Patrimoine mondial https://whc.unesco.org?cid=305&l=fr&searchDecisions=&&&year_start=1985&year_end=1985&action=list&mode=rss Centre du patrimoine mondial - décision du Comité 90 fr Copyright 2024 UNESCO, World Heritage Centre Wed, 12 Jun 2024 17:52:42 EST UNESCO, World Heritage Centre - Decisions https://whc.unesco.org/document/logowhc.jpg https://whc.unesco.org 5 GA 1-6 Ouverture de l’Assemblée générale par le Directeur général
  • La cinquième Assemblée générale des États parties à la Convention concer­nant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel s'est tenue à Sofia (Bulgarie) le 4 novembre 1985, pendant la vingt-troisième session de la Conférence générale.
  • Soixante-huit des 87 États parties à la Convention à la date du 4 novembre 1985 et disposant ainsi du droit de vote étaient représentés à cette réunion, à savoir : Afghanistan, Algérie, Allemagne (République fédérale d'), Arabie saoudite, Argentine, Australie, Bangladesh, Bénin, Brésil, Bulgarie, Burundi, Cameroun, Canada, Chypre, Colombie, Côte d'Ivoire, Cuba, Danemark, Egypte, Equateur, Espagne, États-Unis d'Amérique, Ethiopie, France, Ghana, Grèce, Guinée, Guyane, Haïti, Hongrie, Inde, Iraq, République islamique d'Iran, Italie, Jamahiriya arabe libyenne, Jamaïque, Jordanie, Liban, Madagascar, Malawi, Maroc, Mexique, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle-Zélande, Oman, Pakistan, Pérou, Pologne, Portugal, Qatar, République arabe syrienne, République-Unie de Tanzanie, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, Saint-Siège, Sénégal, Soudan, Sri Lanka, Suède, Suisse, Turquie, Yémen, Yémen démocratique, Yougoslavie, Zaïre, Zambie et Zimbabwe.
  • Les représentants des États non parties à la Convention énumérés ci-après ont également participé à l'Assemblée générale en qualité d'observateurs : Angola, Autriche, Finlande, Japon, Kenya, Pays-Bas, Philippines, République démocratique populaire lao et Union des républiques socialistes soviétiques. Un représentant de l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et la science (ALECSO) a également assisté à la réunion en qualité d'observateur.
  • La liste des participants à l'Assemblée générale figure à l'annexe 1 du présent document.
  • Conformément au Règlement intérieur de l'Assemblée générale, le Secrétariat de l'Unesco a assuré le secrétariat de l'Assemblée.
  • Dans son allocution d'ouverture, le Directeur général a appelé l'attention sur l'action sans précédent entreprise en vertu de la Convention, à savoir l'identification des biens culturels et naturels d'une valeur universelle exceptionnelle qui constituent ensemble le patrimoine commun de toutes les nations. La participation à cette action n'avait cessé de s'accroître dans le monde entier : le nombre d'États parties à la Convention était passé de 76 à 87 depuis la dernière Assemblée générale et le nombre de sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial était passé de 136 à 186. Le Directeur général a ensuite décrit le rôle actif joué par le Comité pour la protection des monuments et des sites à l'échelon national et dans l'établissement de la Liste du patrimoine mondial. Certes, l'action du Comité était fonction des moyens que la communauté internationale mettait à la disposition du Fonds du patrimoine mondial, et le Directeur général a informé l'Assemblée des fonds alloués au titre de la formation de spécialistes, de l'assistance d'urgence, de l'assistance préparatoire et de la sauvegarde des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Toutefois, la situation du Fonds était préoccupante en raison, d'une part, du non-paiement par certains États parties de leur contribution obligatoire et, d'autre part, du fait que les contributions volontaires n'avaient pas atteint le niveau escompté. Le Directeur général a conclu en soulignant qu'il fallait faire mieux connaître la Convention, et il a évoqué les publications parues sur ce sujet depuis la dernière Assemblée générale.
  • ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6553 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST
    5 GA 7 Election du Président, des Vice-présidents et du Rapporteur de l’Assemblée générale https://whc.unesco.org/fr/decisions/6554 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST 5 GA 8 Adoption de l’ordre du jour de l’Assemblée générale https://whc.unesco.org/fr/decisions/6555 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST 5 GA 9-10 Examen de l’état des comptes du Fonds du patrimoine mondial, y compris du statut des contributions des Etats parties -a été informée de ce que des contributions avaient été reçues de plusieurs États parties après le 31 juillet 1985, à savoir :

    Etat partie

    Somme

    Années de contribution

     

    (en dollars des États-Unis d'Amérique)

     

    Afghanistan

    362.00

    1983 et 1984

    Australie

    26.71

    1985

    Canada

    52.39

    1985

    Chypre

    344.00

    1984 et 1985

    Equateur

    344.00

    1985

    Ethiopie

    172.00

    1984

    Guinée

    356.00

    1984 et 1985

    Italie

    63.60

    1985

    Côte d'Ivoire

    2.83

    1981-1985 inclus

    Jordanie

    172.00

    1984

    Liban

    1.29

    1983, 1984 et 1985

    Jamahiriya arabe libyenne

    4.48

    1984

    Luxembourg

    1.03

    1985

    Pologne

    12.24

    1985

    Espagne

    32.92

    1985

    Suisse

    18.79

    1985

    Turquie

    5.34

    1984

    République-Unie de Tanzanie

    344.00

    1984 et 1985

    Yémen

    344.00

    1984 et 1985

    Zaïre

    681.00

    1983-1985 inclus

     

    10. L'Assemblée générale a ensuite pris note de l'état des comptes du Fonds du patrimoine mondial pour l'exercice financier qui s'était terminé le 31 décembre 1983, de l'état intérimaire des comptes de l'exercice financier 1984-1985 établi au 31 juillet 1985 et de l'état récapitulatif des contributions reçues des États parties à la date du 31 juillet 1985. Elle a également pris note des informations fournies par le Secrétariat sur les contributions reçues depuis le 31 juillet 1985.]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6556 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST
    5 GA 11 Détermination du montant de la contribution au Fonds du patrimoine mondial prévue à l'article 16 de la Convention https://whc.unesco.org/fr/decisions/6557 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST 5 GA 12-16 Elections au Comité du patrimoine mondial
    13. Lecture a été donnée à l'Assemblée de la liste des États parties qui avaient présenté leur candidature. L'Argentine et le Costa Rica ont retiré leur candidature en faveur de l'Equateur et du Mexique, et l'Egypte en a fait de même en faveur du Yémen. Conformément à l'Article 16, paragraphe 5 de la Convention, la liste des candidats a été limitée aux États parties qui avaient versé leur contribution au Fonds du patrimoine mondial jusqu'à l'année 1984 comprise. Les États suivants ont maintenu leur candidature : Afghanistan, Bulgarie, Canada, Equateur, Espagne, France, Grèce, Inde, Italie, Mexique, Népal, Pologne, Portugal, République-Unie de Tanzanie, Yémen et Yougoslavie.

    14. Sur décision du Président, l'élection a eu lieu au scrutin secret. Les délégués de la Côte d'Ivoire et de l'Arabie saoudite ont été désignés comme scrutateurs.

    15. Les résultats du scrutin, proclamés par le Président, ont été les suivants :

    Premier tour

    Nombre d'États parties présents et votants

    68

     

     

    Nombre de bulletins nuls

    0

     

     

    Nombre de suffrages exprimés

    68

     

     

    Nombre de voix constituant la majorité requise pour être élu

    35

     

     

    États ayant obtenu la majorité requise :

     

     

     

    Inde

    49

     

     

    Canada

    47

     

     

    Yémen

    44

     

     

    Mexique

    39

     

     

    République-Unie de Tanzanie

    38

     

     

    Grèce

    36

     

     


    Le Président a déclaré élus membres du Comité du patrimoine mondial au premier tour de scrutin les États parties suivants : Canada, Grèce, Inde, Mexique, République-Unie de Tanzanie et Yémen.

    16. Conformément au Règlement intérieur, le deuxième tour de scrutin devait être limité aux États ayant obtenu le plus grand nombre de voix, étant entendu que leur nombre ne pourrait excéder le double du nombre de sièges restant à pourvoir. Parmi les candidats restants, la Bulgarie et la France avaient obtenu le plus grand nombre de voix, à savoir 25 chacun. Un deuxième tour de scrutin, limité à ces deux États, devait avoir lieu. Cependant, la France a retiré sa candidature en faveur de la Bulgarie qui a été déclarée élue membre du Comité du patrimoine mondial.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6558 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST
    5 GA 17-18 Questions diverses Convention. Le représentant des États-Unis d'Amérique a souligné que son pays continuerait de favoriser la mise en œuvre de la Convention, qu'il considérait comme un instrument irremplaçable de développement de la coopération internationale pour la protection des sites d'une valeur universelle exceptionnelle. Après avoir décrit les mesures prises dans son pays pour appliquer la Convention, le même délégué a déclaré que son gouvernement comptait verser une contribution au Fonds du patrimoine mondial en 1986, et que les États-Unis présenteraient leur candidature en vue d'être élu membre du Comité à la prochaine Assemblée générale.

    18. Le Sous-Directeur général pour la culture a félicité, au nom du Directeur général, les États qui avaient été élus membres du Comité et a adressé ses remerciements aux membres sortants. Il a souligné le caractère très particulier de la Convention qui constituait la base d'une véritable coopération internationale pour la protection du patrimoine culturel et naturel de l'humanité, et il a assuré l'Assemblée générale que le Secrétariat restait à la disposition des États parties pour toute aide dont ils pourraient avoir besoin pour assurer la bonne mise en œuvre de la Convention.]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/6559 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST
    5 GA 19 Clôture de la session Convention, et que certains de ceux qui versaient des contributions volontaires ne s'étaient pas acquittés de la totalité du montant qu'ils avaient pris l'engagement moral de verser. Il a exprimé l'espoir que l'intégralité des contributions serait régulièrement versée au Fonds, de sorte que le Comité du patrimoine mondial puisse s'acquitter des tâches qui lui incombaient aux termes de la Convention. Le Président a annoncé que la neuvième session du Comité du patrimoine mondial se tiendrait au Siège de l'Unesco, à Paris, du 2 au 6 décembre 1985. Il a enfin prononcé la clôture de la cinquième Assemblée générale des États parties à la Convention du patrimoine mondial.]]> https://whc.unesco.org/fr/decisions/6560 wh-support@unesco.org Mon, 04 Nov 1985 00:00:00 EST 9 BUR VIII.22 [Uniquement en anglais] Requests for technical cooperation The Bureau recommended that the Committee approve these two requests, respectively US$ 20,000 for Talamanca-La Amistad (Costa Rica) and US$ 40,000 for Darien National Park (Panama).

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/4862 wh-support@unesco.org Mon, 03 Jun 1985 00:00:00 EST
    9 COM III.5 Adoption de l'ordre du jour 5. A la demande du représentant de l'UICN, un point a été ajouté à l'ordre du jour concernant l'état de conservation des biens naturels inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial et la Liste du Patrimoine en péril. L'ordre du jour ainsi modifié a été adopté par le Comité.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3830 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM IV.6-7 Election du Président, du Rapporteur et des Vice-présidents 6. M. Amini Aza MTURI (Rép.-Unie de Tanzanie) a été élu par acclamation Président du Comité. M. Alex T. Davidson (Canada) a été élu Rapporteur, et les représentants des États parties suivants ont été élus Vice-Présidents également par acclamation : Algérie, Bulgarie, Inde, Mexique, Norvège.

    7. Le Président sortant, M. J. Gazaneo (Argentine), a félicité le nouveau Président et les membres du Bureau pour leur élection. Il a souhaité faire part au Comité d'informations récentes et de quelques suggestions pour l'avenir : M. Gazaneo a informé le Comité de la tenue, à Solo (Indonésie) d'une conférence internationale sur "Tourisme et Patrimoine" dans le Pacifique, à laquelle il avait participé en tant que Président du Comité ; il a attiré l'attention du Comité sur le grand nombre de biens menacés dans cette région du monde et sur la nécessité, pour les différentes organisations compétentes, de joindre leurs efforts pour leur sauvegarde. Il a, par ailleurs, indiqué que le temps lui semblait venu d'appliquer les techniques de photogramétrie et de télédétection pour connaïtre l'état des sites au moment de leur inscription et pouvoir ainsi juger de leur évolution.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3831 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM V.8-12 Rapport du Secrétariat sur les activités entreprises depuis la huitième session du Comité du patrimoine mondial 8. Le Secrétaire, M. B. von Droste, Directeur de la Division des sciences écologiques, a fait rapport sur les activités entreprises depuis la 8ème session du Comité, tenue à Buenos-Aires du 29 octobre au 2 novembre 1984. Dressant tout d'abord un bilan général de la mise en œuvre de la Convention, il a annoncé que six nouveaux États, à savoir, par ordre chronologique, le Qatar, la Nouvelle Zélande, la Suède, la République dominicaine, la Hongrie et les Philippines, avaient accédé à la Convention depuis cette date, ce qui portait à 88 le nombre d'États parties à la Convention. La Convention continuait donc à susciter l'intérêt croissant des États. Il fallait toutefois remarquer que la couverture géographique était encore très inégale, les régions d'Asie et d'Europe de l'Est étant peu représentées. Il a par ailleurs indiqué que, si le nombre de propositions d'inscription sur la Liste du Patrimoine mondial augmentait régulièrement, trop peu d'États (seulement 23) avaient encore fourni des listes indicatives, nécessaires pour l'évaluation des propositions d'inscription. Il convenait également de veiller au maintien d'un certain équilibre entre biens culturels et biens naturels pour respecter l'esprit de la Convention ; la proportion actuelle était de deux tiers/un tiers. L'état du Fonds du patrimoine mondial restait une préoccupation majeure, malgré le règlement d'un certain nombre de contributions. Les ressources du Fonds restaient en effet inférieures à celles d'années antérieures (1980-1983), alors que le nombre d'États parties et d'inscriptions sur la Liste du Patrimoine mondial avait considérablement augmenté.

    9. Il a ensuite passé en revue les activités menées depuis la huitième session du Comité en matière d'assistance préparatoire, de coopération technique, de formation de spécialistes et d'assistance d'urgence. Au sujet des activités promotionnelles, le Secrétaire a annoncé la réalisation, avec l'appui du Ministère espagnol des biens culturels, d'une exposition sur le Patrimoine mondial, présentée tour à tour à Madrid, au Canada et dans le métro à Paris. Il a appelé les États à faire circuler l'exemplaire de cette exposition dont disposait le Secrétariat, ou à en assurer la reproduction pour l'utiliser dans leur pays.

    10. Enfin, le Secrétaire a souligné l'excellente coopération avec l'ICOMOS et l'UICN, mais insisté sur le fait que la charge de travail du Secrétariat avait augmenté considérablement alors que le nombre de personnes travaillant pour la mise en œuvre de la Convention était resté constant depuis que celle-ci était devenue opérationnelle. Il a remercié les autorités canadiennes d'avoir mis à la disposition du Secrétariat un expert pendant deux ans.

    11. Le Secrétaire a conclu son exposé en mettant l'accent sur les défis auxquels il fallait faire face au début de la deuxième décennie de l'existence de la Convention : son universalité, l'engagement et la mobilisation des États parties, notamment par la création de structures nationales pour la mise en œuvre de la Convention. La sensibilisation du public à la sauvegarde du patrimoine mondial.

    12. En réponse au rapport du Secrétariat, le Comité a estimé que l'attention du Directeur général devrait être attirée sur la situation du Secrétariat et la nécessité de le renforcer. Le Président du Fonds pour la promotion de la culture et le représentant de l'ALECSO ont réaffirmé, quant à eux, leur offre de coopérer avec le Comité du Patrimoine mondial.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3832 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM VI.13 Rapport sur la neuvième session du Bureau du Comité du patrimoine mondial 13. Le Secrétariat a présenté le rapport de la neuvième session du Bureau, ainsi qu'un amendement à ce rapport, proposé par le représentant de l'Algérie. Le Comité a pris acte du rapport ainsi amendé.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3833 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM VII.14-18 Analyse de l’évolution des propositions d’inscription 14. Le Secrétariat a introduit le point 6 de l'ordre du jour en rappelant les propositions du Bureau, telles que contenues dans le rapport de la Sème session. Le Secrétariat a notamment souligné que, au delà de la question du nombre croissant des propositions d'inscription, le véritable problème posé par l'évolution de la Convention était celui du suivi de l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste.

    15. En ce qui concerne les mesures envisagés par le Bureau tendant à réduire le nombre de propositions d'inscription qui seront traitées chaque année, le Comité a été d'avis qu'il n'était pas souhaitable de fixer des règles rigides mais plutôt de faire appel à des limitations volontaires de la part des États ayant déjà un nombre élevé de biens inscrits sur la Liste. En même temps, le Comité a rappelé que l'ICOMOS ne pouvait procéder à des évaluations de propositions d'inscription que si l'Etat dont la proposition émanait avait fourni une liste indicative.

    16. En ce qui concerne le suivi de l'état de conservation des sites inscrits, le Comité a demandé à l'UICN de présenter son système de suivi non seulement de l'état des biens naturels du Patrimoine mondial, mais aussi des espèces en danger et des habitats naturels en péril. Le système de suivi de l'UICN est concentré au "Conservation Monitoring Centre" à Cambridge (Royaume-Uni) et travaille en étroite liaison avec le Système mondial de surveillance de l'environnement (GEMS) du Programme des Nations Unies pour l'Environnement. L'UICN bénéficie de l'aide d'un réseau de correspondants volontaires dans 126 pays qui fournissent des informations régulièrement au "Conservation Monitoring Centre". Ainsi, l'UICN peut obtenir des informations fiables et à jour sur presque tous les biens naturels du Patrimoine mondial: cette année, l'UICN allait donner des informations sur 12 des 56 biens naturels du Patrimoine mondial - tâche qui était en train de devenir plus importante que celle de l'évaluation des nouvelles propositions d'inscription. En effet, 8 à 13 nouvelles propositions sont évaluées en moyenne chaque année, chiffre que l'UICN estime raisonnable. Le représentant de l'UICN a souligné l'importance d'un suivi régulier de la qualité des biens du Patrimoine mondial et a suggéré au Comité de donner suite aux propositions faites à ce sujet lors de la septième session ordinaire du Comité à Florence (Italie) en 1983.

    17. Le Comité a reconnu qu'il faudrait trouver une solution lui permettant d'être régulièrement informé de l'état de conservation des biens culturels comme des biens naturels. Une telle information devrait être réunie à un rythme de périodicité à déterminer : elle pourrait être collectée par des missions d'experts, ou des questionnaires adressés aux États, ou en s'appuyant sur les sections nationales de l'ICOMOS. Toutefois, ceci ne pourrait être réalisé que si les moyens financiers nécessaires étaient mis à la disposition de l'ICOMOS. Le Secrétariat a annoncé la publication, à l'initiative de l'Unesco, d'un "Manuel pour la gestion des biens culturels du Patrimoine mondial" destiné essentiellement aux responsables de la préservation de ces sites.

    18. Le Comité considérant que les conditions permettant l'adoption d'un système de surveillance continue pour les biens culturels n'étaient pas réunies pour l'instant, et qu'il fallait étudier à fond quelles solutions pourraient être trouvées ainsi que leurs implications financières, a recommandé que l'ICOMOS et l'ICCROM s'inspirent des mécanismes mis en œuvre par l'UICN pour assurer le suivi de l'état de conservation des biens naturels, et fassent des propositions au Bureau à sa 10ème session.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3834 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM IX.25-28 Elaboration des Orientations devant guider l'identification et la proposition d'inscription des biens mixtes ou des paysages ruraux 25. Le représentant de l'UICN a rappelé que cette question avait été soulevée pour la première fois à la 8ème session du Comité à Buenos Aires (Argentine) en octobre/novembre 1984 et que le Comité avait demandé à l'UICN d'organiser, avec l'ICOMOS et la Fédération internationale des architectes paysagistes (FIAP), une réunion d'experts sur ce sujet. Cette réunion s'est tenue au siège de l'ICOMOS (Paris) le 11 octobre 1985.

    26. Le représentant de l'UICN a présenté le document SC-85/CONF.008/3 qui résume les points les plus importants des débats du groupe d'experts et ses conclusions et présente des propositions de modifications et d'ajouts aux "Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial".

    27. Le Comité a estimé que le sujet était complexe et a félicité le groupe d'experts pour ses utiles propositions. Le Comité a néanmoins considéré qu'il lui fallait davantage de temps pour examiner en profondeur les implications qui en découlaient. Le Comité a donc décidé que ce document devrait être soumis à l'examen du Bureau à sa prochaine session pour recommandation au Comité. Cependant, afin de ne pas retarder les propositions et les inscriptions éventuelles de paysages ruraux ou de biens mixtes, culturels/naturels, le Comité a décidé que le Bureau devrait, si l'occasion s'en présentait, appliquer à titre expérimental les propositions du groupe d'experts lors de l'examen de nouvelles propositions d'inscription qui sembleraient entrer dans ces catégories.

    28. Enfin, le Comité a favorablement accueilli la proposition de la FIAP de collaborer avec l'UICN et l'ICCMOS dans l'évaluation des paysages ruraux et a remercié la FIAP pour son utile contribution aux travaux du groupe d'experts.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3835 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM X.29 Examen de propositions d'inscription : vue d'ensemble 29. Le Comité a examiné 37 propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial, en tenant compte pour chaque bien des recommandations du Bureau et des évaluations de l'ICOMOS et de l'UICN. Le Comité a décidé d'inclure sur la Liste du patrimoine mondial 30 biens culturels et naturels qui sont présentés dans la rubrique A ci-dessous. Le Comité a décidé de différer sa décision concernant les 2 propositions d'inscription rangées sous la rubrique B, et de ne pas inscrire les 4 biens présentés sous la rubrique C. Enfin, un bien dont la proposition d'inscription a été retirée figure sous la rubrique D.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3836 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM X.A Inscription : Arrondissement historique de Québec (Canada) Arrondissement historique de Québec

    300

    Canada

    C(iv)(vi)

    Le maire de Québec a remercié le Comité pour cette inscription sur la Liste du patrimoine mondial et a souligné qu'un tel événement constituerait un appui important pour les différentes instances canadiennes qui continueront leurs efforts pour la préservation de ce site.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3843 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM X.A Inscription : Eglises peintes de la région de Troodos (Chypre) Eglises peintes de la région de Troodos

    351

    Chypre

    C(ii)(iii)(iv)

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3844 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM X.A Inscription : Le pont du Gard (France) Le pont du Gard

    344

    France     

    C(i)(iii)(iv)

    Le Comité a attiré l'attention des autorités françaises sur l'importance d'une stricte protection des abords du site.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3845 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST
    9 COM X.A Inscription : Parc national de Kaziranga (Inde) Parc national de Kaziranga

    337

    Inde

    N(ii)(iv)

    Le Comité a encouragé les autorités indiennes à mettre en place une réglementation pour protéger la zone tampon au sud du parc (Mikir Hills et Karbi Plateau). Le Comité s'est déclaré préoccupé du projet de construction d'une ligne de chemin de fer le long de la frontière sud du parc, et a demandé qu'une étude d'impact soit réalisée.

    ]]>
    https://whc.unesco.org/fr/decisions/3847 wh-support@unesco.org Mon, 02 Dec 1985 00:00:00 EST