Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Vieille ville et Nouvelle ville d'Edimbourg 

(Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord)
L’Atlas du patrimoine urbain de l’UNESCO : Représentation culturelle des villes et établissements historiques

"Capitale de l'Écosse depuis le XVe siècle, Édimbourg offre le double visage d'une vieille ville dominée par une forteresse médiévale et d'une ville nouvelle néoclassique dont l'aménagement, à partir du XVIIIe siècle, exerça une profonde influence sur l'urbanisme européen. Le voisinage harmonieux de ces deux ensembles urbains si contrastés, riches chacun en bâtiments de grande valeur, confère à la ville son caractère unique."

Les attributs des bâtiments historiques

[Edimbourg] "était aussi une capitale qui ne disposait pas d'un parlement, mais d'une autorité municipale très fière qui, avec un certain nombre de fondations caritatives et de conseils publics influents, était déterminée à voir la capitale se parer d'une belle architecture. Mais l'image qu'Edimbourg se construisait d'elle-même en tant que capitale nationale a fait naître une ambition particulière, dont la réalisation est bien illustrée (...) par son surnom d'"Athènes du Nord"."
Dossier de nomination au patrimoine mondial 728, p.3. (1995). 

Edimbourg comprend de nombreux monuments et bâtiments remarquables, avec des styles très différents d'un quartier à l'autre. La vieille ville abrite de nombreuses maisons de marchands et de nobles des XVIe et XVIIe siècles, comme le manoir restauré du début du XVIIe siècle de Gladstone's Land, ainsi que d'importants bâtiments publics anciens, comme la Tolbooth de Canongate et la cathédrale St Giles. Le château et le palais de Holyrood sont, entre autres, des bâtiments remarquables. La renaissance de la vieille ville au XIXe siècle est liée à la naissance du style baronnial écossais.

D'autre part, la ville compte quelques-uns des plus beaux monuments publics et commerciaux du renouveau néoclassique en Europe. Elle comprend des bâtiments en pierre de taille de grande qualité et de style néoclassique, œuvres de célèbres architectes, dont John et Robert Adam (1728-1792), Sir William Chambers (1723-1796) et William Playfair (1790-1857).

Architecture médiévale monumentale : Château royal © Environnement historique de l'Ecosse *
Bâtiments à usage mixte de la vieille ville *
Architecture néoclassique monumentale © Environnement historique de l'Ecosse *
Bâtiments résidentiels de la ville nouvelle © Crown Copyright HES *

Les attributs des Eléments Urbains 

"Le contraste entre la vieille ville médiévale organique et la ville nouvelle géorgienne planifiée d’Édimbourg, Écosse, offre une structure urbaine d’une clarté inégalée en Europe. La juxtaposition de ces deux paysages urbains distincts, chacun d’un intérêt historique et architectural exceptionnel (…) crée un paysage urbain exceptionnel."
Comité du patrimoine mondial, 37e Session. (2013). Document WHC-13/37.COM/8E, p. 289-290

Le centre historique offre le double visage d'une vieille ville dominée par une forteresse médiévale et d'une ville nouvelle néoclassique dont l'aménagement, à partir du XVIIIe siècle, exerça une profonde influence sur l'urbanisme européen. Son urbanisme comporte d’importants éléments – dont son tracé, ses bâtiments, ses espaces ouverts et ses perspectives – qui font ressortir les différences typiques entre la croissance organique de la vieille ville et les rangées de maisons et places planifiées de la nouvelle ville qui en est séparée par la large vallée paysagère.

La vielle ville

La vieille ville, qui s'est développée de manière organique depuis le XIIe siècle, s'étend le long d'une crête allant du Château, perché sur son spectaculaire piton rocheux, jusqu'au palais de Holyrood. Sa forme reflète la répartition médiévale des parcelles de Canongate, conçu en tant que "burgh abbatial", un bourg dépendant de l’abbaye de Holyrood, et la tradition nationale de bâtir en hauteur sur des parcelles étroites, ou « tofts », séparées par des ruelles, ou « closes », ce qui permit l’édification de certains des bâtiments les plus élevés de leur époque. 

Elle se caractérise par le maintien peu modifié du schéma urbain médiéval en “arêtes de poisson” des ruelles, venelles étroites et cours qui partent de l’épine dorsale de High Street. Les bâtiments sont généralement en maçonnerie ou en pierre, construits en hauteur sur les étroites « tofts » ou parcelles séparées par des ruelles ou des « fermetures ». Les espaces publics sont principalement des places pavées et des rues piétonnes. Les bâtiments sont généralement en maçonnerie ou en pierre, construits en hauteur sur les étroites « tofts » ou parcelles séparées par des ruelles ou des « fermetures ». Les espaces publics sont principalement des places pavées et des rues piétonnes.

High Street, Vielle ville © UNESCO / Carlota Marijuán Rodríguez
Cockburn Street, Vielle ville © UNESCO / Carlota Marijuán Rodríguez
Morphologie-type des ilots Vielle ville
Surface de la parcelle 1.32 ha
Occupation du terrain 80%
Hauteur-type du bâtiment  6 niveaux
Matériaux de construction (mur)  Maçonnerie de pierre enduite
Matériaux de construction (toiture)  Ardoise
Rapport plancher-surface  4.8
Reculs 0-3 m
Largeur moyenne des rues  6-26 m
Circulation interne Rues piétonnes (1-2 m de large) 
Stationnement Non disponible
Imagery © Google, CNEs /Airbus, Getmapping plc, Infoterra Ltd & Bluesky, Maxar Technologies, The GeoInformation Group *
Cour intérieure © Crown Copyright HES *

Ville nouvelle

La ville nouvelle, construite entre 1767 et 1890 sous forme de sept villes nouvelles sur la plaine glaciaire au nord de la vieille ville. Elle est structurée et constituée de d’un ensemble planifié de bâtiments néoclassiques en pierre de taille, le tout de manière cohérente sur trois étages, avec combles et sous-sol, parfois rythmés par des pavillons d'angle et des pavillons centraux de quatre étages. L'aménagement urbain comprend un vaste réseau de jardins privés et publics.

Espaces ouverts: Moray Place, Nouvelle ville © UNESCO / Carlota Marijuán Rodríguez
Rue de servicet: Young Street, Nouvelle ville © UNESCO / Carlota Marijuán Rodríguez
Morphologie-type des ilots Nouvelle ville
Surface de la parcelle 1.30 ha
Occupation du terrain 58%
Hauteur-type du bâtiment  4 étages + sous sols
Matériaux de construction (mur)  Pierre de taille brute
Matériaux de construction (toiture)  Ardoise
Rapport plancher-surface  2.3
Reculs 2-4 m
Largeur moyenne des rues  6-16 m
Circulation interne Rues de service (6-7 m de large) 
Stationnement Cour intérieure, sur voie publique
Imagery © Google, CNEs /Airbus, Getmapping plc, Infoterra Ltd & Bluesky, Maxar Technologies, The GeoInformation Group *
Espace ouvert © Crown Copyright HES *

Carte intractive

Utilisez l'outil de cartographie interactive pour explorer les différentes couches qui composent le patrimoine urbain d'Edimbourg. Parcourez les onglets pour visualiser les différentes échelles de la ville et les attributs de l'identité de son patrimoine urbain. Développez la légende en bas à droite pour en savoir plus. Cliquez sur les icônes pour ouvrir des fenêtres contextuelles et en apprendre davantage sur les différentes composantes.

Ouvrir en plein écran

Les attributs du contexte élargi de la ville ou des localités urbaines

Edimbourg est située sur la côte du Firth of Forth, dans une plaine rythmée par des reliefs massifs, notamment par le Castle Rock et l'Arthur's Seat. Le centre historique se compose de deux zones distinctes : la vieille ville, marquée par une forteresse médiévale, et la nouvelle ville, de style néoclassique. La topographie spectaculaire de la vieille ville associée aux alignements planifiés des principaux édifices de la vieille ville comme de la ville nouvelle, offre un panorama saisissant et un paysage urbain emblématique. 

Illustration artistique du paysage et du contexte urbain d'Edimbourg © UNESCO 

Valeurs du patrimoine immatériel

"C'est à Edimbourg qu'a eu lieu la plus grande contribution au siècle des Lumières, la transformation la plus révolutionnaire de la culture d'Edimbourg depuis la Renaissance, un statut de pionnier reconnu en Europe par les encyclopédistes français eux-mêmes. Des recherches récentes ont également permis d'identifier le travail de philosophes écossais tels que Francis Hutcheson, qui ont jeté les bases des principes constitutionnels de la nouvelle République américaine. En effet, le célèbre "foyer de génie" de Edimbourg a accueilli des personnalités telles que David Hume et Adam Smith, deux des plus grands philosophes du monde occidental. Et pourtant, cette galerie de talents s'étend de part et d'autre de la période, car les Lumières à Edimbourg n'auraient pas pu voir le jour si celle-ci ne possédait pas déjà une tradition d'intellectualisme."
Dossier de nomination au patrimoine mondial 728, p.4 (1995). 
L'urbanisme et l'architecture exceptionnels d'Édimbourg sont étroitement liés à son rôle de centre majeur de la pensée et de l'apprentissage au siècle des Lumières (XVIIIe siècle), avec des liens culturels et politiques étroits avec l'Europe continentale, ainsi qu'à son rôle historique de capitale administrative, économique et culturelle de l'Écosse. L'authenticité des valeurs culturelles est conservée par la continuité de ces services urbains. 
Références
  1. ICOMOS. (1995). Evaluation de l'organisation consultative. https://whc.unesco.org/document/154125
  2. Comité du patrimoine mondial, 19e session. (1995). Décision 19 COM VIII.C.1. https://whc.unesco.org/fr/decisions/3101 
  3. Comité du patrimoine mondial, 32e session. (2008). Décision 32 COM 8B.100. https://whc.unesco.org/fr/decisions/1546 
  4. Comité du patrimoine mondial, 37e Session. (2013). Décision 37 COM 8E. https://whc.unesco.org/fr/decisions/4964
  5. Comité du patrimoine mondial, 37e Session. (2013). Document WHC-13/37.COM/8E. https://whc.unesco.org/document/123025 
  6. Dossier de nomination au patrimoine mondal 728. (1995). Archives de l'UNESCO. 

Liens
  1. Vieille ville et Nouvelle ville d'Edimbourg, inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis 1995.
  2. Édimbourg, Ville créative de littérature de l'UNESCO depuis 2004.

© UNESCO, 2023. 
Equipe de projet: Jyoti Hosagrahar, Mirna Ashraf Ali, Alba Zamarbide, Carlota Marijuan Rodriguez, Giacomo Martinis, Marta Zerbini, Kaoutar Ouahbi. 

* Illustrations marked with an asterisk have all rights reserved. Permission is required for their reuse. 

Décisions / Résolutions (3)
Code : 37COM 8E

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné les documents WHC-13/37.COM/8E et WHC-13/37.COM/8E.Add,

2.  Félicite les États Parties pour l’excellent travail accompli dans l’élaboration de déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle pour les biens du patrimoine mondial dans leurs territoires ;

3.  Adopte les déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle,  telles que présentées dans l’Annexe I du Document WHC-13/37.COM/8E, pour les biens du patrimoine mondial suivants :

  • Allemagne : Weimar classiqus ; Site fossilifère de Messel ; Trèves – monuments romains, cathédrale Saint-Pierre et église Notre-Dame ; Cathédrale d'Aix-la-Chapelle ; Cathédrale de Cologne ; Ville hanséatique de Lübeck ; Centres historiques de Stralsund et Wismar ; Museumsinsel (Île des musées), Berlin ; Vieille ville de Ratisbonne et Stadtamhof ; Cathédrale de Spire ; Hôtel de ville et la statue de Roland sur la place du marché de Brême ; Ville de Bamberg ;
  • Andorre : La Vallée du Madriu-Perafita-Claror ;
  • Afrique du Sud : uKhahlamba / Parc du Drakensberg ;
  • Argentine : Cueva de las Manos, Río Pinturas ; Ensemble et estancias jésuites de Córdoba ; Quebrada de Humahuaca ; Parc national de l'Iguazu ;
  • Australie : Baie Shark, Australie occidentale ; Région des montagnes Bleues ; Palais royal des expositions et jardins Carlton ; Région des lacs Willandra ; Parc national de Kakadu ;
  • Autriche/ Hongrie : Paysage culturel de Fertö / Neusiedlersee ;
  • Bangladesh : Les Sundarbans ; Ruines du Vihara bouddhique de Paharpur ; 
  • Belgique : La Grand-Place de Bruxelles ;
  • Belgique/France : Beffrois de Belgique et de France ;
  • Bolivie : Fort de Samaipata ; Tiwanaku : centre spirituel et politique de la culture Tiwanaku ; Ville historique de Sucre; Missions jésuites de Chiquitos ;
  • Brésil : Parc national de Serra de Capivara ;
  • Chili : Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura ; Parc national de Rapa Nui ; Églises de Chiloé ; Ville minière de Sewell ; Quartier historique de la ville portuaire de Valparaiso ;
  • Chine : Région d’intérêt panoramique et historique de Huanglong ; Mont Huangshan ; Résidence de montagne et temples avoisinants à Chengde ; Vieille ville de Ping Yao ; Jardins classiques de Suzhou ; Palais d'Été, Jardin impérial de Beijing ; Anciens villages du sud du Anhui – Xidi et Hongcun ; Grottes de Longmen ; Grottes de Yungang ; Yin Xu ; Tombes impériales des dynasties Ming et Qing ; Centre historique de Macao ; Mausolée du premier empereur Qin ;
  • Colombie : Port, forteresses et ensemble monumental de Carthagène ; Centre historique de Santa Cruz de Mompox ; Parc archéologique de San Agustín ; Parc archéologique national de Tierradentro ;
  • Costa Rica : Zone de conservation de Guanacaste ; 
  • Cuba : Trinidad et la vallée de Los Ingenios ; Parc national Desembarco del Granma ; Parc national Alejandro de Humboldt ; Vieille ville de La Havane et son système de fortifications ;
  • Chypre : Choirokoitia ; Eglises peintes de la région de Troodos ; 
  • Danemark : Château de Kronborg ;
  • El Salvador : Site archéologique de Joya de Cerén ;
  • Equateur : Ville de Quito ; Centre historique de Santa Ana de los Ríos de Cuenca ; Îles Galápagos ;
  • Ethiopie : Axoum ; Fasil Ghebi ;
  • Finlande/Suède : Haute Côte / Archipel de Kvarken ;
  • Guatemala: Parc archéologique et ruines de Quirigua ; Antigua Guatemala ;
  • Grèce : Mont Athos ;
  • Honduras : Site maya de Copán ;
  • Hongrie : Hollókő, le vieux village et son environnement ; Abbaye bénédictine millénaire de Pannonhalma et son environnement naturel ; Nécropole paléochrétienne de Pécs (Sopianae) ; Paysage culturel historique de la région viticole de Tokaj ; Parc national de Hortobágy - la Puszta ; Budapest, avec les rives du Danube, le quartier du château de Buda et l’avenue Andrássy ;
  • Hongrie/Slovaquie : Grottes du karst d'Aggtelek et du karst de Slovaquie ;
  • Inde : Temple du Soleil à Konârak ; Ensemble monumental de Hampi ; Ensemble du temple de la Mahabodhi à Bodhgaya ; Grottes d'Elephanta ; Les grands temples vivants Chola ; Gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) ; Chemins de fer de montagne en Inde ;
  • Indonésie : Parc national de Ujung Kulon ; Parc national de Komodo ; Parc national de Lorentz ; Patrimoine des forêts tropicales ombrophiles de Sumatra ; Site des premiers hommes de Sangiran ;
  • Iran (République islamique d') : Pasargades ; Takht-e Sulaiman ;
  • Irlande : Ensemble archéologique de la vallée de la Boyne ;
  • Italie : Venise et sa lagune ;
  • Japon : Yakushima ; Shirakami-Sanchi ; Monuments bouddhiques de la région d'Horyu-ji ; Shiretoko ; Monuments historiques de l'ancienne Kyoto (villes de Kyoto, Uji et Otsu) ; Sanctuaires et temples de Nikko ; Sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii ; Sanctuaire shinto d'Itsukushima ; Himeji-jo ;
  • Lettonie : Centre historique de Riga ;
  • Lituanie : Centre historique de Vilnius ;
  • Luxembourg : Ville de Luxembourg : vieux quartiers et fortifications ;
  • Malaisie : Parc du Kinabalu ;
  • Maurice : Aapravasi Ghat ;
  • Mexique : Cité préhispanique de Teotihuacan ; Centre historique de Morelia ; Premiers monastères du XVI e siècle sur les versants du Popocatepetl ; Zone de monuments historiques de Querétaro ; Ville historique fortifiée de Campeche ; Missions franciscaines de la Sierra Gorda de Querétaro ; Paysage d’agaves et anciennes installations industrielles de Tequila ; Sanctuaire de baleines d’El Vizcaino ; Ancienne cité maya de Calakmul, Campeche ; Zone de monuments archéologiques de Xochicalco ; Zone de monuments historiques de Tlacotalpan ; Ville préhispanique de Chichen – Itza ; Centre historique de Zacatecas ; Centre historique de Oaxaca et zone archéologique de Monte Alban ; Sian Ka’an ; Maison-atelier de Luis Barragán ; Peintures rupestres de la Sierra de San Francisco ; Zone archéologique de Paquimé, Casas Grandes ; Centre historique de Puebla ; Ville historique de Guanajuato et mines adjacentes ; Ville précolombienne d’Uxmal ; Hospice Cabañas, Guadalajara ; Îles et aires protégées du Golfe de Californie ; Centre historique de Mexico et Xochimilco ; Cité préhispanique et parc national de Palenque ; El Tajin, cité préhispanique ;
  • Nicaragua : Ruines de León Viejo ;
  • Nigeria : Paysage culturel de Sukur ;
  • Norvège : Art rupestre d’Alta ; « Stavkirke » d’Urnes ; Quartier de « Bryggen » dans la ville de Bergen ;
  • Oman : Sites archéologiques de Bat, Al-Khutm et Al-Ayn ;
  • Ouzbékistan : Itchan Kala ;
  • Pakistan : Taxila ; Monuments historiques à Makli, Thatta ; Fort de Rohtas ; Ruines bouddhiques de Takht-i-Bahi et vestiges de Sahr-i-Bahlol ;
  • Panama : Parc national du Darien ; Site archéologique de Panamá Viejo et district historique de Panamá ;
  • Paraguay : Missions jésuites de la Santísima Trinidad de Paraná et Jesús de Tavarangue ;
  • Pays-Bas : Ir. D.F. Woudagemaal (station de pompage à la vapeur de D.F. Wouda) ; Schokland et ses environs ; Droogmakerij de Beemster (Polder de Beemster) ; Rietveld Schröderhuis (Maison Schröder de Rietveld) ;
  • Pérou : Ville de Cuzco ; Site archéologique de Chavin ; Centre historique de Lima ; Sanctuaire historique de Machu Picchu ;
  • Philippines : Ville historique de Vigan ;
  • République démocratique populaire lao : Ville de Luang Prabang ;
  • Royaume-Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord : Paysage industriel de Blaenavon ; Palais de Blenheim ; Cathédrale, abbaye Saint-Augustin et église Saint-Martin à Cantorbéry ; Châteaux forts et enceintes du roi Édouard Ier dans l'ancienne principauté de Gwynedd ; Ville de Bath ; Cathédrale et château de Durham ; Chaussée des Géants et sa côte ; Coeur néolithique des Orcades ; Gorge d'Ironbridge ; Maritime Greenwich ; New Lanark ; Vieille ville et Nouvelle ville d'Edimbourg ; Stonehenge, Avebury et sites associés ; Parc de Studley Royal avec les ruines de l'abbaye de Fountains ; Tour de Londres ; Île de St Kilda ; Palais de Westminster, l'abbaye de Westminster et l'église Sainte-Marguerite ;
  • Suisse :  Abbaye de Saint-Gall ; Couvent bénédictin Saint-Jean-des-Sœurs à Müstair ; Vieille ville de Berne ; Trois châteaux, muraille et remparts du bourg de Bellinzone ;
  • Thaïlande : Complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai ; Sanctuaires de faune de Thung Yai-Huai Kha Khaeng ; Ville historique de Sukhothaï et villes historiques associées ; Site archéologique de Ban Chiang ;
  • Turquie : Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce ; Nemrut Dağ ; Grande mosquée et hôpital de Divriği ; Hierapolis-Pamukkale ;
  • Uruguay : Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento ;
  • Venezuela : Coro et son port ; Ciudad Universitaria de Caracas ;

4.  Décide que les déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial en péril seront passées en revue par les Organisations consultatives en priorité ;

5.  Décide également que, compte tenu du grand nombre de déclarations rétrospectives de valeur universelle exceptionnelle à examiner, l’ordre dans lequel elles seront passées en revue par les Organisations consultatives suivra le deuxième cycle de soumission de Rapports périodiques, tel que :

  • biens du patrimoine mondial dans les États arabes ;
  • biens du patrimoine mondial en Afrique ;
  • biens du patrimoine mondial en Asie et Pacifique ;
  • biens du patrimoine mondial en Amérique latine et aux Caraïbes ;
  • biens du patrimoine mondial en Europe et Amérique du Nord ;

6.  Demande au Centre du patrimoine mondial d'harmoniser l'ensemble des sous-titres dans les Déclarations adoptées de valeur universelle exceptionnelle lorsque cela s’avère approprié et lorsque les ressources et le temps du personnel permettent d’effectuer ce travail ;

7.  Demande également aux États parties, aux Organisations consultatives et au Centre du patrimoine mondial de s’assurer de l’utilisation d’un langage neutre à l’égard du genre dans les Déclarations proposées pour l’adoption par Comité du patrimoine mondial ;

8.  Demande en outre au Centre du patrimoine mondial de s’assurer que les Déclarations adoptées sont conformes aux décisions ultérieures du Comité du patrimoine mondial concernant les modifications de noms des biens du patrimoine mondial et les refléter dans la totalité du texte des Déclarations concernées, en consultation avec les États parties et les Organisations consultatives ;

9.  Demande par ailleurs aux États parties de fournir un soutien au Centre du patrimoine mondial pour la traduction des Déclarations adoptées de valeur universelle exceptionnelle vers l’anglais ou le français selon les cas, et demande finalement au Centre de les publier sur son site Internet.

En savoir plus sur la décision
Code : 32COM 8B.100

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-08/32.COM/8B.Add et WHC-08/32.COM/INF.8B1.Add,

2. Adopte la Déclaration de valeur suivante pour la Vieille ville et Nouvelle ville d'Edimbourg, Royaume-Uni:

La remarquable juxtaposition de deux phénomènes urbains clairement articulés. Le contraste entre la vieille ville médiévale organique et la ville neuve géorgienne planifiée offre une structure urbaine d'une clarté inégalée en Europe. La juxtaposition de ces deux paysages urbains distincts, chacun d'un intérêt historique et architectural exceptionnel, qui sont reliés par une étendue libre, la vallée de la Waverley de Sir Walter Scott, par le viaduc urbain, le North Bridge et par le Mound, crée un paysage urbain exceptionnel. 

La vieille ville s'étend le long d'une crête allant du Château perché sur son piton rocheux spectaculaire jusqu'au Palais de Holyrood. Sa forme reflète la distribution médiévale des parcelles de Canongate, bourg dépendant de l'abbaye de Holyrood, et la tradition nationale de bâtir en hauteur sur des parcelles étroites, ou « tofts », séparées par des ruelles, ou « closes » qui donna naissance à certains des bâtiments les plus élevés de leur époque, les maisons de rapport, hautes, solides et spectaculaires. La vieille ville comprend de nombreuses maisons de nobles et de marchands des XVIe et XVIIe siècles, tels que le manoir restauré de Gladstone's Land datant du début du XVIIe siècle qui s'élève sur six niveaux, et un important édifice public tel que le Canongate Tolbooth, et la cathédrale Saint-Gilles.

La vieille ville se caractérise par la survie du schéma urbain médiéval des ruelles, venelles étroites et cours ouvrant sur High Street, la rue principale la plus longue et la plus large de la vieille ville, donnant l'impression d'un lieu clos entre les hauts murs des bâtiments qui la borde et le peu d'espace entre eux. 

La ville nouvelle, construite entre 1767 et 1890 sous la forme de sept villes nouvelles sur la plaine glaciaire au nord de la vieille ville, se présente sous la forme d'une concentration peu commune d'ensembles planifiés de bâtiments en pierre de taille, de style néoclassique, associés aux grands architectes, parmi lesquels John et Robert Adam, Sir William Chambers et William Playfair. Intégrés au paysage urbain, des jardins sont conçus pour tirer le meilleur parti de la topographie tout en formant un système développé d'espaces ouverts publics et privés. La ville nouvelle possède de grands espaces verts. Elle est vaste et cohérente à un degré incomparable et présente un aspect quasiment intact.

Certains des plus beaux monuments publics et commerciaux de style néoclassique en Europe se dressent encore dans la ville, reflétant son statut de capitale de l'Écosse depuis 1437, et sa place de grand centre de la pensée et de la connaissance à l'époque des Lumières au XVIIIe siècle, entretenant des liens culturels et politiques étroits avec le continent.

Les extensions planifiées successives à partir de la première ville nouvelle, et la grande qualité de l'architecture  impose un modèle à suivre pour l'Écosse et au-delà et exerce une influence majeure sur le développement de l'architecture urbaine et l'urbanisme à travers l'Europe.

La topographie spectaculaire de la vieille ville associée aux alignements planifiés des principaux édifices de la vieille ville aussi bien que de la ville nouvelle, produit un panorama saisissant et un paysage urbain  remarquable.

La vieille ville connut un renouveau à la fin du XIXe siècle, marqué par l'adaptation du style baronnial des bâtiments à un environnement urbain influencé par des politiques de conservation de l'environnement urbain. 

Édimbourg conserve la plupart de ses grands édifices et espaces en meilleur état que la plupart des villes historiques de valeur comparable. 

Critère (ii) : Les extensions planifiées successives de la ville nouvelle et la grande qualité de son architecture définirent un modèle pour l'Écosse et au-delà et exercèrent une influence majeure sur le développement de l'architecture et de l'urbanisme à travers l'Europe aux XVIIIe et XIXe siècles.

Critère (iv) : La vieille ville et la ville nouvelle donnent une image spectaculaire des changements intervenus en Europe en matière d'urbanisme, depuis la vieille ville médiévale des palais royaux et des abbayes, enfermée dans ses murs de défenses, avec un développement organique de la distribution des parcelles, en passant par l'expansion de la ville nouvelle à l'époque des Lumières, aux XVIIIe et XIXe siècles, jusqu'à la redécouverte et le renouveau au XIXe siècle de la vieille ville avec l'adaptation d'une d'architecture de style baronnial distinct à un environnement urbain.

3. Recommande que l'évaluation des déclarations d'authenticité et d'intégrité, de protection et de gestion soit repoussée à la 33e session du Comité du patrimoine mondial (2009) dans l'attente de l'adoption d'une méthodologie et d'un format convenu pour les Déclarations de valeur universelle exceptionnelle pour les biens inscrits.

En savoir plus sur la décision
Code : 19COM VIIIC.1

Vieille Ville de Lunenburg

741

Canada

C (iv) (v)

Le Comité a conclu qu'il s'agit d'un exemple exceptionnel de l'urbanisme colonial européen en Amérique du Nord, tant sur le plan de sa conception que de son remarquable état de conservation.

Le Comité a décidé d'inscrire la Vieille Ville de Lunenburg sur la Liste du patrimoine mondial, sur la base des critères (iv) et (v).

En savoir plus sur la décision
top