co-operation A.1.2.5 Mount Nimba (Guinea) The Bureau examined a request for US$45,000 for the World Heritage Site in Danger. It recommended a reduction of the project to US$30,000 and deferred a decision until the monitoring report is presented at the seventeenth session of the ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1  Requests on which the Bureau took a decision A.1.2 Technical co-operation A.1.2.6 Mount Kilimanjaro (Tanzania) The Bureau examined a technical cooperation request for US$25,000 received by IUCN just prior to the meeting. IUCN informed the Bureau, that the management plan for the site has been completed. This project involves some limited road construction, a parking area and a new hiking trail to better serve visitors to the Park. The Bureau approved the sum ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1 Requests on which the Bureau took a decision A.1.3 Training A.1.3.1 Sixteenth International Protected Areas Course (CATIE), Costa Rica The Bureau approved a sum of US$25,000 for this Protected Areas training course at CATIE, Costa Rica, with the recommendation that World Heritage managers receive priority for ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.1 Requests on which the Bureau took a decision A.1.4 Emergency Assistance A.1.4.1 Garamba National Park (Zaire) The Bureau recalled that this site was removed from the List of World Heritage in Danger at the sixteenth session of the Committee. The Bureau discussed the request for US$20,000 and approved the sum of US$10,000. The Bureau noted that the emergency circumstances under which this request was originally submitted have changed substantially and therefore requested the World Heritage Centre to write to IZCN and request further ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.2 Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee A.2.1 Technical co-operation A.2.1.1 Dja Faunal Reserve (Cameroon) The Bureau noted the request for a sum of US$40,000 submitted by the Government of Cameroon. However, since Cameroon has not paid its dues to the Fund since 1986/87, the Bureau did not examine the ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.2 Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee A.2.1 Technical co-operation A.2.1.2 Vallee de Mai (Seychelles) The Bureau examined the request from the Seychelles for the construction of a Visitor Information Centre in this World Heritage site. The Bureau was concerned about: the size of the site, the location of the Visitor Centre in the site, and noted the fact that construction had commenced despite previous concerns raised by the Bureau regarding size of the structure and its view that the development may ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.2 Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee A.2.1 Technical co-operation A.2.1.3 Technical assistance request for La Amistad World Heritage site (Costa Rica/Panama) The Bureau noted the request of the Costa Rican authorities for US$50,000 for the site. However, as agreement on the proposed new boundaries for the site have not been received by the Centre and Costa Rica has not paid its dues to the Fund, the request was deferred. The Bureau requested IUCN to organize with its regional office in Costa Rica, a ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.2 Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee A.2.1 Technical co-operation A.2.1.4 Komodo National Park (Indonesia) The Bureau reviewed a request for US$49,500 for Komodo National Park and recommended that the Committee approve US$37,000, deleting a proposal for staff training. It was noted that the Park authorities are planning to set up a training programme which would be a duplication of this activity. The project, prepared in cooperation with UNESCO's ROSTSEA Office, has three objectives: to provide ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.2  Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee A.2.2 Training A.2.2.1  School for the Training of Wildlife Specialists (Cameroon) The Bureau discussed a training request of US$ 43,667 and recommended the approval of US$35,000 pending more detailed information on the programme of the course and justification of the estimated ...
[Uniquement en anglais] A. NATURAL HERITAGE A.2  Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee A.2.2 Training A.2.2.2 Training Course to be held in Côte d'Ivoire The Bureau discussed a request for US$40,000 for the organization of a training course provided by the ''Ecole nationale du genie rural, des eaux et des forets" (ENGREF). There was considerable discussion about this course. The Bureau raised concerns about the cost effectiveness of the programme and the results received in relation to the future management of World Heritage sites. ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.1 Requests on which the Bureau took a decision B.1.1 Preparatory assistance B.1.1.1 Preparation of nomination for the Ancient City of Xi'an (China) The Delegate from China informed the Bureau that China is preparing a revised tentative list for cultural heritage and that the City of Xi'an is included in this revised tentative list. The Bureau approved the amount of US$ 15,000 for preparatory assistance for the organization of an international symposium to discuss issues such as management and conservation of Xi'an and to examine and ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.1 Requests on which the Bureau took a decision B.1.2 Technical Cooperation B.1.2.1 The Mogao Caves (China) The Bureau approved the amount of US$ 20,000 for the purchase of a polarization microscope for the systematic research of the degradation of the mural paintings in the caves.
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.1 Requests on which the Bureau took a decision B.1.2 Technical Cooperation B.1.2.2 Cartagena (Colombia) In discussing the request for technical assistance for Cartagena, the Bureau commended the systematic approach of the conservation efforts in Cartagena and was very pleased to note that earlier World Heritage assistance has led to very concrete results. The Bureau approved the amount of US$ 19,000 for the services of national and international experts for the preparation of a Master Plan for the Historical Centre of ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.1 Requests on which the Bureau took a decision B.1.3 Training B.1.3.1 National training activity at the Mogao Caves (China) The Bureau approved the amount of US$ 20,000 for the organization of a training course on the Preservation Techniques in Environmental Monitoring and Mural Colour Analysis and the utilization of a polarization microscope. The Bureau suggested that the Chinese authorities invite to this training course specialists and participants from other countries in the region such as Sri Lanka and India, so that the ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.1 Requests on which the Bureau took a decision B.1.3 Training B.1.3.2 Riksantikvaren, Directorate for Cultural Heritage, Norway: International Training Course on Wood Conservation Technology, 1994 The Bureau approved the amount of US$ 25,000 for fellowships for participants from States Parties in development and transition in the International Course on Wood Conservation Technology in Norway. The Bureau requested the course organizers to report on the results of the course and its impact on World Heritage ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.1 Requests on which the Bureau took a decision B.1.4 Emergency assistance B.1.4.1 Peking Man Site at Zhoukoudian (China) The Bureau approved the amount of US$ 26,000 for emergency assistance for emergency measures to prevent the collapse of some of the caves which suffered considerable damage due to unusually heavy rains in 1992/1993. The Bureau requested the Chinese authorities to limit expenditure under World Heritage assistance for local labour as much as ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.2 Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee B.2.1 Technical co-operation B.2.1.1. Serra da Capivara National Park (Brazil) The Bureau considered a request for technical assistance for the amount of US$ 53,000 for the site of Serra da Capivara in Brazil which consisted of two components: 1. Assistance for taking measures in three of the most visited sites in the Park (Toea do Baixao do Perna I, Toea do Baixao da Vaca and Sitio do Meio) with the double objective of protecting the paintings and at the same ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.2 Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee B.2.1 Technical co-operation B.2.1.2 Old Havana and its fortifications (Cuba) The Bureau considered a request for technical assistance for the amount of US$ 55,000 for restoration and consolidation works in three buildings around La Plaza Vieja in Havana (Cine Havana, Cafe Taberna and Colegio del Santo Angel). The Bureau decided to bring this request forward to the Committee with the recommendation to consider this request on the basis of the results ...
[Uniquement en anglais] B. CULTURAL HERITAGE B.2 Requests for which the Bureau formulated a recommendation to the Committee B.2.1 Technical co-operation B.2.1.3 Cliffs of Bandiagara - Land of the Dogons (Mali) The Bureau decided to recommend the Committee to approve the amount of US$ 42,000 for a pilot inventory project in three of the 300 villages in the site, each one representative of one of the human settlements of the three zones that characterize the site (the plateau, the eroded cliffs and the ...
top