Patrimoine mondial https://whc.unesco.org?cid=305&l=fr&&searchDecisions=&search_session_decision=44&action=list&mode=rss Centre du patrimoine mondial - décision du Comité 90 fr Copyright 2024 UNESCO, World Heritage Centre Thu, 25 Apr 2024 14:23:59 EST UNESCO, World Heritage Centre - Decisions https://whc.unesco.org/document/logowhc.jpg https://whc.unesco.org 13 COM III Adoption de l'ordre du jour 5. Le Comité a adopté l'ordre du jour provisoire en ajoutant deux nouveaux ccir,ts : invitations à des observateurs supplémentaires et date et lieu de sa quatorzième session ordinaire.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3605 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM IV Election du Président, du Rapporteur et des Vice-Présidents 6. M. Azedire Beschaouch (Tunisie) a été élu Président du Comité par acclamation. Nrne Christina S. Cameron (Canada) a été élue Rapporteur et "es membres du Comité ci-après ont été élus Vice-Présidents Bulgarie, Colombie, Grèce, Sénégal et Thaïlande.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3606 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM V Rapport sur les activités entreprises depuis la douzième session 7. M. Bernd von Droste, Secrétaire de la Convention, en ce qui concerne les biens naturels, a présenté un rapport sur les activités entreprises depuis la douzième session du Comité, qui s'est tenue du 5 au 9 décembre 1988 à Brasilia (Brésil).

8. M. von Droste a indiqué que trois États avaient ratifié la Convention en 1989 et il a souhaité que de nouveaux efforts soient faits pour inciter d'autres États à adhérer à la Convention. Le Comité a pris note des initiatives du Secrétariat pour une action concertée en faveur de la conservation du patrimoine mondial naturel, avec le concours d'autres Conventions et Fonds internationaux, par exemple le Fonds mondial pour la rature (WWF) et la Convention sur le commerce international d'espèces sauvages de faune et de flore menacées d'extinction (CITES). Le Comité a noté les progrès dans l'élaboration d'un projet de convention sur la diversité biologique, dans le cadre des activités de l'Unesco au sein du Groupe pour la préservation des écosystèmes (groupe réunissant le PNUE, l'Unesco, la FAO et l'UICN), puis à faire un rapport, lors des futures sessions du Comité, sur les conséquences éventuelles pour la Convention du patrimoine mondial. Le Comité s'est déclaré satisfait des activités de promotion brièvement décrites par M. von Droste. Le Comité a pris note des différents types de projets d'assistance internationale qui ont été approuvés et mis en œuvre en 1989 et a relevé en particulier que les demandes d'assistance à la formation augmentaient davantage que les autres demandes d'assistance internationale financée par le Fonds du patrimoine mondial. Plusieurs délégués ont félicité le Secrétariat du travail accompli et le délégué du Canada a souligné qu'il serait souhaitable que divers programmes de l'Unesco dénotent une meilleure compréhension du travail de la Convention comme des responsabilités du Comité du patrimoine mondial. L'UICN a informé le Comité de certaines activités qu'elle mère afin de mieux faire connaître la Convention. Par exemple, à la quatrième Conférence sur les aires protégées du Pacifique Sud, qui s'est tenue à Vanuatu en septembre 1989, l'UICN a présenté un rapport sur la Convention ; à la suite de cet exposé plusieurs pays de la région, notamment Fidji, les Iles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont manifesté leur intérêt et leur intention d'adhérer à la Convention.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3607 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VII Représentation équitable des différentes régions et cultures du monde 11. Lors de l'examen du point 4 de son ordre du jour, le Comité a pris bonne note des conclusions de la 7ème Assemblée générale des États parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel relatives à cette question. Il s'est félicité de la teneur de la Résolution adoptée par l'Assemblée générale qui traduit son souci, tant d'assurer une meilleure rotation des membres du Comité que de garantir au sein du Comité une représentation équitable des différentes régions et cultures du monde.

12. Conformément aux conclusions de la treizième session de son Bureau et compte tenu de la résolution précitée, le Comité a décidé de prévoir au titre du budget pour 1990 une somme de 20.000 dollars destinée à couvrir les frais de participation à ses sessions et à son Bureau, de spécialistes de la conservation du patrimoine culturel et naturel représentant les États membres du Comité figurant sur la liste des pays les moins avancés (PMA), telle qu'arrêtée par l'Organisation des Nations Unies. Pour l'exercice 1990 cette mesure s'appliquerait à deux États membres du Comité : la République-Unie de Tanzanie et le Yémen.

13. Lors des discussions sur cette question, l'accent a été mis sur le fait qu'une telle allocation devra être effectuée à l'usage exclusif d'experts ou de responsables nationaux de la conservation de sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

14. Le Comité a estimé qu'on pouvait difficilement envisager d'appliquer des mécanismes rigides aux élections des membres du Comité pour assurer une adéquation entre la représentation géographique équitable et la représentation nécessaire des différentes aires culturelles. 11 a, par ailleurs, souhaité que le Secrétariat lui soumette à sa prochaine session des propositions de principes directeurs, que le Comité pourrait présenter à la considération de l'Assemblée générale pour les prochaines élections.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3608 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII Suivi de l’état de conservation des biens naturels du patrimoine mondial : répertoire 15. L'UICN a présenté un exemplaire d'un projet de répertoire des sites naturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial à la fin de 1988; ce répertoire, établi par le PADU (Base de données des aires protégées), qui dépend du Centre mondial de surveillance et de protection de la nature (WCMC), fournit les données disponibles les plus récentes. En juin 1989, l'UICN a demandé aux États parties ayant des sites inscrits avant 1986 de mettre à jour leurs fiches d'information mais, jusqu'à présent, seuls sept des 28 pays intéressés ont envoyé leurs réponses concernant 19 des 63 sites. Le Comité a prié l'UICN de réitérer sa demande auprès des États parties qui n'ont pas encore répondu. Le Comité a proposé le 1er mars 1990 comme date limite, afin que le PACU puisse transmettre les informations à l'UICN et au Bureau, à sa quatorzième session.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3609 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Réserves de Mana Pools, Sapi et Chewore (Zimbabwe) Réserves de Mana Pools, Sapi et Chewore (Zimbabwe)

Le Comité a noté avec satisfaction que des clauses relatives a la protection de l'environnement ont été ajoutées dans l'accord conclu le 4 décembre 1989 entre le gouvernement du Zimbabwe et la Société Mobil Oil, concernant ces prospections pétrolières sur ce site. Le Comité félicite le Zimbabwe de cette initiative et l'encourage à suivre ce très les effets des prospections. Le Comité a prié les autorités zimbabwéennes d'informer le Secrétariat au cas où ces prospections déboucheraient ultérieurement sur des extractions de pétrole, dans la mesure où cela risque de porter atteinte à l'intégrité du site.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3613 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national Tai (Côte d'Ivoire) Parc national Tai (Côte d'Ivoire)

L e Comite a noté qu'une demande adressée précédemment aux autorités ivoiriennes sollicitant leur accord pour l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril était restée sans réponse. Ce n'est que tout récemment que le Secrétariat à reçu une réponse, sous la forme d'une demande d'assistance préparatoire. Celle-ci se concrétiserait par un atelier qui ferait le point sur la situation et réviserait un projet intégré de sauvegarde du site, financé à la fois par le Fonds du patrimoine mondial (coopération technique) et par des ressources extrabudgétaires. Le Comité a invité le Secrétariat et l'UICN à suivre cette affaire et à en rendre compte au Bureau lors de sa prochaine session.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3610 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Réserve biosphère de Rio Platano (Honduras) Réserve biosphère de Rio Platano (Honduras)

Le Comité a pris note des inquiétudes de l'UICN à propos de intégrité de ce site et a demandé à l'UICN d'apporter un complément d'information lorsque le rapport des autorités nationales chargées de la surveillance du site aura été reçu.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3611 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national de Niokolo Koba (Sénégal) Parc national de Niokolo Koba (Sénégal)

Le Comité a rappelé qu'il existait un projet de construction d'une très grande route à l'intérieur de ce parc, qui risquait d'altérer sérieusement ses valeurs naturelles et que le Bureau avait exprimé sa préférence pour un tracé alternatif en dehors du parc. Conformément à la recommandation du Bureau, le Directeur général de l'Unesco avait,

le 1er août 1989, écrit au Président du Sénégal, S.Ex. A. Diouf, pour lui faire part de la préférence du Bureau pour un tracé alternatif. Le Secrétariat a informé le Comité que, lors d'une réunion tenue à Dakar le 14 novembre 1989, les autorités du Sénégal avaient cependant fait part de leur intention de poursuivre le projet de construction de la route à travers le parc.

La Banque mondiale avait informé le Secrétariat de ce qu'elle était impliquée dans le projet, dont le financement devait être assuré par des donateurs qui lui sont associés, dans le cadre de la préparation du programme de crédit du secteur transport, et dont le projet devait faire partie. Après avoir étudié les documents qui lui avaient été adressés par le Sénégal, la Banque avait conclu que le projet alternatif en dehors du parc n'avait pas été suffisamment examiné.

Le Comité a été d'accord avec la proposition de la Banque de demander au gouvernement du Sénégal de mener à bien une étude plus détaillée sur le tracé alternatif; une mission de la Banque était d'ailleurs actuellement sur le terrain pour évoquer cette question. Le Comité a demandé au Secrétariat de contacter les autorités du Sénégal pour leur rappeler leur responsabilité de maintenir l'intégrité de ce bien et leur offrir sa pleine coopération dans l a recherche d'une solution susceptible d'assurer la sauvegarde de ce bien naturel du patrimoine mondial. Le Comité a également demandé au Secrétariat de contacter la Banque mondiale pour l'informer de son avis.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3612 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national d'Ichkeul (Tunisie) Parc national d'Ichkeul (Tunisie)

Le Comité a décidé d'encourager la Tunisie, qui cherche des ressources pour financer des travaux comme la construction de l'écluse de Tindja et ce deux autres canaux de drainage qui garantiront l'intégrité des zones humides, dont l'existence est déterminante pour la valeur de ce site. Le Comité a également estimé qu'il fallait féliciter les autorités tunisiennes des améliorations apportées à la gestion du cite grâce à l'achèvement d'un centre d'information des visiteurs, à un contrôle du pacage et au recrutement d'un personnel supplémentaire.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3614 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national de Sangay (Équateur) Parc national de Sangay (Équateur)

Le Comité a noté que le Bureau avait prié le Secrétariat de prendre contact avec les autorités équatoriennes dans la perspective où ces terrains seraient retranchés du parc et de proposer une demande de coopération technique pour un plan de gestion révisé. Le Comité a décidé d'inviter le Secrétariat à poursuivre ses efforts dans ce sens.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3615 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national de Manu (Pérou) Parc national de Manu (Pérou)

Le Comité a noté que l'on ne pouvait exclure l'éventualité de prospections de pétrole et de gaz qui risqueraient, dans l'avenir, de porter atteinte à l'intégrité du site.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3616 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Mont Nimba (Côte d'Ivoire/Guinée) Mont Nimba (Côte d'Ivoire/Guinée)

Le Comité a pris note de la décision de la Banque mondiale : celle­-ci ne fournira pas de crédits à la Guinée pour les extractions de minerai de fer envisagées qui porteraient atteinte à ce site. Il a noté également que cette décision était motivée par des considérations économiques. Le Comité a prié le Secrétariat de prendre contact à ce sujet avec les autorités ivoiriennes et guinéennes, pour les encourager à prendre en compte ces préoccupations et à assurer la préservation de l'intégrité du site.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3617 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Sanctuaire de faune de Manas (Inde) Sanctuaire de faune de Manas (Inde)

L'UICN a fait rapport sur l'invasion de ce site, en février 1989, par des membres des tribus locales Bodo. L'UICN a indiqué qu'elle avait eu des consultations avec les autorités de l'Inde et qu'elle avait été informée de ce que des mesures avaient été prises pour résoudre ce problème. Le Comité a décidé de charger le Secrétariat de suivre la situation avec les autorités de l'Inde.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3618 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national de Yellowstone (Etats-Unis d'Amérique) Parc national de Yellowstone (États-Unis d'Amérique)

Le Comité a pris note avec satisfaction de la mise à la disposition des autres États parties des résultats de l'étude sur la gestion des feux et du plan de régénération du parc, documents qui pourraient être obtenus auprès du Directeur du Service des parcs nationaux américains.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3619 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national de Wood Buffalo (Canada) Parc national de Wood Buffalo (Canada)

Le Comité a pris note du rapport de l'UICN et des éclaircissements apportés par la Délégation du Canada sur l'évaluation environnementale qui était actuellement en cours pour étudier les problèmes de contamination des troupeaux de bisons hybrides du parc et les risques de pollution qui pourraient résulter d'un projet de développement industriel en amont du parc. Le Comité a pris note de l'engagement de la Délégation du Canada de maintenir l'intégrité du site et a demandé à l'UICN de rester en contact avec les autorités canadiennes et de présenter un rapport au Bureau à sa prochaine session.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3620 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national de Fiordland (Nouvelle-Zélande) Parc national de Fiordland (Nouvelle-Zélande)

Le Comité a pris note des conséquences que pourrait entraîner un changement de propriété du complexe hydro-électrique situé dans ce site à l'époque de son inscription. Le Comité a félicité la Nouvelle-Zélande de son initiative visant à donner un rôle réglementaire au groupe de "gardes" indépendants ainsi que de ses efforts pour garantir qu'un changement de propriété des installations de production d'électricité dans le parc ne menace pas l'intégrité de ce site du patrimoine mondial.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3621 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.16 SOC : Parc national des Everglades (Etats-Unis d'Amérique) Parc national des Everglades (États-Unis d'Amérique)

Le représentant de l'UICN a informé le Comité de la poursuite judiciaire exercée contre les responsables de menaces qui pèsent sur l'intégrité de ce site. Le délégué des États-Unis d'Amérique a, en outre, informé le Comté d'efforts complémentaires entrepris pour protéger le site, en particulier par l'allocation de 32 millions de dollars, faite par le gouvernement des États-Unis, pour l'achat de plus de 43.000 hectares de zones humides adjacentes au parc, ce qui devrait contribuer à réduire certains des problèmes concernant la qualité et la quantité d'eau douce entrant dans le parc. Le Comité a souhaité féliciter les autorités des États-Unis pour cette initiative et pour leur engagement de maintenir l'intégrité du parc.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3622 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM VIII.17 SOC : Tropiques humides de Queensland (Australie) 17. En ce qui concerne les Tropiques humides du Queensland (Australie), le représentant de l'UICN a informé le Comité de ce que le Directeur général de l'UICN avait, après avoir pris connaissance des réticences du Bureau relatives à la participation d'un expert de l'UICN comme témoin dans une procédure judiciaire nationale portant sur la conservation d'un site du patrimoine mondial, informé les autorités australiennes qu'il n'était pas opportun que l'UICN comparaisse devant une juridiction dans un Etat partie. L'observateur d'Australie a alors fait savoir au Comité qu'à la suite des récentes élections dans le Queensland et du changement intervenu à la tête de cet Etat qu'elles avaient amené, le gouvernement du Queensland avait renoncé à contester l'inscription des Tropiques humides du Queensland sur la Liste du patrimoine mondial et, qu'en conséquence, le témoignage d'un expert n'était plus nécessaire.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3623 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST
13 COM IX.18 Suivi de l’état de conservation des biens culturels du patrimoine mondial : questions générales 18. Le Comité avait décidé lors de sa douzième session que les résultats de la deuxième phase du système de suivi de l'état de conservation des biens culturels lui seraient présentés à sa quatorzième session en 1990. Le Comité, à la présente session, a toutefois pris note des indications fournies par le Secrétariat concernant le nombre encore très limité de réponses reçues aux questionnaires. Le Comité a constaté que le système établi était à la fois assez lourd et peu satisfaisant, notamment si on le comparait au système de suivi des biens naturels, et qu'il ne permettait pas au Comité de s'acquitter efficacement de cette importante fonction. Il a été suggéré de revoir le rôle assigné à l'ICOMOS et à l'ICCROM et de faire davantage appel aux organisations non gouvernementales spécialisées dans la conservation du patrimoine culturel, sans oublier d'utiliser les structures existant déjà sur le terrain, ainsi que l'expertise des membres du Secrétariat.

]]>
https://whc.unesco.org/fr/decisions/3624 wh-support@unesco.org Mon, 11 Dec 1989 00:00:00 EST