Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Administration
Assistance internationale
Budget
Communauté
Communication
Conservation
Convention du patrimoine mondial
Credibilité de la Liste du ...
Inscriptions sur la Liste du ...
Liste du patrimoine mondial en péril
Listes indicatives
Mécanisme de suivi renforcé
Méthodes et outils de travail
Orientations
Partenariats
Rapport périodique
Rapports
Renforcement des capacités
Valeur universelle exceptionnelle








72 Décisions
0 Résolutions
Année (début) : 1990close
Année (fin) : 1990close
Par année
22. Le Bureau a rappelé qu'au moment de l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en 1981, le Comité savait qu'il était question d'exploiter le riche gisement de fer situé dans la partie nord de. la Réserve naturelle intégrale du Mont Nimba en Guinée. Il existait maintenant un projet fort intéressant pour l'industrie de l'acier en Europe, au Japon et aux États-Unis et qui devait être financé essentiellement par des consortiums miniers français, japonais et améri­cains. Ce projet impliquait le prolongement d'une voie ferrée existante à partir du versant ...
29. Le Bureau s'est déclaré préoccupé face à la dégradation du site par un tou­risme non réglementé et la pollution des eaux et a donc prié le Secrétariat de contacter les autorités turques et de leur demander (a) de déclarer ce site parc national dans les meilleurs délais, comme l'avait recommandé le Comité lors de son inscription en 1988 et (b) d'organiser un atelier national pour examiner les diverses menaces pesant sur le site en vue de l'élaboration d'un plan de gestion. 30. Le Bureau a également pris note des informations relatives à l'état de conservation du Parc national des ...
19. Le conseiller régional pour l'Europe de l'UICN a informé le Bureau de ce que la série de mesures destinées à lutter contre l'accroissement de l'ensablement de la Baie, qui avaient été annoncées par le Président Mitterrand en 1983, n'avaient pas encore été mises en oeuvre. Les prés-salés progressaient dans la Baie à un rythme de 30 ha par an, ce qui, selon des études antérieures, pourrait avoir pour conséquence que le Mont-Saint-Michel ne serait plus une île à la fin de 1991, dégradant ainsi l'environnement naturel du monument culturel du Mont-Saint-Michel. En outre, les autorités ...
Le Bureau a noté qu'à la suite de la diffusion du rapport de la treizième session du Comité, les autorités australiennes avaient informé le Secrétariat que, bien qu'il ne fût pas tout à fait juste de dire que des dispositions législatives avaient été adoptées pour révoquer tous les droits d'extraction sur le site, elles garantissaient qu'aucune activité n'aurait lieu qui pourrait menacer les valeurs du patrimoine mondial des Territoires vierges de Tasmanie.
Le Bureau a noté la nécessité de réexaminer les limites originelles de ce site. Plusieurs réserves indiennes incluses dans la proposition d'inscription initiale avaient depuis lors subi des dégradations liées à des projets d'extrac­tion de charbon et de construction de routes et n'étaient pas gérées dans des buts de conservation. Faute de définition des zones de conservation, un habitant autochtone qui essayait de s'opposer au braconnage avait été récemment tué d'un coup de fusil. Le Bureau a recommandé que le Président entre en rapport avec les autorités costariciennes afin qu'elles ...
Le Bureau a noté que le Président avait approuvé l'allocation d'un montant de 7.500 dollars au titre de l'assistance préparatoire en vue d'élaborer un projet de coopération technique pour le développement d'une zone tampon qui pourrait profi­ter à la population locale vivant autour du parc. Entre-temps, toutefois, le Bureau s'est inquiété de rapports faisant état de l'existence, dans la région, d'un important braconnage à but commercial touchant notamment les céphalophes de Maxwell. Il a été informé qu'une réunion devait avoir lieu à Abidjan (Côte d'Ivoire) le 27 juin 1990 avec ...
Le Bureau s'est déclaré particulièrement préoccupé par la capture de quelque 40.000 requins dans les eaux entourant le site du patrimoine mondial des îles Galapagos, et cela en utilisant comme appâts des otaries pêchées sur place. Bien que la capture des requins ait été temporairement stoppée à la suite des protesta­tions d'organismes internationaux, l'efficacité de l'interdiction restait incer­taine. Le Bureau a rappelé qu'une assistance préparatoire avait été fournie par le Fonds du patrimoine mondial en 1987 en vue de la proposition d'inscription en tant que partie ...
Le Bureau a noté avec satisfaction que, conformément à la demande du Comité lors de l'inscription de ce site en 1981, les autorités américaines avaient achevé de modifier la législation et ajouté au parc une bande côtière et un certain nombre de rochers et d'îles se trouvant au large. Le Bureau a félicité les autori­tés américaines d'avoir mis en oeuvre, les recommandations du Comité et leur a demandé de faire une proposition officielle d'inscription de ces extensions sur la Liste du patrimoine mondial. Toutefois, le Bureau a noté avec préoccupation les effets néfastes de, ...
Le Bureau a rappelé que ce site avait été envahi par des personnes apparte­nant à la tribu Bodo il y a environ un an et a dit sa préoccupation que la réserve soit toujours occupée, que sa flore continue d'être pillée et que le braconnage s'y poursuive. Le personnel local semble par ailleurs avoir abandonné le parc. Le Bureau a demandé au Secrétariat de poursuivre ses efforts pour obtenir un rapport des autorités indiennes sur l'état de conservation de ce site avant la prochaine session du Comité du patrimoine mondial. En fonction des informations reçues, le Comité pourrait ...
Le Bureau a été informé qu'un projet d'irrigation d'un montant de 30 millions de dollars, qui devait être mis en oeuvre avec l'assistance d'une société japo­naise et de la Banque asiatique de développement, pourrait détourner 75 % environ des eaux de la rivière Rapti qui forme la frontière nord du parc et qu'aucune étude sur les incidences de ce projet sur l'environnement n'avait été entreprise jusque-là. Le Bureau a rappelé qu'une somme de 80.000 dollars avait été fournie pour ce site en 1988-1989 par le Fonds du patrimoine mondial, et il s'est inquiété de savoir si l'exécution du ...
Le Bureau a rappelé que lors de l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial à la douzième session du Comité tenue à Brasilia (Brésil) en décembre 1988, le Comité avait noté que l'intégrité du site était sérieusement menacée mais que la situation semblait devoir s'améliorer rapidement grâce à la mise en oeuvre d'un projet de dix ans d'un coût de 27 millions de dollars et qui devait être financé par la CEE. Aussi, le Comité à sa douzième session a-t-il demandé à l'UICN de suivre la mise en oeuvre du projet de la CEE et de faire rapport sur les progrès enregistrés ...
Le Bureau a rappelé qu'en 1989 le Bureau et le Comité avaient l'un et l'autre exprimé leurs préoccupations concernant le projet de construction à travers le parc, et suivant le tracé d'une piste existante, d'une très grande route qui pourrait constituer une sérieuse menace pour les valeurs naturelles de ce site. Après la session du Comité en décembre, le Président du Sénégal, M. Diouf, avait écrit au Directeur général de l'Unesco pour lui donner l'assurance que le Sénégal tenait à sauvegarder le patrimoine naturel du site. Le représentant du Sénégal a informé le Bureau que, depuis l'envoi ...
A sa treizième session, en décembre 1989, le Comité s'était inquiété des coupes pratiquées dans le Parc du Château de Versailles. L'observateur de la France a informé le Bureau que, depuis, de violentes tempêtes avaient dévasté le parc, abattant plus de 1.200 arbres qui, fort heureusement, n'avaient pas endom­magé, dans leur chute, d'éléments de sculpture ou d'architecture. L'observateur de la France a ajouté que, désormais, la gestion des architectures et du parc de Versailles dépendait d'une seule et même direction qui menait actuellement une réflexion approfondie avec tous ...
Au cours de sa quatorzième session, le Bureau a appris la décision prise par les autorités italiennes de ne pas confirmer la candidature de Venise comme site de l'Exposition universelle de l'an 2000. Les membres du Bureau se sont réjouis de cette nouvelle et se sont vivement félicités du rôle déterminant joué par le Comité dans cette affaire.
Un membre du Bureau s'est inquiété de l'état de conservation des monuments de la Vallée de Katmandu. Le Secrétariat a informé le Bureau qu'une assistance d'urgence avait été octroyée aux autorités népalaises afin de réaliser les travaux de conservation nécessaires qui avaient déjà commencé. Le Bureau a demandé qu'un rapport sur ce site lui soit présenté en décembre, dans le cadre du rapport de suivi.
Un membre du Bureau a fait part de son inquiétude au sujet du projet d'aména­gement dont fait l'objet le Plateau des Pyramides, en Egypte ; projet visant, entre autres, à ériger un grand mur séparant un village d'habitations de la zone archéologique et à aménager un théâtre de plein air pour les spectacles de son et de lumière. Le Bureau a partagé cette inquiétude de voir des constructions mettre en péril ce site incomparable ; il a, en conséquence, demandé au Secrétariat d'adresser une lettre au Ministre de la culture de l'Egypte afin d'appeler son attention sur la nécessité de ...
[Uniquement en anglais] 47. The Bureau recommended that the Committee approve a request for technical assistance submitted by Yugoslavia for the purchase of computer and photographic equipment and equipment for the restoration of the mural paintings of the Monastery of Studenica, at a total cost of US$51,000. Concerning that same site, the Bureau asked the Yugoslav authorities to give it their formal assurance that the project to build a dam near the monastery had been ...
[Uniquement en anglais] 48. The Bureau considered a request by the United Republic of Tanzania for the purchase of a Land Rover and radio equipment at a cost of US$49,782 for use at the archaeological and palaeontological site of Olduvai in the Ngorongoro conservation area. The Bureau agreed in principle to make a favourable recommendation to the Committee concerning that request. However, before finalizing its recommendation, the Bureau asked the Tanzanian authorities to provide it with information, in time for it to be considered before the next session of the Committee, ...
7. Le Comité a adopté l'ordre du jour qui lui était proposé, tout en décidant d'examiner, dans le cadre des Questions diverses, la possibilité d'autoriser le Bureau à approuver le rapport du Comité devant être présenté à la prochaine Conférence générale de l'Unesco.
8. Madame Christina S. Cameron (Canada) a été élue Présidente du Comité par acclamation. Madame Vlad Borrelli (Italie) a été élue Rapporteur et les membres du Comité ci-après ont été élus Vice­-Présidents : Bulgarie, Mexique, Sénégal, Thailande et Tunisie.
15. Le Comité a examiné 19 propositions d'inscription et a décidé d'inscrire 17 biens sur la Liste du patrimoine mondial et un bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril, et de différer l'examen d'un bien. En outre, après examen des propositions respectives, il a décidé de l'extension d'un bien inscrit et de modifier les limites de deux autres biens déjà inscrits.
16. L'Allemagne a fait savoir au Comité qu'elle retirait les propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial concernant Wörlitz, Quedlinburg, Magdeburg et Dresde.
17. Les propositions d'inscription suivantes n'ont pas été prises en considération par le Comité, le Bureau ayant décidé d'en différer l'examen : El Vizcaino (Mexique), Vilnius et Staraya Nissa (URSS).
Te Wahipounamu­ - Zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande 551 Nouvelle-Zélande N(i)(ii)(iii)(iv) Le Comité a noté que ce bien engloberait désormais deux biens déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, le Parc national de Westland et du Mont Cook et le Parc national de Fiordland.
Parc national de Tongariro 421Rev Nouvelle-Zélande N(ii)(iii) Le Comité a félicité les autorités de Nouvelle-Zélande d'avoir renforcé la gestion et la protection de ce site, notamment en limitant les aménagements touristiques et en prenant davantage en compte les valeurs culturelles de Tongariro.
La Amistad 552 Panama N(ii)(iv) Le Comité a demandé au Secrétariat d'inviter les autorités du Panama et de Costa Rica à proposer l'inscription de ce bien et du bien déjà inscrit au Costa Rica comme site unique sous le nom de Talamanca-la Amistad, et de coopérer pour une gestion concertée de ce bien.
Parc national de Rio Abiseo 548 Pérou N(ii)(iv) (iii) Le Comité a noté que ce site présentait également des valeurs culturelles et qu'une information complémentaire serait fournie à cet égard par l'Etat partie.
Centre historique de Léningrad et ensembles monumentaux annexes 540 URSS C(i)(ii)(iv) (vi) Le Comité a recommandé vivement aux autorités responsables de renforcer le contrôle excercé sur le développement des industries polluantes et sur l'équilibre entre zones industrielles et zones classées. Il recommande en outre une particulière prudence en ce qui concerne l'éventuelle implantation de nouvelles infrastructures touristiques, et notamment hôtelières.
Itchan Kala 543 URSS C(iii) (iv) (v) Le Comité a recommandé aux autorités responsables de sauvegarder une large zone-tampon correspondant à l'emprise de Dichan-Kala et d'appliquer des normes d'urbanisme très strictes au nord d'Itchan-Kala, dans la zone correspondant au nouveau centre urbain de Khiva où des immeubles d'une hauteur excessive ont été déjà construits. Le Comité leur recommande en outre de veiller à ce que la ville d'Itchan-Kala continue d'être habitée par sa population ...
Sites : Itchan Kala
Kizhi Pogost 544 URSS C(i)(iv)(v)  Le Comité a recommandé aux autorités responsables de maintenir l'équilibre actuel entre la nature et les constructions, le remontage de nouvelles habitations ou églises en bois au sud de l'île de Kizhi étant de nature à modifier les caractéristiques historiques et visuelles du site. Le Comité a félicité les autorités responsables de l'adoption récente d'une politique de conservation plus respectueuse des traditions et des savoir-faire ...
Sites : Kizhi Pogost
Le Kremlin et la Place Rouge, Moscou 545 URSS C(i) (ii) (iv) (vi) Le Comité a recommandé aux autorités responsables de respecter la configuration actuelle du site, et notamment l'équilibre entre les monuments et les zones non bâties.
Ville coloniale de Saint-Domingue 526 République dominicaine C (ii) (iv) (vi) Le Comité a approuvé les conclusions du rapport d'expert qui lui a été présenté et lui a permis l'examen de ce bien, et il a suggère que le Secrétariat et l'ICOMOS participent, avec les autorités dominicaines, à, toute étude portant sur la réhabilitation des quartiers anciens.
Kiev : Cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et Laure de Kievo-Petchersk 527 RSS d'Ukraine C(i)(ii)(iii)(iv) Le Comité a recommandé aux autorités responsables de respecter l'environnement de ces deux ensembles monumentaux exceptionnels.
Réserve naturelle intégrale de Tsingy de Bemaraha 494Rev Madagascar N(iii)(iv) Le Comité a pris acte avec satisfaction de ce qu'un plan de gestion et de protection du site venait d'être élaboré et qu'il serait mis en œuvre par l'Unesco grâce à des fonds en dépôt fournis par l'Allemagne.
Châteaux et parcs de Potsdam et de Berlin 532 Allemagne  C(i) (ii) (iv) Le Comité a pris acte avec satisfaction du fait que la proposition complémentaire incluant les châteaux et parcs de Berlin-Zehlendorf (Glienecke et Pfaueninsel) renforce la cohérence de la proposition initiale concernant les châteaux et parcs de Potsdam Sanssouci. Le Comité attire toutefois l'attention des autorités allemandes sur l'opportunité d'inclure l'Eglise de Sacrow et son parc dans l'aire ...
Conformément à l'invitation du Comité du patrimoine mondial faite lors de sa douzième session, le Saint-Siège et le gouvernement italien ont présenté, chacun selon sa propre compétence, une demande conjointe pour l'inscription des biens extraterritoriaux du Saint-Siège situés dans le Centre historique de Rome élargi à l'enceinte d'Urbain VIII. Ces biens sont les suivants : Complesso di San Giovanni in Laterano (Basilica, Palazzo Apostolico Lateranense, edifici annessi, Scala santa) Complesso di Santa Maria Maggiore (Basilica, edifici annessi) ; Palazzo di San Callisto, in Trastevere ; ...
Tombouctou  119Rev Mali Le Comité a décidé d'inscrire ce bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril, en raison des risques d'ensablement qui menacent Tombouctou. Un programme de sauvegarde a été établi, afin de parer aux dangers les plus pressants, dont la consolidation de la mosquée de Djingareiber et l'amélioration des systèmes d'évacuation des eaux pluviales en terrasse.
Sites : Tombouctou
District des Lacs  422Rev Royaume-Uni A la demande des autorités du Royaume-Uni, le Comité a réexaminé la proposition d'inscrire le District des Lacs sur la Liste du patrimoine mondial, sur la base d'une recommandation de l'ICOMOS de son inscription en tant que bien culturel. Le Comité a discuté en profondeur de ce cas et, bien que de nombreux membres aient manifesté un grand intérêt pour l'inscription de ce bien, un consensus n'a pu être atteint. Le Comité a estimé qu'il ne disposait pas de critères suffisamment clairs pour lui permettre de se prononcer sur ce type de biens. Il a ...
Parc des Rocheuses canadiennes (Canada) Le Comité s'est félicité de la proposition des autorités du Canada d'inclure dans le site du Parc des Rocheuses canadiennes les Parcs provinciaux du Mont Robson, de Hamber et de Assiniboine, comme suite à sa demande à sa huitième session, en 1984, lors de l'inscription de ce bien. Le Comité a approuvé la nouvelle délimitation de ce bien.
Parc national Olympique (États-Unis d'Amérique) Le Comité s'est félicité de la proposition des autorités des États-Unis d'Amérique d'inclure la bande côtière dans le Parc national Olympique, conformément à sa recommandation à sa cinquième session en 1981, lors de l'inscription de ce bien. Le Comité a approuvé la nouvelle délimitation de ce bien.
19. Le Comité a félicité le Secrétariat pour la qualité de son rapport relatif au suivi de l'état de conservation des biens culturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Il a pris connaissance des différentes situations portées à son attention et s'est en particulier félicité de voir que les inquiétudes exprimées par le Bureau à sa quatorzième session, en juin 1990, au sujet des travaux de construction projetés dans la Zone des Pyramides de Guizeh à Dahchour (Egypte) avaient été portées à la connaissance des autorités égyptiennes par le Directeur général de l'Unesco. A cet égard, ...
La Amistad-Talamanca (Costa Rica) Le Comité a rappelé la nécessité de réexaminer les limites de ce site, pour en exclure les zones que n'étaient pas de valeur universelle exceptionnelle et l'étendre aux Parcs nationaux de Talamanca et de Chirripo. Le Comité a demandé au Secrétariat de saisir les autorités du Costa Rica pour leur suggérer de fixer des nouvelles limites de ce bien, en réponse aux suggestions de l'UICN.
Parc national de la Garamba (Zaïre) Le Comité s'est félicité de l'amélioration notable de l'état de conservation de ce bien, dont les autorités du Zaïre s'apprêtaient à demander qu'il soit rayé de la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité a souhaité continuer à être informé de l'état de conservation du bien, qui faisait l'objet d'un important projet de réhabilitation appuyé par un consortium de donateurs, dont le Fonds du patrimoine mondial.
Parc national de Kahuzi-Biecga (Zaïre) Le Comité a noté avec préoccupation le projet de construction d'une grande route sur le tracé d'une ancienne route à très faible circulation à travers ce parc. Si une telle route était construite, elle deviendrait la principale voie de liaison entre les régions à forte densité des grands lacs d'Afrique centrale et la partie navigable du fleuve Zaïre. Le Comité a noté qu'il existait une solution alternative de tracé au nord du parc de Kahuzi-Biega et a demandé qu'une étude comparative des impacts des deux tracés soit effectuée. Le Comité a ...
26. En outre, le représentant de la France a présenté un rapport, conformément, au souhait du Bureau à sa dernière session, sur les problèmes de l'ensablement du Mont Saint-Michel et de sa baie. Le Comité a noté avec satisfaction les travaux envisagés pour lutter contre l'ensablement, notamment la destruction de la digue d'accès au Mont et des parkings actuels et son remplacement par une passerelle permettant le rétablissement de la circulation des eaux. Le Comité a souhaité encourager les autorités françaises à mettre en œuvre ces travaux dans les meilleurs ...
27. Enfin, le représentant du Sénégal a informé le Comité qu'un projet financé sur des fonds bilatéraux allait être mis en œuvre au Parc national de Djoudj afin d'améliorer la gestion de ce bien et la maîtrise du niveau des eaux.
Parc national du Keoladeo (Inde) Le Comité a noté que l'état de conservation de cette zone humide, qui relevait également de la Convention de Ramsar avait fait l'objet d'un rapport détaillé dans le cadre de cette Convention. Ce rapport faisait apparaître que le site était menacé par l'invasion des herbus et l'insuffisance d'alimentation en eau, qui entraînaient un déclin du nombre de grues de Sibérie migratrices. Malgré les mesures prises pour y remédier, la situation restait préoccupante et le Comité a chargé l'UICN de continuer à assurer un suivi de l'état de conservation ...
Sanctuaire de Faune de Manas (Inde) Le Comité a noté avec préoccupation que la réserve était toujours occupée par des membres de la tribu Bodo, que sa flore continuait d'être pillée et que le braconnage s'y poursuivait. Le Comité a été d'avis que ce bien répondait aux critères d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril et a demandé au Secrétariat de saisir les autorités de l'Inde afin que cette inscription soit envisagée.
Parc national de Wood Buffalo (Canada) Le Comité a noté avec satisfaction les informations fournies par le représentant du Canada sur les différentes menaces évoquées par l'UICN en ce qui concerne ce bien. Concernant tout d'abord le problème des bisons atteints par la brucellose et la tuberculose, celui-ci a indiqué qu'une solution autre que l'élimination pure et simple des troupeaux était recherchée, en consultation avec toutes les parties concernées, et que l'on s'orientait vers une élimination des seuls bisons atteints et la mise en quarantaine des troupeaux restant. En ce qui ...
Hierapolis - Pamukkale (Turquie) Le Comité a noté avec satisfaction les informations fournies par l'observateur de Turquie concernant les problèmes de gestion relevés par l'UICN Le site a maintenant été désigné comme zone de protection spéciale et la préparation d'un nouveau plan de gestion sera discutée au cours d'un atelier prévu en 1991 pour lequel une assistance du Fonds du patrimoine mondial pourrait être demandée.
Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) Le Comité a noté avec satisfaction qu'à la suite des préoccupations exprimées par le Bureau, une étude comparative avait été menée, avec l'appui du Fonds du patrimoine mondial, sur les impacts sur l'environnement des deux projets de route, à travers et au nord du parc. Les résultats de l'étude, qui venait d'être achevée, n'ont toutefois pas pu être portés à la connaissance du Comité. Le Secrétariat les communiquera au Bureau à sa prochaine session.
Mont Nimba (Guinée et Côte d'Ivoire) Le Comité a pris note des informations fournies par l' UICN sur le proj et d'exploitation minière du Mont Nimba et sur le fait que ce projet serait, selon l'UICN, de nature à mettre en péril la valeur et l'intégrité qui avaient justifié l'inscription de ce bien sur la Liste du patrimoine mondial ; l'Assemblée générale de l'UICN, qui venait de se tenir en Australie, avait adopté une résolution priant instamment les autorités guinéennes de ne pas autoriser ce projet et de mettre en œuvre un plan de développement de la région qui garantisse la ...
Parc national de Manovo-Gounda Saint Floris (République Centrafricaine) Le Comité a  noté les inquiétudes de l'UICN concernant l'intégrité de ce bien, qui restait menacé par un braconnage intensif malgré le début de mise en œuvre d'un projet de restauration du parc financé par la CEE. Le Comité a également noté qu'un premier rapport sur la mise en œuvre de ce projet serait disponible d' ici un an et il a invité le secrétariat et l'UICN à continuer à suivre l'état de conservation de ce bien.
Parc national de Royal Chitwan (Nepal) Le Comité a noté avec satisfaction qu'à la suite des préoccupations exprimées par le Bureau en juin 1990 concernant les impacts éventuels d'un projet d'irrigation, qui risquait de détourner 75% des eaux de la rivière Rapti, le projet avait été reétudié par la Banque asiatique de développement et les autorités du Népal et qu'il serait probablement modifié de façon significative pour en minimiser l'impact négatif sur l'environnement. Le Comité a invité le Secrétariat et l'UICN à suivre cette question jusqu'à ce que la décision finale ...
Galapagos (Equateur) Le Comité a noté que ce site était l'objet de deux différents types de menaces : d'une part une capture intensive de quelque 40.000 requins avait été effectuée par des pêcheurs japonais, coréens et de Taiwan dans les eaux adjacentes du site ; cette pêche avait été arrêtée à la suite des protestations d'organismes internationaux, mais l'efficacité de l'interdiction restait incertaine ; la pression touristique sur le site s'était, d'autre part, considérablement accrue et dépassait largement la capacité d'accueil estimée pour le parc. Le Comité s'est félicité que des ...
Parc national olympique (États-Unis) Le Comité a noté avec satisfaction que les autorités des États-Unis avaient proposé d'inclure la bande côtière dans les limites du bien inscrit en 1981, conformément à la demande du Comité.
Parc national des Volcans d'Hawaï (États-Unis) Le Comité s'est félicité des progrès constatés par l'UICN dans l'état de conservation et dans la gestion du ce bien.
Parc des Rocheuses canadiennes (Canada) Le Comité a noté avec satisfaction que les autorités du Canada avaient proposé d'inclure dans le bien inscrit en 1984, les Parcs provinciaux du Mont Robson, de Hamber et de Assiniboine, conformément à la demande du Comité.
Réserve de la biosphère de Rio Platano (Honduras) Le Comité a noté que les autorités du Honduras avaient soumis au Secrétariat une proposition d'inscription de ce bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité n'a toutefois pu statuer sur cette proposition, en l'absence de demande d'assistance internationale pour ce bien, conformément à l'article 11.4 de la Convention. Le Comité a en conséquence encouragé les autorités du Honduras à élaborer une telle demande et à la présenter dans les meilleurs délais.
28. Le Comité a félicité le Secrétariat pour les nombreuses activités menées en 1990 et présentées dans le document CC-90/CONF.004/5, qui avaient en particulier porté sur la réalisation et la diffusion de matériel d'information sur la Convention, sur la production de films et de reportages sur les sites du patrimoine mondial et sur l'organisation d'expositions dans des États parties ou non parties à la Convention. 29. S'agissant de la diffusion de video-cassettes, le Comité a noté que la diffusion non commerciale était assurée par le réseau de distribution de l'Unesco mais que la ...
33. Le Comité a noté avec satisfaction les propositions présentées par le Secrétariat dans le document CC-90/CONF.004/6 qui portaient sur deux exercices distincts destinés à commémorer le 20ème anniversaire de l'adoption de la Convention: une évaluation de la mise en œuvre de la Convention et la préparation d'une stratégie pour l'avenir d'une part, des manifestations promotionnelles destinées à faire mieux connaître la Convention, d'autre part. 34. Le Comité a estimé que, bien qu'il s'agisse de deux exercices distincts, il y avait un grand mérite à les considérer comme ...
46. Le Comité a pris connaissance du document préparé sur ce point par le Secrétariat et l'a félicité pour la clarté de la présentation des requêtes qui lui étaient soumises. Tenant compte des recommandations de son Bureau, le Comité a décidé d'approuver les demandes suivantes A - Coopération technique BIENS CULTURELS 1. Zone de conservation de Ngorongoro (République-Unie de Tanzanie) US$49.782Achat d'une Land Rover et d'un équipement radio pour le site archéologique et paléontologique d'Olduvai. 2. Monastère de Studenica (Yougoslavie) US$51.000Achat d'équipement informatique, ...
B - Formation 1. Cours international sur les techniques de conservation de la pierre (ICCROM-UNESCO) US$40.000Participation au cours, qui se déroulera à Venise en mai et juin 1991, de 12 boursiers de pays en voie de développement, et contribution financière aux frais d'honoraires et de voyage des professeurs. 2. Cours régional de formation pour la conservation de peintures murales (ICCROM) US$40.000Frais d'honoraires et de voyage de cinq professeurs et participation de 16 boursiers, restaurateurs originaires de pays d'Asie du Sud et du Sud-est, à un cours qui aura lieu à Lucknow ...
48. Le Comité a examiné le document CC-90/CONF.004/8 dans lequel lui étaient présentés l'état des contributions au Fonds du patrimoine mondial pour les exercices 1981-1983, 1984-1985, 1986-1987, 1988-1989 et 1990-1991, l'état des comptes pour la période financière 1988-1989 ainsi que l'état de mise en œuvre des projets d'assistance internationale approuvés en 1989 et 1990. Lui étaient également présentés l'état du budget approuvé pour 1990 ainsi qu'une estimation pour le budget de 1991. 49. Tenant compte des recommandations formulées par le Bureau, le Comité a décidé d'adopter pour 1991 ...
50. Le Secrétariat a présenté son rapport et le travail volontaire du délégué bulgare (Étude sur les biens du Moyen-Age dans les Balkans) ainsi que des deux experts détachés par le ministère de la Culture de la Grèce pour une durée d'un mois (trois études mises à la disposition du Comité). Ces trois études, sur le monde grec-hellénistique et les cultures corrélatives, sur le monde romain et les cultures corrélatives et sur le monde byzantin et les cultures corrélatives, se fondaient sur un examen des sites déjà inscrits sur la Liste, de ceux portés sur les listes indicatives, ainsi ...
Représentation équitable des différentes réqions et cultures du monde 58. Le Comité a examiné le document portant sur la représentation équitable (CC-90/CONF.004/INF.4). Le Secrétariat a indiqué qu'il avait suivi la question de près au cours des années et qu'il était difficile de faire plus de propositions puisque la décision ultime relève du Comité. 59. S'agissant du paragraphe 5(iii), le Secrétariat a fait valoir qu'il pourrait être difficile pour les États d'indiquer au moment où ils posent leur candidature les noms des experts qui les représenteraient pour la durée de ...
69. La quinzième session du Bureau du Comité aura lieu à Paris du 17 au 21 juin 1991. A titre exceptionnel, elle durera cinq jours au lieu de quatre, étant donné l'ordre du jour particulièrement chargé de cette session au cours de laquelle le Bureau devra, notamment, examiner la question de l'adoption de nouveaux critères pouvant permettre l'examen des paysages culturels pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial. 70. Le Secrétariat a informé le Comité que le gouvernement de la Grèce lui avait fait part de son intention d'inviter le Comité à tenir sa dix-septième session, en ...
top